Chapitre 30. (PEGI-13)

97.4K 4.1K 1.4K

Ce chapitre s'adresse à des lecteurs avertis. Il contient des scènes sexuelles explicites qui pourraient choquer les plus jeunes. Si ça ne vous plait pas, ne lisez pas, ce n'est pas indispensable pour la compréhension du récit. Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que vous lisez, merci.

Pdv Calliope.

Ses yeux brûlent d'un désir ardent, il plonge sa tête dans mon cou et inspire.

—Tu sais très bien que je ne peux rien te refuser, soupire-t-il.

Je veux tellement sentir sa peau contre la mienne que je tire légèrement sur le bas de son t-shirt. Il comprend rapidement mon but et le retire non sans me lancer un sourire en coin. Ma main ne peut s'empêcher de suivre les courbes parfaites de ses épaules, mes doigts descendent et caressent ses abdominaux qui se contractent à mon contact, il frémit en fermant les yeux.

—Tu es si parfait, je murmure, admirative de ses muscles.

—Pas autant que toi.

Je lève les yeux m'attendant à le voir avec son éternel sourire taquin mais je ne vois que ses yeux, emplis de sincérité et d'admiration. Mon cœur bât la chamade et je comprends désormais l'expression si niaise "avoir des papillons dans le ventre". Je passe une main dans ses cheveux et approche son visage du mien en lui donnant un bisou. Il sourit contre ma bouche.

—Depuis quand es-tu devenue si entreprenante ? Son coté moqueur est vite revenu à ce que je vois. Chassez le naturel, il revient eu galop !

—Depuis que je suis tombée amoureuse de toi.

J'adore le déstabiliser avec mes paroles. Il rougit. C'est la première fois et je ressens comme une sorte de fierté. Il est encore plus sexy. Il m'embrasse et le désir brûlant qui émane de nos deux corps refait surface. Il presse son érection contre mon bas ventre et soupire de plaisir. Il déboutonne mon jean et en quelques coups de jambes rapides je l'envoie sur le sol, trop heureuse de me débarrasser de ce tissu encombrant. Mes chaussettes le rejoignent la seconde suivante. Je suis presque nue ne gardant sur moi que ma culotte en dentelle. Evan la regarde longuement. Ses yeux sont encore plus noirs et intenses que d'habitude. Il passe sa langue sur ses lèvres entrouvertes. Mes mains déboutonnent son pantalon et le lui enlèvent. Lui aussi n'est désormais plus qu'en caleçon, déformé par son membre en érection. Je n'ose pas trop regarder, intimidée. Lui ne se gène pas pour me détailler de haut en bas en se mordant la lèvre et je panique tout à coup.

—Evan, tu peux éteindre la lumière, s'il te plait ?

Ses sourcils se froncent et sa mâchoire se contracte.

—Pourquoi ? Il semble frustré.

—Je ne me sens pas très à l'aise, je réponds.

—Tu es magnifique Calliope, et je veux profiter de toi chaque seconde. N'aie pas peur. Je suis avec toi. Tout va bien, murmure-t-il contre mes lèvres entre plusieurs baisers.

Ses mots me rassurent et je lui souris. Il revient m'embrasser et met sa langue dans ma bouche, ce qui me fait tourner la tête. Je proteste lorsqu'il abandonne mes lèvres mais quand il les remplace par mon cou je ne peux que soupirer de contentement. Il descend tout le long de mon cou et sa langue se perd sur mes seins, s'occupant de chaque téton tour à tour. Puis elle glisse tout le long de mon ventre et s'arrête à la bordure de ma culotte. La danse sensuelle de sa langue sur mon corps me fait fondre et lorsqu'il enlève ma culotte avec ses mains je gémis mais je me reprends et referme les cuisses gênée de cette proximité. Il caresse mes jambes et relève la tête.

—Laisse moi te goûter Calliope, j'en meurs d'envie.

Je reste quelques secondes immobile, choquée et je dois bien l'admettre excitée par ces mots. Il prend mon silence pour un "oui" et ouvre doucement mes jambes avant de s'attaquer à mon entrecuisse. Sa langue me fait perdre la tête et je pousse sans arrêt des gémissements. Il prend son temps ce qui a le don de me rendre folle. Petit à petit, une boule monte en moi et Evan a l'air de s'en rendre compte car il accélère ses mouvements.

Bad choice, Bad boy Lisez cette histoire GRATUITEMENT !