Chapitre 59

1.7K 96 4

« PUNCH : Convient à une soirée de garçons. Source de délire. Eteindre les lumières quand on l'allume. Et ça produit des flammes fantastiques ! » de Gustave Flaubert.

David me prend alors dans ses bras dans le hall pendant que l'ascenseur descend. Je sens sa chaleur contre moi. Il est un peu tendu, comme moi. En même temps, nous sommes stressés pour demain, nous sommes aussi inquiets.

Je ne sais vraiment pas comment nous allons survivre à cette horrible semaine. Il faut vraiment prendre sur nous. Mais est-ce que notre couple va tenir ? Est-ce que notre amour va survivre ? Vais-je tomber dans le piège d'Emilien ? L'espoir fait vivre pour que tout se passe pour le mieux.

Il me soulève alors pour venir me poser dans le canapé. Sa bouche ne se décolle pas de la mienne comme si elles ne veulent plus jamais se quitter. Je sens ses mains me caresser par-dessus mes vêtements. Je fais pareil en passant mes mains sous sa chemise.

Il se détache de moi avec un air inquiet comme si je vais trop loin en faisant cela. Je lui caresse alors le visage pour le rassurer comme si j'ai peur qu'il parte. Je n'ai absolument pas envie que l'on se dispute surtout compte tenu de ce qu'il y a demain.

- Alexie ? Veux-tu aller plus loin ?

Je baisse la tête sans répondre. Il me propose alors d'aller nous détendre autrement comme dans la piscine. J'accepte un peu gênée de lui avoir fait penser que je voulais aller plus loin, alors que cela n'était pas le cas.

Je monte alors me changer. Il me suit en rigolant. Une fois changé - David en short de bain noir et moi en bikini blanc qu'il a dû acheter -, main dans la main, nous descendons pour prendre un bain, bien chaud.

Je pose ma serviette avec celle de Dou sur un transat avant de m'aventurer dans l'eau. David se pose juste au bord pour me regarder. Il ne parle pas, mais son regard en dit long sur la conversation qu'il veut avoir.

- Dou ? On pourra en parler plus tard ? Je voudrais... Enfin si tu permets...

- Tu es libre Alex. On en parlera plus tard, me dit-il en sautant dans l'eau. Tu aimes bien ici ? Je veux dire l'appartement ? Ou aimerais-tu que l'on déménage ?

Je hoche la tête surprise. Je m'approche de lui en passant mes mains dans son dos. Je pose ma tête contre son torse, tandis qu'il enroule ses bras autour de mon corps humide. Je sens son souffle dans les cheveux, cela me fait du bien.

Je ne sais pas trop quoi répondre à sa question. Soit il en a marre de tout payer et diviser tout par deux, soit il veut que je parte. Ces idées me font mal au cœur, mais en même temps, cela est très sincère de sa part.

- Tu veux que je prenne mon indépendance ? Je demande timidement en lui massant le dos délicatement.

Il semble surpris. Il fronce les sourcils en m'écartant de lui pour mieux voir mon visage. Il me prend alors ce dernier entre ses mains pour déposer un baiser sur mes lèvres. Ces deux pouces caressent le bord de mes joues.

- Non, enfin si tu veux...

- Non je ne veux pas. Je cherche juste à te comprendre... Je lui dis à bout de souffle. Est-ce que tu veux que l'on divise les factures ? Je comprendrais totalement Dou.

- Il n'est pas question de cela. J'ai les moyens, je te l'offre. Je veux juste... Tu avais dit à Steph que ce n'était pas facile... Donc je veux savoir si l'on doit envisager de déménager... Pour un chez nous.

Je l'embrasse alors de pleine bouche. Je lui caresse les cheveux. Il me soulève, tandis que je passe mes jambes autour de sa taille. Je descends sur sa nuque pour le détendre un peu. Il passe ses mains sur mes fesses pour me tenir.

Liaison dangereuse 2. Un amour de prof...Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant