Chapitre 1 : Psychiatric.

3.9K 287 146

Les rues sont couvertes d'une couche épaisse de neige rendant l'accès de la ville difficile. Le manteau que je porte recouvre la totalité de mon corps pourtant je peux sentir l'air froid s'immiscer à l'intérieur me faisant frissonner et ainsi détester l'hiver. Je commence à accélérer le pas, hâtive de rentrer dans le premier magasin jusqu'à ce que ma mère me traîne dans un immense hôpital situé dans une rue étroite et sombre.

-Pourquoi allons nous ici, demandais-je à ma génitrice alors que nous entrons à l'intérieur.

-Il est temps que je te fasses part de mon lieu de travail, m'annonce-t-elle en même temps que je découvre de quoi est fait cet hôpital qui me paraît assez étrange.

Tout les murs sont lugubres complètement délabré recouverts d'une peinture noir qui commence légèrement à se craqueler due à l'ancienneté de l'endroit.

-Pourquoi m'emmener maintenant alors que tu travailles ici depuis si longtemps, la questionnais-je en fronçant les sourcils alors que nous traversons un long couloir seulement éclairé de quelques néons clignotant nous plongeant quelques fois dans le noir absolu.

-Il ne s'agit pas d'un simple hôpital, Samantha. On ne peut pas emmener n'importe qui ici, c'est dangereux, m'explique-t-elle avant de m'indiquer de tourner à droite là ou se trouve un autre long couloir, lui aussi sombre que celui que nous venons de franchir.

-Si c'est si dangereux que ça, pourquoi m'avoir emmener avec toi, continuais-je de demander ne comprenant pas ce qui lui passe par la tête.

-Assez, s'énerve-t-elle. Continue simplement de marcher, m'ordonne cette dernière alors que le son de sa voix fait écho dans le long couloir me brisant presque les tympans.

Je soupire longuement mais décide de simplement lui obéir en continuant de marcher vers l'inconnu. Je baisse mon regard puis fixe le sol jusqu'à ce que je remarque une traînée de sang sur celui-ci me faisant tressaillir. Je mord nerveusement ma lèvre me demandant à qui pouvait appartenir cet afflux de sang qui ne semble pas se terminer. Plus on avance, plus la traînée de sang augmente en quantité rendant la couleur du sol presque rouge. Je place ma main devant ma bouche tandis qu'une odeur nauséabonde envahit mes sens me donnant la nausée.

-Nous sommes arrivés, m'annonce ma génitrice en ouvrant une grande porte me faisant découvrir une grande pièce contenant plusieurs cellules.

Je mord nerveusement mes ongles lorsque j'aperçois de nombreuses personnes se tenir entre leur barreau montrant leur présence. Quelques uns me regardent comme si j'étais une criminel tandis que d'autres me supplient de les aider à sortir d'ici comme si c'était l'un des pires endroits. Je déglutis bruyamment puis avance jusqu'à ce que mon regard se pose sur une femme d'une quarantaine d'année allongé sur son matelas abîmé. Et je comprend maintenant que cet hôpital n'a rien d'ordinaire puisqu'il s'agit d'un hôpital psychiatrique.

Toutes ces personnes me paraissent faibles grâce à leurs cernes sous leurs yeux ainsi que leurs peau pales et dénigrés. Je n'aime définitivement pas cet endroit, ni même les personnes gardés ici. Tout est effrayant mais je ne m'y attendais définitivement pas, c'est pourquoi je reste stoïque devant la cellule gardant la femme âgé d'une quarantaine d'année qui à l'air d'être paisible. Mes bras sont logés le long de mon corps tandis que mes doigts jouent frénétiquement sous l'effet de la nervosité.

-Ne la regarde pas comme ça, me conseil une faible voix derrière moi me poussant à me tourner.

Je penche légèrement ma tête sur le côté surprise que ce soit la voix d'un homme qui m'interpelle m'attendant à ce que ce soit ma mère qui le fasse.

Mysterious NumberLisez cette histoire GRATUITEMENT !