Chapitre 32.

84.9K 4.2K 1K

Pdv Calliope.

— Prenez vos livres page 48 et faites les questions une à quinze jusqu'à la fin de l'heure !

La voix criarde de mon professeur d'histoire me sort de ma somnolence.

Je soupire et tourne la tête vers Evan qui lui s'est endormi au bout d'à peine dix minutes de cours. J'essaye d'écouter tant bien que mal mais je n'arrête pas de repenser à ce qu'il s'est passé tout à l'heure dans les vestiaires. Je secoue la tête. Concentre-toi Calliope !

Un bref coup d'œil dans mon sac me fait comprendre que dans la précipitation ce matin j'ai oublié mon livre. Il ne manquait plus que ça !

Je tourne la tête et je vois Evan toujours la tête entre les bras, immobile. Il semble si paisible. Bon, mais si je veux terminer ce cours vivante je n'ai pas le choix : il faut que je le réveille ! Je lui donne de légers coups de coude dans le bras. Essayant d'être le plus discrète possible, je l'appelle dans un souffle.

— Quoi ?

Je sursaute au son de sa voix et mes battements de cœur s'accélèrent à cause de la surprise. Il s'est réveillé brusquement et me lance désormais un regard noir.

— J'imagine que tu n'as pas ton livre ? je lui demande, un espoir dans la voix.

Il hausse les sourcils.

— J'ai une tête à ramener un putain de livre ? il plisse les yeux.

Il est vraiment de mauvaise humeur ! La journée avait pourtant si bien commencé... Je hausse les épaules et décide de ne plus faire attention à lui ni à son humeur maussade puis pars en quête d'un manuel. Je me tourne sur la gauche essayant d'attirer l'attention de mes camarades un peu plus loin.

— Vous avez deux livres ? je leur demande silencieusement quand ils tournent leurs regards vers moi, mimant un deux avec mes doigts.

— Mademoiselle Anderson, on peut savoir ce qu'il se passe ? la voix du prof me coupe dans mon élan et je me retourne vers lui lentement.

Il me regarde par dessus ses lunettes, méprisant. Il ne m'a jamais aimé et la moindre petite occasion pour me rabaisser, il la prend. Il scrute ma table et ne met pas longtemps à comprendre le problème.

— Où est votre livre ? crache-t-il.

Je baisse la tête rouge de honte et marmonne quelques excuses inaudibles.

— Je n'ai pas entendu, pourriez-vous répéter ?

Je l'imagine bien avec son habituel sourire sadique plaqué sur le visage.

— Vous avez très bien entendu pas besoin de jouer au con.

Je tourne la tête vers mon voisin, surprise.
Il est fou ou quoi ? Evan lance un regard glacial au prof, les bras croisés sur sa poitrine. Un long silence s'installe où plus personne n'ose dire quoi que ce soit avant que le prof devienne rouge de colère.

— Tous les deux, vous sortez immédiatement ! Je ne veux plus de vous dans mon cours ! il hurle en désignant la porte de sa main.

Je veux protester mais je vois qu'Evan range tranquillement ses affaires et je n'ai pas envie d'affronter les foudres du prof seule alors je fais pareil. Evan sort avant moi et je le trouve adossé contre le mur du couloir pendant que je ferme la porte. Il vient me voir et me prend dans ses bras.

— Enfin tous les deux, murmure-t-il dans mon cou.

— Tu n'es plus énervé ? je demande surprise, caressant sa nuque.

Bad choice, Bad boy Lisez cette histoire GRATUITEMENT !