Chapitre 27.

86.8K 4.7K 1K

Pdv Calliope.

Je m'observe dans la glace en lissant un pli de ma robe. Je l'ai trouvée dans une boutique du coin en allant faire du shopping avec Aby hier.
Ça n'a pas été une partie de plaisir. Aby me fourrait sous le nez des robes pleines de strass et de sequins toutes plus "kitch" les unes que les autres. J'ai finalement trouvé cette robe. L'immense coup de coeur n'était pas là, je ne me suis pas dit : "cette robe est faite pour moi"comme on le voit dans de nombreux films, je l'ai simplement trouvée jolie et l'ai achetée car j'en avais marre de me balader dans les boutiques. Je dois dire que le fait qu'elle soit en solde m'a bien aidée. Il y avait bien d'autres robes plus belles mais le porte monnaie n'aurait pas suivi.

J'observe le tissu bordeaux qui laisse entrevoir un léger décolleté. La longueur de la robe est telle qu'elle cache par miracle mes pieds. J'ai donc pu enfilé sans complexe mes Dr Martens espérant que personne ne remarquerait cette immense faute de goût.
Je replace une mèche de cheveux que j'ai bouclé sur mon épaule et observe mes yeux surlignés d'un trait d'eyeliner finalement à peu près droit après l'avoir recommencé une dizaine de fois.
Je regarde ma montre : plus que quelques minutes avant que James ne vienne me chercher et je commence à avoir mal au ventre.
Est-ce vraiment une bonne idée ? Qu'est-ce que je vais faire la bas ?
Je commence à paniquer mais me dis que James serait trop déçu que j'annule à la dernière minute. Cela dit, il pourrait inventer un mensonge à son père en disant que sa copine est malade. De toute façon, il lui ment bien depuis plusieurs mois.
Avant que je ne puisse faire quoi que ce soit la sonnerie retentit. Je descends les escaliers très lentement redoutant le moment où je me retrouverais face à mon ami, cherchant une excuse crédible. Je pourrais peut être lui dire que la pizza au thon d'hier est mal passée?

—Tu es magnifique ! me salue-t-il, un grand sourire sur les lèvres lorsque je lui ouvre enfin la porte. Son expression très joyeuse me dissuade d'annuler, je dois faire un effort pour aider mon ami.

—Tu n'es pas mal non plus, dis-je lui retournant le compliment.

Je monte dans la voiture et le voyage se passe dans la bonne humeur. J'arrive même à me détendre un peu.

—Ton copain est au courant que tu viens avec moi ? je demande à James, ce qui me vaut une grimace de sa part.

Mince, sujet tabou, je pense silencieusement.

—On s'est un peu disputé, commence-t-il les yeux rivés sur la route, il...voudrait que je le dise à mon père mais moi j'ai besoin d'un peu plus de temps.

—S'il tient à toi, il comprendra, je tente de le rassurer alors que je suis la moins bien placée pour parler d'histoire d'amour, vu comment c'est terminé la mienne.

Mon coeur se serre... et dire que j'aurais pu être dans cette voiture avec Evan s'il avait eu ne serait-ce qu'un peu d'affection pour moi... Quel connard !
Les larmes commencent à monter et je prends une grande inspiration et les chasse d'un revers de manche.

James se gare et je descends de la voiture vérifiant bien que mes chaussures sont camouflées par le tissu bordeaux. Il vient à mes côtés et me prend la main. Je lui lance un regard gêné.

—Je pense que c'est plus crédible si on se comporte vraiment comme un couple dès le départ.

Je lui fais un sourire pour le rassurer et qu'il comprenne que tout va bien pour moi, mais au fond de moi cest la panique totale. En plus, je suis une piètre actrice ! Ma main doit être moite dans la sienne mais il ne fait aucun commentaire. On passe sur un tapis rouge où déjà plusieurs couples se trouvent. Ça ne rigole pas au lycée, ils ont fait les choses en grand !

Le bal se passe dans le gymnase. À l'entrée, une jeune fille qui porte des lunettes nous propose de faire une petite photo souvenir. On accepte et je force un sourire alors que James passe une main autour de ma taille. Je déteste ce genre de soirée, j'ai l'impression que tout est surfait.

Bad choice, Bad boy Lisez cette histoire GRATUITEMENT !