/5\

471 62 13

— Je pensais que la Gardienne était une prêtresse humaine, reprit Credol en gardant le sourire. Mes informations seraient-elles erronées ?

— Je la remplace, se contenta de répondre Crystal, passant sous silence les conditions qui l'avaient menée à reprendre la garde du vor. Je me nomme Crystal et je suis humaine.

À ce moment, les quatre soldats évanouis se réveillèrent, en même temps. Leur chef vint prendre de leurs nouvelles et les aida à se relever.

— Que puis-je pour vous ? demanda alors Credol.

— Nous enseigner ! intervint Slix. N'est-ce pas évident ?

Le sorcier lui jeta un regard froid et marqua une pause théâtrale avant de reprendre :

— Non. Ce n'est pas évident. J'aurais tendance à penser que le porteur de Khram est suffisamment puissant pour se passer de mes conseils.

— C'est parce que vous ne connaissez pas réellement le pouvoir du livre, répondit poliment Crystal. Par ailleurs, nous ne souhaitons pas apprendre la magie, mais une incantation en particulier.

— Voilà qui change tout, en effet, reprit Credol en retrouvant son sourire.

Il fit alors demi-tour et s'éloigna vers le centre du tronc d'arbre géant. Slix interrogea sa compagne du regard avant de lui emboiter le pas. Crystal haussa les épaules et se mit en route également.

— Je vous remercie d'avoir épargné mes soldats, commença Credol sans se retourner. J'ai cru comprendre que Melk vous a, en quelques sortes, mise au défi. Vous avez su y répondre de manière efficace et sans violence. C'est tout à votre honneur. Si vous aviez blessé l'un d'eux, je ne suis pas certain que je vous aurais apporté mon aide.

— Vous acceptez donc ? demanda Slix alors que le décor autour d'eux changea brusquement.

Ils marchaient toujours, mais cette-fois, ils étaient dans un couloir, tout juste assez grand pour que deux personnes se croisent. La totalité de ce qui était visible était en bois légèrement rougeâtre. Les murs, les portes, le sol ou le plafond, bien sûr, mais également les tableaux suspendus ou les quelques meubles visibles dans les pièces ouvertes. Il n'y avait pas plus de fenêtres qu'au niveau précédent et la même luminosité sans source était présente.

— Je vais vous montrer votre chambre, lança Credol. Ensuite, je vous conduirai au réfectoire. Nous prenons tous nos repas en groupe et à heure fixe, évidemment. C'est bientôt l'heure. Ensuite, j'essaierai de vous trouver une place dans mon emploi du temps.

— Merci, fit Crystal.

— Vous avez beaucoup d'élèves dans votre école ?

— Près de dix milles, en ce moment. Des fois plus, des fois moins. C'est une académie. Nos élèves viennent ici pour devenir sorciers. La plupart ne connaissent pratiquement rien en arrivant. Nous leur dispensons des cours du débutant à l'apprenti mage. Nous sommes une des rares académies d'Unigumi à délivrer des diplômes reconnus par les différents gouvernements.

— En gros, ironisa Slix, votre académie est trop bien.

— C'est exactement ça. Voici votre chambre, ajouta-t-il en s'arrêtant devant une porte non différentiable des autres. Le bâtiment est construit de façon à encourager l'usage de la magie. Il n'y a que peu de portes. Il n'y en a en fait qu'aux étages de vie, pour les chambres et les salles de toilettes. Chacun des autres étages est construit sur le même modèle que le rez-de-chaussée. Pas d'escaliers ni d'ascenseurs. Pour passer d'un niveau à l'autre, les élèves doivent apprendre à maîtriser la téléportation. Les débutants sont systématiquement accompagnés, jusqu'à ce qu'ils parviennent à se déplacer seuls. Certains de nos niveaux nécessitent une certaine quantité d'énergie vitale pour être accessibles. Cela ne devrait pas spécialement vous poser de problème, je suppose.

L'apprentie - Le Grand Livre 2Lisez cette histoire GRATUITEMENT !