Chapitre 4, partie 4

33 4 1


Une discussion avec Cole, c'est bien la première fois que je n'en ai pas envie et que je ne veux surtout pas me retrouver seule face à lui. Il me regarde, durement.

- Je ne m'excuserai pas. Il semble surpris. Je ne me souviens pas qu'on se soit un jour disputé, en tout cas pas aussi rudement. Parce que c'est de ta faute.

- Kendall est arrivée par surprise. Voilà alors son excuse, Kendall ?

- On s'était promis que ce genre de chose n'arriverait jamais, tu ne m'as même pas envoyé un message pour annuler. Je lui laisse une chance de s'excuser, une porte ouverte.

- On se l'était promis, avant... Murmure-t-il. J'ai peur de comprendre ce qu'il sous-entend. Kendall est plus importante.

Ces mots sont l'équivalent d'une lame qu'on enfoncerait dans ma poitrine mais dans une lenteur extrême. Pour me faire souffrir.

- Elle ? Cette.... Je mords ma lèvre avec vigueur pour que ne sortent pas tous les mots que j'ai en tête agrémentés de colère, de haine. Du sang coule sur mes lèvres, j'ai mordue trop fort.

- Cette quoi Spencer ? Tu ne lui arrive pas à la cheville, tu m'écœures ! Kendall vaut quelque chose au moins. Il est méprisant, en colère et blessant. Je sens que je pleurs, alors que je ne devrais pas.

- Moi je ne vaux rien ? et toi alors, je te signale que tu m'as laissée seule plus de quatre heures dehors, dans le froid et sous la pluie. Je pense avoir perdue ma retenue, j'ai sans doute hurlé mais ça n'a plus d'importance maintenant. On est arrivé à un point de non-retour dans notre amitié.

- Ca ne serait pas arrivé si j'avais voulu venir te rejoindre, je n'avais pas envie de te voir. Tu as tué cet homme ! Je ne veux pas côtoyer une fille comme toi, menteuse et manipulatrice.

Je hoquète à cause de mes pleurs, de surprise et de douleurs. Alors le problème est là.

Je n'ai pas le temps de répliquer qu'Harry se jette sur Cole, lui assenant un coup de poing en plein visage. Je reste pétrifiée de surprise avant de reprendre mes esprits et me coller contre le dos d'Harry en lui demandant de se calmer. Ce qu'il fit après quelques minutes.

La scène est inhabituelle, Harry haletant de colère, Cole effondré sur le sol avec du sang sur le visage.

Cole est ensuite parti, sans un mot, les yeux rempli de haine et de colère. Je suis amoureuse d'un idiot.

Mon regard se pose sur Harry, il s'est calmé, pourquoi je ne peux pas aimer quelqu'un comme lui ? Fort et doux, et que je ne dégoute pas. Je le remercie et me blotti dans ses bras, je suis plus proche de Harry en quelques semaines que de Cole en plusieurs années. C'est étrange comme sensation, il me rassure et me procure beaucoup de chaleur.

Je ne veux plus jamais rien ressentir, je ne veux plus aimer, je ne peux plus, pas en étant... moi. Je n'ai pas le droit d'être heureuse. Il m'a déçu mais je l'aime encore, je veux l'oublier, je ne veux plus penser à lui ou son merveilleux sourire. Il me déteste, je me déteste. Il me voit telle que je suis.

Le mieux pour moi serait de ne plus jamais avoir de sentiments ou d'émotions quelconques, ce n'est pas pour moi. Rectification : ce n'est plus pour moi. J'ai franchi une limite, aussi invisible soit-elle.

Le bonheur c'est pour les autres, je suis la Mort. Ici pour tuer et envoyer les âmes de l'autre côté.

« N'oublie jamais Spencer, c'est fini. »


N'oublie JamaisLisez cette histoire GRATUITEMENT !