Réception

18.1K 1.3K 49


Après l'avoir pris dans ses bras, Zahir prenait son temps en marchant lentement jusqu'à la chambre de Belle pour faire durer ce moment, ses mains délicates s'accrochées à son coup d'un geste presque maladroit, ses yeux baisser elle regardait le sol timidement, il se retenait pour ne pas l'embrasser là blotti contre lui, c'était le moment idéal mais il ne voulait pas l'effrayer, arrivant à sa chambre, il ouvra la porte et la posa délicatement sur le lit et fit glisser ses doigts jusqu'à ses chevilles pour lui retirer ses chaussures.

- et voilà annonça-t-il

- merci votre ma...zahir

S'asseyant sur le rebord du lit près d'elle, il caressait ses cheveux délicatement. 

- reposez-vous la journée a était longue vous avez besoin de sommeil je vous ferez monter le dîner dans votre chambre ce soir.

Elle fit oui de la tête avec un léger sourire.

Il lui embrassa le front avant de partir la laissant seul sur son grand lit.

Retrouvant ses appartements, il arpentait la pièce d'un pas rapide cette heure passé avec elle lui avait fait connaître une joie qu'il n'avait plus connue depuis la mort de sa mère il y a quelques années son comportement dur et froid parfois même violent, c'était amplifié après sa mort incapable de contenir sa colère même auprès d'une femme trop encombrante, et pour la première fois depuis des années, il se sentait heureux rien que de voir son visage s'illuminer devant son cheval l'avait remplis de bonheur, il ne voulait que la protéger encore et encore l'avoir avec lui sans arrêt l'embrasser et goûter ses lèvres chaudes.

Mais une question lui trottait dans la tête comment vivait belle avant qu'elle soit auprès de lui qu'elle était son quotidien serrant les poings, il réfléchissait à un plan pour faire écrouler la petite vie tranquille de ses personnes sans scrupule. Ses plans avaient changés, il ne voulait plus se marier avec Eleonor, il voulait se venger et surtout, il voulait belle ! Et il la voulait plus que tout au monde et personne ne l'arrêtera.

Deux jours passèrent et belle était rester dans sa chambre, de temps en temps, elle parcourait le palais en toute discrétion pour y découvrir les autres aspects de cette immense propriété où elle rejoignait Maja dans sa chambre pour se sentir moins seule. Jamal leur avait annoncé le départ précipité du prince après qu'il l'ai raccompagné dans sa chambre, une affaire urgente, c'est tout ce que l'on savait, mais un vide se faisait ressentir dans le palais seule Eléonor et Catherine s'occupaient des préparatifs de la réception que Zahir avait reporté à aujourd'hui en se comportant comme une parfaite maîtresse de maison, Eleonor donnait des ordres au personnels de Zahir sans même les laisser respirer une seconde. Cachée derrière un pilier, elle regardait la pauvre salomé à bout de forces, ressentent sa douleur même si elle devait subir les méchancetés de sa sœur, elle se décida à lui venir en aide, s'approchant en respirant fortement elle prit la caissette des mains de Salomé qui était relativement lourde belle grimaça

- mademoiselle non

- ça va aller ne vous inquiétez pas la rassura-t-elle ou je dois la poser ?

- ici dit-elle affolée posant la caisse essoufflée elle tourna son regard vers Salomé

- merci, mais vous n'auriez pas du faire ça.

- j'aimerais vous aider y t-il autre choses à faire demanda-t-elle en promenant son regard à la recherche d'une tâche.

- non !

Criant un peu trop fort belle sursauta.

- mais...

LA ROSE DES SABLES TOME 1Lisez cette histoire GRATUITEMENT!