Chapitre 48 - Une confrontation difficile

4.9K 436 81

PDV Austin

Dire que je suis stressé, ne serait pas encore assez fort pour décrire mon état actuel. J'ai tellement pensé à ma rencontre avec la mère de Shawn, que je n'ai pas dormi de la nuit. Je me lève, en faisant attention de ne pas faire de bruit pour ne pas réveiller mon père.

Normalement, Nick m'avait accueilli chez lui, mais je ne voulais pas trop m'imposer. Et surtout maintenant que je sais qu'Orlando est chez lui. J'espère vraiment que cela marchera pour eux, ils méritent vraiment d'être heureux. Et je suis sûr qu'ils le seront ensemble.

Olivier, le père de Shawn, m'a appelé hier pour être sûr que je venais toujours, et même si je lui aie affirmé que oui, j'hésite encore un peu. J'ai peur de me faire mettre dehors, avant même de pouvoir rentrer chez eux. Bon, je doute qu'Olivier, laisse faire cela, mais... Julie me fait un peu peur. Les rares moments où je me suis retrouvé seul avec elle dans une pièce, les regards qu'elle me jetait me faisaient froid dans le dos. Si elle avait pu me tuer d'un seul coup d'œil, je serais mort et enterré depuis notre première rencontre.

* * *

Il est déjà presque quatorze heures, et je suis toujours autant stressé. Non, en vérité, c'est même pire. J'ai les mains moites, même en étant assis mon stress peut se voir à cause de ma jambe qui tremble. Je pense que je vais attendre encore cinq minutes avant de partir d'ici, sinon je ne suis pas sûr de tenir debout.

Pourquoi ai-je accepté ? J'ai l'impression de devoir me diriger vers une mort certaine. Et pourtant, je vais juste voir la mère de l'homme que j'aime. Est-ce que c'est normal d'être aussi mal parce que l'on va voir sa « belle-mère ». Enfin, je ne peux pas vraiment l'appeler comme cela, vu que j'ai rompu avec son fils, mais dans l'idée cela reste ça. Je comprends mieux maintenant toutes les phrases et rumeurs qui courent sur les belles-mères.

Mais bon, quand il faut y aller, il faut y aller ! Surtout que si je n'y vais pas maintenant, je n'aurai sûrement plus jamais le courage de le faire. Alors autant attraper le taureau par les cornes une bonne fois pour toute. Et puis, j'ai toujours un mince espoir qu'elle accepte ma relation avec Shawn. Je sais, je suis, ce que l'on appelle communément un idiot...

Une fois devant chez Shawn, je vérifie que sa voiture n'est plus là, et après avoir respiré un grand coup, je sonne. Olivier vient m'ouvrir juste après, et il m'emmène au salon. Quand sa femme me voit, je vois dans son regard qu'elle ne comprend pas pourquoi je suis là.

— Olivier, je peux savoir ce qu'il fait ici ?

— Chérie, il faut que l'on parle. Et c'est moi qui ai demandé à Austin de venir, car il est concerné.

— Concerné ? De quoi est-ce que tu parles ?

— Julie, tu as dû remarquer l'état de Shawn, n'est-ce pas ? Il ne dort plus, il ne nous adresse plus la parole, et quand il est ici, c'est à peine s'il passe du temps avec nous.

— J'ai bien vu tout cela ! C'est mon fils, je te rappelle, alors je sais très bien quand il va mal !

— Alors tu dois savoir pourquoi il va mal, non ? Il me semble qu'il te l'a déjà dit plusieurs fois.

— Arrête avec tes devinettes stupides Olivier ! Mon fils est marié à Laure, c'est une jeune femme superbe, qui a tout pour elle, et qui peut lui apporter tout le bonheur dont il a besoin. Et tu voudrais que j'accepte ce divorce, alors qu'il fait ça pour une femme qu'il ne connaît presque pas ?

J'étais assis dans le fauteuil qui est juste à côté du canapé, où se trouvent Olivier et Julie. Depuis que son mari avait pris la parole, Julie ne c'est pas retourné une seule fois vers moi. Et comme je n'ose pas parler, je suppose qu'elle en profite pour se dire que je ne suis pas vraiment là. Elle n'apprécie pas ma présence, alors elle doit faire comme ci, je n'étais jamais rentré dans cette maison.

Impossible Love [BxB]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !