Belle

17.3K 1.3K 9


 -ne lui adresser plus la parole pas avant qu'il ne soit calmé intervient Jamal en s'adressant aux deux femmes.

Hochant la tête, elles ne bougaient pas avant que Catherine se mette à crier.

- Maja ! Bon sang, mais où es-tu passée.Tournant la tête vers la porte à plusieurs reprises, Zahir ne voyait aucune réponse de la part de cette Maja.

- Maja hurla Eléonore encore plus fort que sa mère.Il faudra qu'il lui apprenne également à se taire songea Zahir en l'entendant hurler. Des pas rapide qui se rapprochés du salon se fit entendre, ouvrant la porte sèchement un homme d'une soixantaine d'années s'avança vers eux.

- il y a un problème madame dit-il d'une voix froide.

- votre majesté, je vous présente Léon, Léon, je vous présente sa majesté Zahir falkir et son ami Jamal. Commença Catherine.

- bonjour votre majesté dit-il en s'approchant de lui pour lui serrer la main.

- bonjour Léon ravis de vous rencontrer.

Léon tendit également sa main à Jamal qu'il lui serra en le saluant à son tour. S'éloignant un peu, il toisa sa patronne d'un regard glacial.

- et oui, il y a un problème reprit-elle. Maja devait servir le café, nous l'attendons depuis plus d'une demi-heur et le prince commence à s'impatienter, c'est une honte où diable est-elle passée s'écria-t-elle.

Les mains dans le dos droit comme un piquet Léon les regardait un à un sans un mot.Posant ses mains sur ses hanches Catherine soupira.

- et bien, j'attends !

- elle arrive madame, je vais lui dire déclara l'homme en prenant la direction de la porte.

Après avoir fait le tour de la ville une dizaine de fois Belle avait décidé de rentrer, il faisait si froid le vent était si fort qu'elle ne sentait plus ses doigts, sur la côte le vent était violent cela faisait plus d'une heure qu'elle était partie comme Catherine lui avait ordonnée, elle avait fait tout ce qu'elle lui avait dit de faire et à l'heure qu'il est le prince était sûrement partit et si ce n'était pas le cas, elle se cacherait dans la cuisine pensa-t-elle en courant vers la maison les cheveux au vent.A bout de souffle elle s'engouffra dans l'allée avant de se stopper net, des voitures noires de luxe étaient garés devant la maison et des hommes armés était postés devant sans bouger, sans faire de bruit elle rebroussa chemin pour passer par dernière.

- Belle oh mon dieu tu as l'air gelée s'écria Léon.

- oui en effet répondit-elle en grelottant.

- viens met toi ici je vais t'apporter un chocolat chaud.

Assise sur la petite chaise en bois, elle essayait t'en bien que mal de se réchauffer.

- où est Maja demanda-t-elle en claquant des dents.

- dans le salon entrain de servir le café. 

- le prince est toujours là pourquoi ?

- je l'ignore ma chérie il semblerait d'après Maja que ça se présente mal dit-il en lui donnant la tasse.

- comment ça ? Demanda belle inquiète 

- apparemment il voulait nous emmener avec eux mais Catherine à pris la nouvelle très mal expliqua Léon. Emmener ? Oh non!

- mais je ne veux pas partir protesta la jeune femme tremblante.

- soit tranquille Belle je compte sur Catherine pour trouver un mensonge à faire gober au prince. Oui elle était doué pour mentir mais allait-elle trouver un bobard aussi si vite?

- Léon venez vous..... Catherine arriva en panique dans la cuisine.

- qu'es ce que tu fait là je t'avais pourtant dit de t'en aller gronda-t-elle en s'avançant vers elle.

- oui j... j'ai obéi mais il faisait froid et..

- et alors que veut tu que ça me face ? Coupa-t-elle

- elle ne va pas tomber malade pour vous faire plaisir intervient Léon. 

 Catherine semblait consternée.

- il est hors de question que le prince la voit c'est clair ?

- oh je n'ai pas l'intention de me montrer, je vous le jure je vais rester ici et boire mon chocolat chaud assura Belle un léger sourire aux lèvres. Arrachant la tasse de ses mains elle la regardait furieuse.

- qui ta autorisée à te servir un chocolat chaud ! Baissant le regard Belle sentait les larmes monter.

- personne murmura la jeune femme les mains accrochées au tissu de sa robe.

- c'est moi qui lui ai donné madame s'interposa Léon les yeux noires.

- vous n'avez pas à faire ça c'est moi qui décide, maintenant veuillez me suivre, son altesse veut vous rencontrer rétorqua Catherine.

- quant à toi monte dans ta chambre et n'en sort pas avant que je t'y autorise tu m'a comprise ? Reprit-t-elle

- oui madame répondit Belle les yeux baissés. Une fois partit Belle se mit à pleurer en silence, elle s'avança vers le couloir rapidement, après plusieurs minute à gravir les nombreuses marches, elle arriva au grenier, le grenier qui lui servait de chambre frottant ses yeux fatigués elle s'accroupit devant la fenêtre regardant dehors. Pourquoi était-elle si méchante avec elle ? Elle faisait tout pour elle et pourtant ce n'était jamais suffisant. Les yeux river sur les voitures garés devant la maison, elle se demandait où ils en étaient et combien de temps elle devrait restée dans sa chambre, à quoi pouvait-il ressemblait se demanda-t-elle en pensant au prince qui avait parcouru des milliers de kilomètres pour Eléonor pourquoi ne pas épouser une femme de son pays ? Belle était perdu soupirant contre la vitre elle voyait un homme âgé sortir rapidement téléphone à l'oreille, se baissant légèrement elle regardait l'homme marcher près de la voiture il semblait énervé, puis un autre homme sortit à son tour vêtu de noire et de dos il avait une carrure athlétique, il était grand ses mains bronzés s'agiter vers l'autre homme puis il se retourna vers la maison les cheveux noire le visage dure, elle pouvait apercevoir une barbe naissante sculptée sa mâchoire qu'il était beau pensait Belle en continuant à le regarder, se cachant davantage elle entendait des hurlements qui provenait du prince malgré la fenêtre fermer, elle sursauta légèrement. Curieuse elle entrouvrit légèrement la fenêtre.

- si ils ne viennent pas alors personnes ne part ! Cria-t-il Belle pouvait voir Eléonor et Catherine sortir dehors.

- mais enfin votre majesté ont ne vas tout de même pas les forcer répondit Catherine

- je suis un homme droit madame il est hors de question qu'ils se retrouvent sans aucune ressources par ma faute ! 

 - vous les avez entendus ils vous ont dit qu'ils ne faillaient pas s'inquiéter pour eux rétorqua Eléonor en prenant l'homme par la main. D'un geste furtif, il se dégagea en marchant d'un pas rapide.

- Belle chuchota Maja. Quittant la fenêtre sans se faire voir elle se précipita dans les bras de maja.

- que ce passe-t-il ? demanda Belle

- le prince exige que l'ont partent avec eux expliqua Maja les yeux fermés comme si il n'y avait pas de solution.

- alors il vous faut obéir déclara t-elle

- quoi non souffla-t-elle c'est hors de question !

- mais il le faut si vous ne le faites pas alors Catherine fera tout pour me faire vivre un enfer s'écria Belle avec une mou.

- tu ne peux pas me demander de faire ça répondit la femme en reculant. Que vas tu devenir ?

- je vais m'en sortir ne t'inquiète pas je t'en prie Maja dit à Léon d'accepter et partez implora-t-elle

- il veux vendre la maison ma chérie tu n'as nul part ou allez.

- si elle a un endroit déclara une voix grave près de la porte. 


LA ROSE DES SABLES TOME 1Lisez cette histoire GRATUITEMENT!