7

5.7K 391 5

Point de vue omniscient
La France. Voilà la destination de ces 3 jeunes en cavale.

Une cavale qui ne durera pas éternellement, ils le savent.

Ils en sont conscients qu'il faudra bien retourner en Amérique mais la jeune Alexie préfère comme elle le dit si bien " laisser passer pour mieux affronter ensuite".

Cela fait maintenant 2 semaines qu'ils ont, soyons franc désertés l'Amérique.
En ce moment même ces trois jeunes sont dans leur chambre d'hôtel miteux à Lille. Certes, tout touriste qui se respecte aurait choisi Paris, la capitale mais aussi la ville de l'amour comme le disent si bien les agences de voyage. Mais ces jeunes ne sont pas en vacances, non ils sont en cavale.

Le jeune Tim, sûrement le plus prudent des trois cherche auprès de la jeune fille une date de retour. Ce n'est pas qu'il n'aime pas la France, non, mais une cavale est la chose la plus dure à supporter. Avoir peur, se méfier de n'importe quelle personne, fuir en sachant pertinemment que la fuite n'est pas la solution..

Une cavale est une chose tout autant éreintante physiquement que mentalement. Les jeunes n'en peuvent plus et cela se sent, se comprend.

"Alexie! J'en peux plus! Ça fait deux semaines! Deux putains de semaines qu'on fuit! Alors qu'on sait qu'à la fin ils nous retrouveront!
- Tim.. Moi aussi j'en ai marre mais on peut pas rentrer maintenant! Pas encore c'est trop tôt, on est pas prêt!
- mais soit réaliste un peu! On ne sera jamais prêt! Sérieusement! Tu repousses juste le moment de l'affrontement! Tu te dégonfles totalement tel un ballon mal gonflé."

Tim s'énerve. Ils s'énervent tous.

Alexie réfléchit, Tim a raison et elle le sait. Elle a juste peur, oui peur. Peur de l'affrontement, peur des conséquences, peur de la mort.

A ce moment Alexie n'assume pas. Non elle fuit, elle veut fuir mais nos erreurs nous rattrape toujours et ça tout le monde le sait et le reconnaît.

"Alexie? Tim a raison, il est temps de rentrer."

Ah Max! Max ou la voix de la raison. Alexie le sait, elle n'a plus le choix. Il est temps d'affronter ses erreurs.

"Si c'est ce que vous voulez! Réservez les billets, je prépare les bagages."

Alexie abdique en sachant qu'ils se jettent dans la gueule du loup.

Ils le savent tout les trois.

Les russes, eux, pendant ce temps là surveillent les frontières qu'elles soient routières, maritimes ou aériennes.

Ils le savent, ils savent que ces jeunes rentreront bientôt ce n'est qu'une question de temps.

"Patron!" Appelle une jeune femme devant son ordinateur.

Le patron ou Alexander Droski pour ses associés, arrive au bureau de la jeune fille qui a criée.

"Qu'est qui il y Natasha? Dis moi vite j'ai pas tout mon temps!
- je les ai retrouvés! Ils ont pris 3 billets, un chacun pour le Bronx.
- c'est bien merci petite! Alors comme ça mes petits américains reviennent au pays? Bien, bien réservons leur un petit accueil digne de ce nom!"

Droski rit car il le sait, ses petits américains comme il les appelle viennent ou plutôt reviennent se jeter dans la gueule du loup. Ils le savent tous, en rentrant ils creusent leurs tombes tous seuls.

Point de vue d'Alexie
"Mesdames et monsieur. Bienvenue sur le sol américain plus précisément dans le Bronx. La température extérieure est de 30 degrés. Vous pouvez détacher vos ceintures et nous vous souhaitons un agréable séjour."

La voix de l'hôtesse me coupe dans mes pensées.

Le Bronx l'endroit que je voulais fuir, le point de départ de tous mes problèmes.. Ça peut paraître lâche mais je n'ai qu'une seule envie, celle de partir ou plutôt repartir.. Je sais qu'ils nous attendent, je sais que dans n'importe quels endroits on ne sera plus jamais en sécurité, je sais que la mort arrive dans sa grande cape noire armée d'une fossile.

Je sais tous ça et c'est pour ça que je veux fuir. Sûrement l'instinct de survie?

Point de vue de Max
"Bon les gars maintenant qu'on est revenu, ils savent qu'on est là c'est sûr donc ce n'est plus qu'une question de temps vous en êtes contient? On hoche la tête. Bien alors maintenant on fait quoi?" Demande Alexie un peu paniquée.

C'est vrai on y a pas encore pensé.. On fait quoi maintenant? Tel est la question..

"On a qu'à aller dans l'entrepôt au bout de la ville! Celui qui est abandonné! Propose Tim.
- ouais pourquoi pas.. Après tout on a rien à perdre..
- bon si c'est ce que vous voulez de toute façon on va arriver au même résultat à la fin..
- oh Alexie soit pas si pessimiste si ça se trouve on s'en sortira! Moi je vais aller voir mon frère pendant ce temps là! Vous venez?" Demande Tim.

J'accepte mais Alexie refuse prétextant qu'elle a d'autre chose à faire.

Ellipse du temps passé avec le frère de Tim

Point de vue de Tim
Je suis plutôt heureux, je suis allé voir mon frère et ça m'a remonté le moral.
Ça peut paraître idiot mais revoir une personne que l'on aime juste quelques temps fait un bien fou.

Pendant ces quelques heures passées avec mon frère, j'ai oublié mes enfin nos problèmes. Il est 18h, on est dans l'entrepôt, Max téléphone à ses parents et Alexie semble dans ses pensées.

"À quoi tu pense Alex?
- un peu tout mais en même temps à rien.. Tim?
- oui?
- comment on a fait pour atterrir dans des ennuis pareils? Pourquoi on est pas des ados chiants avec nos parents tout simplement? Pourquoi on a des vies comme ça? Pourquoi Tim? Pourquoi on est pas resté ces enfants innocents, gentils, serviable? Pourquoi on a choisi d'être ça? S'enquiert elle complètement désemparée.
- je-je sais pas Alexie.. J'en sais strictement rien.. Je pense que c'est un tout. On s'est rebellé, pas seulement contre nos parents mais contre un peu tout le monde. Peut-être que c'est le destin.. J'en sais rien.."

C'est vrai je sais pas comment on en est arrivé là. Je me souviens de notre rencontre entre tous les trois, trois petits enfants innocents ou presque.

Flashback
Deux jeunes garçons jouent à la balle à côté du bac à sable en bas de leur résidence.
" vas y Max tire! Aller!
- oui bah c'est bon!"
Le jeune blond tire enfin sa balle sous les plaintes du jeune brun.

Le blond vise mal, très mal, tellement mal qu'au lieu de viser son jeune ami il lance la balle dans le bac à sable à sa gauche.

"AIIIE! Qui a fait ça! Cri une jeune blonde.
- oh non je suis vraiment désolé! Je sais pas viser.. S'excuse le blond.
- oui j'ai vu! Nan mais t'as vu ce que t'as fais?!"

Les jeunes garçons remarquent que la jeune fille est pleine de sable enfin surtout sa jolie robe à froufrous.

" Oui, désolé pour ta robe..
- ah nan mais ça je m'en fiche!
- bah c'est quoi alors? S'impatiente le jeune brun.
- vous avez détruit mon château! J'ai mis du temps à le faire et maintenant il est fichu!
- oh! Bah si tu veux on t'aide à le refaire?
- c'est d'accord!
- sinon c'est quoi ton nom?
- Alexie et vous?
- Tim et Max"

C'est à partir de ce moment là qu'une grande amitié se forma entre ces trois jeunes gens. Le trio gagnant.
Retour au présent

Avis?

Pourquoi? Pourquoi pas..Lisez cette histoire GRATUITEMENT !