Chapitre 6

3.1K 442 115
                                                  

Je vais en cours comme si de rien n'était. Comme prévu, l'auteure est une feignasse et a tout effacé. Voilà, donc le chapitre précédent, vous le supprimez de vos mémoires et on peut continuer l'histoire.

Bref, je m'assois sur un banc d'amphi. Celui-ci se casse et je tombe au sol. J'ai mal au cul. J'entends quelqu'un se foutre de ma gueule. Je me tourne vers lui.

Jean-Claude.

Il est là et il se marre.

— Mais euh ! T'es méchant ! couiné-je.

Il me regarde, mais il s'en fout, il continue de rire. Il est vraiment trop... méchant. Ça c'est un vrai badboy ! J'adore être traitée comme une chienne.

Je me lève, prête à me jeter dans ses bras, mais quelqu'un m'interrompt. Et je le reconnais immédiatement par son manque d'expression faciale : Slenderman.

— Bonjour Gertrude, j'ai enfin décidé de te tuer.

— Ah merde... Je prévoyais de me remettre avec Jean-Claude.

— Mais tu n'as jamais été avec lui, me corrige-t-il.

Je le regarde. Il me regarde. Je le regarde—

— Oh ! L'auteure ! Arrête de faire du recyclage de parodie ! Tout le monde t'a cramé depuis le début alors sois un peu original bordel de merde ! crie Slenderman.

— Mais à qui tu parles ?

— Mon Dieu ce que tu es conne...

*Intégrer ici une image de Slenderman qui fait un facepalm.*

— D'ailleurs, tu ne t'es jamais demandé comment je fais pour parler étant donné que je n'ai pas de visage ? me demande-t-il sérieusement.

Je le regarde. C'est vrai qu'il n'a pas de visage. C'est... Je m'en fous, je cours vers Jean-Claude et lui saute dessus. On tombe tous les deux par terre.

— Mais ça va pas dans ta tête ! s'écrie-t-il en se relevant.

— Mais je t'aime Jean-Claude !

— Ok. Remettons-nous ensemble.

— Cool.

— En fait, non, je te quitte, annonce-t-il, blasé.

— Mais non ! Tu peux pas !

— Ok, tu me fais trop pitié, je te reprends.

— Cool.

— Quoi ? Juste "cool" ? Tu me saoules ! Je te quitte pour la peine !

— T'es méchant !

— Je suis un badboy ! lance-t-il en mettant des lunettes de soleil et en s'asseyant sur une moto.

Je sais pas comment il a fait pour emmener une moto dans un amphi, mais il doit être grave intelligent pour avoir réussi ça.

— Tu me reprends ? Sitepiééééé ? couiné-je.

— Bon, ok. Je n'ai pas trop le choix.

— Cool.

Slenderman arrive.

— Je vais devoir vous arrêter. Tout ce qui se passe là, c'est de la merde. Vous êtes deux cons qui ne savent pas se décider et qui en plus, ne sont pas faits l'un pour l'autre. En plus, on a le droit à des révélations complètement connes... Comme addict à l'eau ! C'est quoi cette connerie encore ? Vous savez quoi ? Je démissionne !

— T'étais payé en plus ? s'étonne Jean-Claude.

— Non, je devais redonner du sens à cette histoire, mais finalement vous êtes devenus ingérables et vous avez tout foutu en l'air ! Alors je préfère tout arrêter.

— Ok, cool, déclaré-je comme si de rien n'était en buvant un smoothie.

Slenderman prend un tank et nous écrase. On est mort. C'est pas grave, on est morts en héros.

Le temps qu'on meurt, je regarde Jean-Claude.

— Je t'ai jamais aimé.

— Han le bâtard !

Slenderman s'approche de nous.

— Vous prenez vraiment du temps à mourir vous deux !

Il nous démonte à chacun le cou. Là on est vraiment morts.


Faon.



Post Mortem - Saison 1 (Parodie de After)Where stories live. Discover now