Partie 17

2.1K 121 5

PARTIE 17 :

-PUTAIN TOUT MAIS PAS ÇA !!

S'il vous plait, dîtes moi que c'est un rêve, que c'est une comédie, que tout ça est faut, que je délire, que je vois n'importe quoi. Dites moi que c'est faux, que c'est une illusions, que mes yeux ont un problème. J'aurai tellement qu'on me dise ça, j'aurai tellement aimé ne jamais voir cette image. Medhi tenait Amaria dans ses bras, elle était recouverte de sang, ses yeux étaient fermés, elle était inconsciente mais elle avait l'air tellement heureuse comme si la mort allait la rendre heureuse. Je vais être égoïste mais jamais je te laisserai mourir, jamais de la vie. Je ne comprenais pas, comment une femme aussi magnifique a pu se couper les veines ? Comment elle a pu arriver jusque là ? Amaria, pourquoi ? Tu veux ma mort, c'est ça hein ? Tu ne comprends pas que je vis pas sans toi ? J'ai peut-etre la plus grosse fierté du monde mais sans toi je suis plus rien, comment t'as pu me faire ça hein ? Qu'est-ce que tu m'as fais ? Pourquoi t'es rentré dans ma tête hein ? Pourquoi je t'aime comme ça ? Je ne m'en remettrais jamais si tu me quittes, tu comprends ? Je vis pas sans toi. Medhi tenait Amaria dans ses bras, au fur et à mesure sa chemise s'imbiber du sang d'Amaria. On était bloqué on ne savait pas quoi faire. On aurait dit que des heures s'étaient écoulées alors qu'enfait c'était juste deux minutes. J'étais toujours choqué. J'arrivais pas y croire. C'est dans les films qu'on voit ça non ? On était perdu, on ne savait pas quoi faire. Amaria je ne veux pas te perdre.

- Mais putain Medhi. C'est quoi ça ? PUTAIN qu'est-ce qui s'est passé ?

- J'en sais rien ! Putain, pousse toi ! Vite casse toi de là, je l'emmène à l'hôpital, elle a perdu trop de sang là.

- Putain Amaria, me laisse pas !! Je t'en supplie, me laisse pas. J'ai besoin de toi, reste avec moi, je t'en supplie. AMARIA ne me laisse pas. AMARIA PUTAIN. Si tu meurs, je meurs !! AMARIA NE ME LAISSE PAS !!

Je pleurais, jamais les gars m'ont vu pleurer mais là j'étais obligé. La femme que j'aime a fait une tentative de suicide et je sais très bien que c'est à cause de moi. Jamais je m'en remettrais. Medhi est descendu avec Amaria, il l'a conduit à l'hôpital. J'attendais, j'avais l'impression d'attendre pendant des jours. C'était insupportable, je faisais les 100 pas. J'attendais Medhi, j'avais envie de tout casser. J'avais encore cette image dans ma tête, Medhi qui sort Amaria de la salle de bain, pleine de sang. Cette image était gravée en moi, gravé jusqu'à que je revois le beau sourire d'Amaria. La porte s'est ouverte, Medhi est revenu avec une tête qui voulait tout dire.

- ALORS ALORS ?

- Elle est dans le coma. Elle a perdu beaucoup de sang, on sait pas si elle va se réveillée...

- Dis moi que c'est une blague Medhi ?

- Non Robsco, c'est la vérité. Elle a voulu se tuer à cause de vous. Si elle ne s'en sort pas, je vous le pardonnerai jamais. Vous l'aurez sur la conscience.

Et il parti, il avait raison. Si jamais elle meurt, je suis coupable de sa mort. Mais pas que moi, Nacer et Jérémy aussi. J'en voulais à la terre entière, mais Nacer lui. Je l'avais ordonné d'aller chercher Amaria, c'est sa faute putain. Pourquoi il ne m'a pas écouté hein. Pour moi, c'était lui le fautif. Je suis monté dans sa chambre comme un chien enragé, j'ai ouvert la porte, il était tranquille dans son lit comme si de rien n'était.

- T'es au courant qu'il faut taper ou bien ?

- Ta gueule, t'es content hein ?

- De quoi tu me parles toi ?

- C'est ta faute si Amaria, elle a voulu se suicider. Pourquoi tu ne m'as pas écouté hein ?

- De quoi tu me parles encore ? C'est pas moi qui l'ai envoyé pendant 2 mois à l'hôpital. C'est ta faute si elle s'est suicidée et tu le sais très bien. Alors ferme ta gueule.

Chronique de Robsco : Je l'es kidnappée et j'en suis tomber loveLisez cette histoire GRATUITEMENT!