/3\

556 61 18

Il n'y eut pas plus d'échange entre la gardienne et l'homme renard cette nuit-là. Elle semblait vouloir garder le silence et Slix ne se risqua pas à lui forcer la main. Bien souvent, après avoir mené un combat, elle était particulièrement irritable et agressive. Il en avait fait les frais un certain nombre de fois avant de comprendre la relation qui existait entre les affrontements et l'humeur de la jeune femme. Il se mit donc à l'écart après le repas. Ce dernier se fit dans le silence également.

Ce furent les bruits de l'entraînement de sa compagne qui le tirèrent de son sommeil, à l'aube. Crystal avait gardé l'habitude de pratiquer ses exercices physiques, tous les deux jours, en moyenne. Elle se levait et se mettait à courir, sans prévenir. Elle enchainait ensuite des exercices de musculation et d'assouplissement, suivis de ce qu'elle avait baptisé Tao. Dans ces chorégraphies, elle simulait un combat contre un adversaire imaginaire, en effectuant de nombreuses figures à la fois acrobatiques et d'une efficacité redoutable en situation de combat réel. Si Slix se prêtait, de bien mauvaise grâce, à la première partie de l'entraînement, il ne boudait pas son plaisir pour les Tao. Il les connaissait presque tous par cœur, à présent. De temps en temps, Crystal semblait en inventer d'autres et c'était toujours un agréable moment pour l'homme renard. Elle avait un don incontestable pour cela, pensait-il. Quelle que soit l'arme, la jeune femme avait une prestance naturelle et une aisance sans équivalent. Elle était belle, tout simplement.

Ce matin pourtant, la gardienne du Grand Livre écourta quelque peu sa séance pour retrouver plus rapidement Rorin, le sorcier arachnoforme, comme le nommait Slix. Elle expédia le petit-déjeuner et tous deux allèrent le rejoindre au pied de son arbre. La séance dura jusqu'à ce que les deux humanoïdes réclament une pause pour le repas. Crystal servait d'interprète et de professeur pour Slix. Le compagnon de la gardienne ne mettait que peu de cœur à l'ouvrage, le sujet ne l'intéressait guère. La leçon du jour portait sur les tornades. Les deux élèves étaient tout à fait capables de générer des tourbillons d'air, mais là n'était pas la question. Lorsqu'ils le faisaient, ils utilisaient le contrôle de l'élément pour le forcer à se mettre en mouvement. Cela demandait une énergie considérable en regard de ce que tentait de leur enseigner Rorin. Là, il fallait commander le même élément, mais en jouant sur d'autres niveaux. En l'occurrence, réchauffer et humidifier l'air au niveau du sol. Et pour que cela soit encore plus efficace, la chaleur injectée dans la basse couche atmosphérique était en réalité puisée dans les couches plus élevées, abaissant ainsi leur température. C'était extrêmement simple, en théorie. Les forces de la nature se chargeaient ensuite du reste. L'économie en ressources vitales était réelle, mais le niveau de pratique de la magie proportionnellement inversé. Injecter de l'humidité et diriger des masses d'airs différemment selon leur altitude demandait une grande maîtrise.

— En fait, se lamenta Slix après quelques heures de pratique, les incantations qui nous font économiser de l'énergie sont toujours les plus complexes. Du coup, pour y arriver tu dois avoir un niveau de maîtrise qui fait que, même si tu n'y arrives pas, tu sais de toute façon le faire avec une autre technique, plus simple. C'est nul !

Crystal se contenta de sourire et l'homme renard se félicita de ce petit succès. Tous deux parvinrent assez facilement à maitriser la technique de base. Ils ne purent pas créer de véritables tornades, mais quelques petits tourbillons prouvèrent qu'ils avaient bien intégré le concept. Rorin s'entretint ensuite pendant quelques minutes avec la gardienne. Elle avait toujours, avec chacun des sorciers qu'ils avaient rencontrés, ces petits conciliabules. Ils n'avaient rien de réellement secrets, puisqu'elle en exposait la teneur ensuite à son compagnon. Cependant, elle refusait toujours qu'il participe. C'était durant ces conversations qu'elle indiquait sa future destination à leur hôte du moment. Parfois, elle abordait des sujets plus en rapport direct avec la magie et ses aspirations personnelles. Deux ans plus tôt, par exemple, elle avait cherché, auprès d'un maître de l'après-vie, à comprendre comment rendre la vie à une personne décédée. Le sorcier en question, Jalivan, leur avait enseigné comment contrôler un cadavre, à la manière de Lanka, lorsqu'il avait réveillé le propriétaire originel de Kiddrin. Seulement réveiller un mort n'avait pas grand-chose à voir avec le ressusciter. Crystal pensait, évidemment, ramener sa sœur à la vie, ainsi que Kei, la gardienne précédente. Pourtant, Jalivan avait été sans équivoque : impossible de faire revenir l'âme dans un corps, passé un certain délai. Délai qui se mesurait en heures. Crystal avait gardé le silence pendant huit jours après cela et Slix avait cru ne plus jamais entendre sa voix de nouveau.

L'apprentie - Le Grand Livre 2Lisez cette histoire GRATUITEMENT !