♫ « In my veins »- Andrew Belle ♫


△▲△
Ava
_

J'adore le projet sur lequel je travaille en ce moment. Il s'agit d'un magazine culturel branché de Londres qui explore les facettes artistiques à travers l'art urbain, la mode et la musique. D'autant plus que je suis une lectrice de ce support depuis longtemps, donc être tombée sur l'agence qui s'occupe de son édition est un grand honneur.

Il me tarde d'avoir le prochain numéro entre les mains, car je l'ai géré du début à la fin. Vic, qui est chef de projet, était censée me superviser, mais finalement, je m'en suis occupée presque seule, allant même jusqu'à rencontrer les rédacteurs. Ce n'est d'ailleurs pas plus mal qu'elle m'ait laissé les commandes, car cela nous a évité de sérieuses prises de becs. Et je suis plutôt fière d'avoir accomplie cette mission avec succès sans l'avoir sur le dos. Cependant, je reste tout de même contrainte de la tenir au courant des moindres avancées. Et là, en l'occurrence, j'en suis à la phase de finalisation. Elle a le nez plongé dans son carnet de rendez-vous lorsque je me présente devant elle.

- Victoria ?

Elle n'a même pas la politesse de lever les yeux vers moi et se contente de me lancer un « Hum ? ».

- J'ai presque terminé, je contrôle le document et prépare le fichier haute définition.

Je patiente encore un moment, mais si elle fait la carpe, je me remets au boulot sans son approbation. Elle finit tout de même par me répondre, m'obligeant à revenir sur mes pas. En revanche, elle ne prend toujours pas la peine de me regarder.

- Tiens, ça tombe bien que tu m'en parles, ils viennent de me prévenir qu'ils réduisent la largeur des pages de deux centimètres.

Quoi ? C'est une blague j'espère.

- Attends, tu plaisantes ?

- Non, je les ai eu au téléphone il y a deux minutes. Continue-t-elle tout en gribouillant un coin de son agenda.

- Tu les as eu au téléphone ? À l'instant ?

- Oui, comme je te dis.

Impossible. Je n'ai pas entendu un seul téléphone sonner depuis le début de l'après-midi. Je jette un rapide coup d'œil à l'horloge du studio.

- Il est quinze heures ! Le fichier doit partir à l'impression dans trois heures !

- De toute façon, ce n'est pas grand-chose. Ajoute-t-elle, en me regardant finalement par-dessus ses lunettes de la façon la plus méprisante au monde. Ça va aller vite. Tu vas très bien t'en sortir, comme d'habitude.

Connasse. Son petit sourire en coin me donne envie de lui faire bouffer son précieux calepin. Ce n'est pas comme si j'avais deux cents pages à revoir... Je prends une grande inspiration pour me maîtriser, et retourne dépitée en direction de mon bureau. Je me laisse tomber lourdement sur ma chaise et encadre mon visage de mes mains pour me masser les tempes. La migraine me guette. J'ai besoin de mettre le nez dehors un moment, sinon je risque bien d'exploser. Je me dirige jusqu'au petit patio qui donne sur l'arrière de l'agence, où les fumeurs ont l'habitude de prendre leurs pauses. Jo termine d'ailleurs de griller l'unique cigarette qu'elle s'autorise par jour. Elle voit tout de suite, à mon besoin vital de prendre une grande bouffée d'air frais, que quelque chose cloche.

- Oula. Toi, ça ne va pas, je me trompe ?

J'essaie tout de même de lui sourire. Après tout, elle n'a rien à voir dans cette histoire. Et au moins, Jo est toujours d'humeur égale. Contrairement à l'autre peste.

YOURS. // Tome 1Lisez cette histoire GRATUITEMENT !