Le départ

30.6K 2.3K 65


quelques minutes plus tôt

- comment avez-vous put me mentir de la sorte s'écria Zahir.

Il était furieux, elles lui avaient menti en lui cachant l'identité de la fameuse petite fille qu'ils avaient adopté elle et son mari. Aucun son ne sortit de leurs bouches Zahir bouillonna de l'intérieur.

- Pourquoi hurla-t-il sa voix résonner dans toute la maison.

D'un sursaut Catherine prit la parole.

- votre majesté, je ne voyais pas l'utilité de vous en parler étant donné que nous partons avec vous articula Catherine.

- oh si c'est utile madame serait-ce le troisième domestique que votre fille à commis l'erreur de mentionner tout à l'heure. Siffla-t-il.

- elle ... Elle travaille ici oui, mais ...

- assez cria-t-il, je ne veux plus rien entendre.

Eléonore rouge de peur se tourna vers sa mère puis baissa la tête.

- préparer vos bagages maintenant nous partons dans une heure ordonna-t-il et je ne veux rien entendre.

Se tournant vers elles , il leur fit un signe de la main en direction de la porte pour leur faire comprendre de se dépêcher, sans un mot, elles se levèrent et pris direction vers la porte. Zahir se passa une main sur le visage exaspéré par leurs comportements inacceptable, Eleonore kalahal avait de la chance d'être sa fiancée sinon il l'aurait jeté dans la prison d'alcantar avec sa mère pour ce mensonge, tout se compliqué pour lui depuis son arrivé dans cette maison en prenant l'avion en pleine nuit jamais il n'aurait pensé à ça.Lui qui avait prévu de répartir que demain matin pour leurs laisser le temps de faire leurs bagages, il en avait décidé autrement au vue des circonstances plus vite elles seront dans son pays plus vite, il pourra se venger de cette petite arriviste, bouillonnant de rage Zahir n'arrivait pas à se calmer.

- Jamal appel le pilote dit lui que nous partons dans une heure et demi qu'il soit près à décoller.

- oui, votre majesté

Jamal sortait son téléphone puis commença a parler dans sa langue natale d'une voix ferme.Zahir se replongea dans ses pensées en fixant le parquet fissuré pourquoi tant de mystère au tour de cette jeune femme ? Trop de questions l'envahissaient.Serrant la mâchoire il se Jura de savoir la vérité.

Une fois dans la voiture d'un luxe que Belle n'avait jamais vu, elle observait la ville comme si c'était la dernière fois assise à côté de Maja les yeux rivées dehors elle avait la sensation qu'on la regardé avec insistance, elle n'osait plus bouger, aucun des passagers ne parlé dans la voiture même pas Eléonore elle qui était de nature bavarde, jusqu'à ce que Zahir et Jamal se mette à parler en arabe et Belle jura qu'ils etaient tout les deux en colère. Après plusieurs minutes interminables, la voiture s'arrêta devant un avion gigantesque sûrement un jet privé pensa-t-elle.

Belle avançait à reculons à côté de Léon et Maja, une fois dans l'appareil, elle regardait l'intérieur avec les yeux grand ouvert, c'était son jet privé, il n'y avait aucun doute.

- installez-vous mesdames s'exclama Zahir en indiquant les sièges.

Eléonore pris place à côté de sa mère en face de Jamal déjà installé,le siège à côté était sûrement destiné au prince.Maja pris la main de Belle pour la diriger vers l'autre siège côté fenêtre puis Léon pris place en face d'elles.

Une fois installé en toute sécurité, l'avion décolla, Belle avait fait en sorte de ne pas montrer qu'elle avait peur en serrant la main de Maja regardant vers le hublot, elle sentait une larme couler sur sa joue, ses yeux s'embrumèrent tandis qu'elle cherchait un moyen de trouver une solution à sa situation, comment aller être la vie à Alcantar pour elle serait-ce un nouveau départ ou au contraire, le début d'un cauchemar tremblante comme une feuille malgré la chaleur Belle sentait la fatigue l'emporter .

Fatigué de cette journée interminable Zahir n'arrivait pas à trouver le sommeil toutes ses pensées était tourné vers Belle la jeune fille qu'il avait rencontré huit heures plus tôt une jeune fille dont la beauté était étourdissante, elle était d'une incroyable beauté jamais il n'avait vu des yeux aussi magnifique d'un bleu azur tirant sur le vert des cheveux noir qui descendait en cascade sur ses fesse, des lèvres rouges pulpeuse et parfaitement dessiné, son visage au teint pâle ainsi que ses courbes sensuelles, elle était magnifique, Zahir serra les dents pour contenir sa colère qui demeuré toujours depuis qu'il avait appris son existence jamais on ne lui avait fait un tel affront. Son regard se tourna vers Belle qui dormait profondément sur l'épaule de Maja si les anges existé, Zahir Jura qu'elle en était un. Pourquoi vouloir tant la cacher? il eu sa petite idée sur la question, il suffisait de la regarder pour comprendre leurs intentions, mais elles avaient échoué leurs mensonge ne sera pas sans conséquence.Pourquoi c'était elle cacher lors de leurs rencontres pourquoi tremblait-t-elle pourquoi son visage semblé vide et triste ? serrant les poings Zahir pensa toute suite à un mauvais traitement ne cessant de la regarder, il n'avait qu'une envie la prendre dans ses bras pour la protéger. Ce mariage qu'il avait arrangé lui même sembler très loin la vengeance par contre était très près, Eléonore et sa mère voulait jouer et bien, il allait jouer .

Regardant par la fenêtre, il observait le lever du soleil d'alcantar, son pays lui avait manqué comme s'il s'était absenté plusieurs mois l'avion se posa délicatement et il pouvait voir quatre voiture noir poster au loin, il déboucla sa ceinture et s'avançait vers Eléonore pour lui dire de descendre elle et sa mère puis allait vers maja pour la secouer délicatement ouvrant les yeux en sursaut, elle se redressa doucement.

- nous sommes arrivés madame.

- oh d'accord merci, je vais la réveiller dit-elle en détachent sa ceinture.

- non laissez, je vais le faire, j'aimerais que vous vous occupiez des bagages si vous le voulez bien mes hommes vont s'y perde avec toute ses valises. 

Bien-sûr c'était un mensonge, un prétexte pour être seul avec Belle il le savait au fond de lui le simple fait de la voir dormir comme un ange contre son siège le rendait fou, et pourtant seulement quelque heures c'était écoulé depuis leur rencontre.

- bien sûr j'y vais toute suite votre altesse.

-merci madame.

Une fois seul dans l'appareil avec elle, il prit la place de Maja pour l'observer quelque instant dormir avant de lui caresser le visage tendrement sa peau était douce comme un bébé, elle bougea légèrement en ouvrant les yeux, relevant la tête, elle le regardait à moitié endormie.

- nous sommes arrivés murmura-t-il

- je me suis endormie longtemps? demanda-t-elle

- pendant toute la duré du voyage Déclara-t-il.

- ou ... Ou sont les autres bégaya-t-elle

- j'ai envoyais Maja récupérer vos affaires et les siennes, quant à Léon il est avec Jamal je lui ai confié quelque tâche ils viennent de partir.

Baissant la tête pour fuir son regard, il la sentait gênée.

- je peux faire quelque chose pour vous aider ?

- non, je vous remercie dit-il d'une voix Rauque.

- vous êtes sûr je pourrais peut-être aider pour les bagages de....

- non coupa-t-il mes hommes sont ici pour le faire maintenant venez.

Il l'aida à se lever en la saisissant par le bras une fois debout, elle était face à lui, il pouvait sentir son parfum naturel de sa peau dégage une odeur de fraise fraîchement cueillie serrant la mâchoire, il la dirigea vers les escaliers une fois à terre, il vit Eléonore s'approcher.

- votre majesté, votre pays et vraiment magnifique dit-elle en lui prenant le bras.

- en effet oui répondit-il posément

D'un mouvement fluide Belle se dégagea du bras de Zahir à son plus grand regret puis elle s'éloignait pour rejoindre Maja.

- venez marmonna-t-il en attirant Eléonore vers la voiture.

La voiture démarra en trombe sous les ordres de Zahir en direction du palais.


LA ROSE DES SABLES TOME 1Lisez cette histoire GRATUITEMENT !