Chapitre 28.

90.8K 4.5K 743

Pdv Evan.

Elle croise les bras sur sa poitrine et fronce les sourcils. Elle est confuse. C'est tout à fait normal avec ce que je lui ai dit il y a quelques jours. Au moins, elle est toujours là et ne s'est pas encore enfuie en courant. A  sa place, j'en aurais eu marre d'écouter un putain de lunatique qui ne sait jamais ce qu'il veut.

—Je ne te crois pas, lâche-t-elle finalement dans un souffle.

J'avoue avoir moi-même du mal à y croire, suis-je vraiment amoureux d'elle ? Je n'ai vraiment pas envie de la perdre et je suis clairement plus qu'attaché mais de là à parler d'amour...Je me suis toujours dit que l'amour c'était pour les faibles, ceux qui ont forcément besoin de quelqu'un pour avancer. Moi je me débrouille bien tout seul. Enfin, c'était le cas avant de la connaître...Putain ! Je suis vraiment fou d'elle et ça depuis un moment déjà. Je le lui ai avoué parce que je voulais l'empêcher de retourner dans les bras de ce gars. Sans vouloir me vanter, il n'est pas particulièrement beau et je suis bien mieux que lui mais ça a l'air d'être tout à fait le style de Calliope. Habillé proprement, pas un cheveu qui dépasse, un peu coincé du cul, et si vous voulez mon avis, légèrement efféminé. Ça se voit à sa manière de danser. Mais elle avait l'air tellement heureuse d'être avec lui que ça m'a mis dans une colère noire. Je suis possessif et ses mains sur elle ça m'a donné envie de lui casser sa putain de gueule de premier de la classe. Heureusement, par je ne sais quel moyen, j'ai réussi à garder mon self-contrôle.

—Calliope, je le pense vraiment.Je ne vois pas à quoi ça me servirait de te mentir,  je réponds un peu agacé.

Si elle savait que je n'ai jamais dit "je t'aime" à personne !

—Alors pourquoi tu m'as envoyée balader quand je  t'ai avoué que je t'aimais ?

—Je ne sais pas, j'ai paniqué... Mais depuis que je te connais je me remets sur le droit chemin et même si je sais au fond de moi que je ne suis pas assez bien pour toi, je n'arrive pas à te quitter. J'ai essayé mais je n'arrive pas à rester loin de toi, parce que je suis un putain d'égoïste et que je ne pense qu'à moi.

—Ne te sous-estime pas Evan, tu es quelqu'un de bien..., elle marque un temps d'arrêt, quand tu ne te comportes pas comme un con !

Je tente quelques pas vers elle.

—S'il te plait Calliope ne me rejette pas...

Faire le loveur deux fois dans la même soirée ça ne m'était jamais arrivé surtout que je suis sérieux.

Un voile de tristesse passe sur son visage mais elle se reprend aussitôt,  elle se recule, on dirait qu'être trop près de moi la dégoûte.

—Pourquoi tu embrassais Cassandra tout à l'heure, si tu m'aimes tant ? sa voix est pleine d'ironie.

Je l'avais complètement oublié celle là ! Qu'est ce que je ne pourrais pas faire pour la rendre jalouse? A chaque fois que je mettais ma langue dans sa bouche, j'avais envie de vomir et priais secrètement pour ne pas attraper une maladie. 

—Pour te rendre jalouse, je décide de jouer la carte de la sincérité cette fois ci, je ne veux plus rien lui cacher...A part ce pari. J'ai vraiment peur qu'elle ne me pardonne jamais si elle l'apprend. 

—Et tu crois que ça marche comme ça Evan ? Que tu vas revenir comme ça et qu'en un claquement de doigts tout va s'arranger ? Que je vais retomber dans tes bras ? 

Je ne sais même plus quoi répondre, j'espérais que lui avouer mes sentiments changerait tout, mais visiblement j'avais tord.

—Tu...Calliope, quand je ne suis pas avec toi je ne me sens pas bien, c'est comme si on m'enlevait une partie de moi et je ne dis pas ça pour te faire pitié, je le pense vraiment.

Bad choice, Bad boy Lisez cette histoire GRATUITEMENT !