Chapitre 4, partie 2

32 4 2

Boooh ! mes petits fantomes, monstres et cie ! Comment vous allez ? 

Je sais que je n'ai aucune régularité dans mes publications, je fais au gré de mon inspiration qui est un peu à sec en ce moment puisque j'ai énormément beaucoup de travaille :/ Pardon pardon.

__________Bonne lecture !

Il n'est jamais venu, alors j'ai décidé de frapper à sa porte. Je tremble, comme à chaque fois, ou peut-être à cause du froid. Je ne sais plus vraiment.

Une fille a ouvert la porte, depuis quand il a une sœur ? Il n'en a jamais eu, alors c'est qui, elle ?

Elle me regarde de haut en bas, ses yeux gris me juge, ne me dites surtout pas qu'il s'agit de Kendall, elle ne peut pas être comme ça. Comme l'image que j'avais d'elle, grande, élancée, aux cheveux noirs et soyeux, avec des yeux clairs. S'il s'agit vraiment d'elle, alors jamais je ne pourrais rivaliser.

- Tu es qui, toi ? Me demande-t-elle, elle a un ton hautain, elle me crache à la figure le « toi ». Elle est, finalement, pire que ce que je m'étais imaginé.

- Spencer, une amie de Cole. Je réponds, avec assurance je l'espère, mais j'ai senti ma voix trembler et se casser à la fin.

Elle me sourit, pas d'un sourire doux et gentil mais plutôt d'une façon diabolique, comme si elle rêvait de me tuer avec ses griffes. M'arrachant la peau à coups de dents.

Elle appelle Cole, elle a une voix cristalline quand elle s'adresse à lui. Elle a l'air différent en fonction de qui se trouve en face d'elle.

Elle a une certaine présence, une aura qui donne froid dans le dos. Ce doit être le genre de personne qu'on n'aime pas se mettre à dos.

Cole descends les escaliers, avant de se stopper net au bas de ceux-ci, les yeux rivés sur moi. Le choc sans doute. Puis il sourit. Cole a de nombreux sourires, et j'aime tous ceux qu'il m'adresse. Sauf que cette fois, ce sourire, si beau, si envoutant ne m'étais pas destiné. Il sourit, à Kendall. Parce que maintenant c'est elle, ce n'est plus moi. Pire, ce n'a jamais été moi.

Et je lutte, pour ne pas pleurer devant elle, même si j'ai l'impression qu'elle n'attend que ça, surtout quand elle l'embrasse à pleine bouche en me fixant, droit dans les yeux. Cole est à elle, voilà ce qu'elle me dit.

Et je sens mon estomac se révulser de dégout, mon sang bouillir de rage, mon cœur se briser. Je suis, d'un coup, assaillis par de nombreuses émotions, toutes contradictoires pour former une haine envers Kendall.

J'aimerais hurler, pleurer, arracher les cheveux de cette fille, frapper et embrasser Cole. Je me contente juste de baisser les yeux en me raclant la gorge pour signaler à Cole que je suis là. Ils s'éloignent l'un de l'autre. Elle, avec une expression de fierté et lui de déception, parce que je le dérange.

Mon cœur se brise un peu plus, il ne m'avait jamais regardé comme ça, comme s'il m'en voulait, comme s'il ne voulait pas me voir présentement. Il semble énervé.

Seulement, c'est à moi de l'être, et j'en prends conscience. Mon cœur et mon corps se mettent à trembler, de colère cette fois ci, et pour la première fois depuis que je le connais, je gifle Cole. Je le gifle, qu'une seule fois, pour tout ce qu'il m'a fait subir, son dégout et sa peur envers moi, envers ce que je suis alors que je n'ai pas vraiment eu le choix, le fait qu'il m'ait oublié sous la pluie et le fait qu'il m'en veuille. Il n'a pas le droit d'être en colère contre moi parce que je le dérange avec Kendall, il m'a laissée au détriment de celle-ci.

Il me regarde, cette fois, surpris. La colère semble s'être dissipée. Je ne suis pas fière de ce que j'ai fait, seulement je pense que j'en avais besoin.

- Ça, c'est parce que tu m'as laissée seule, plus de quatre heures sous la pluie. Je lui murmure avant de rentrer chez moi. 

N'oublie JamaisLisez cette histoire GRATUITEMENT !