Prologue : Retourne en Enfer

4.7K 237 30

Un homme était accoudé au bar, verre de whisky à la main et nonchalance assumée.

Dans son costume du dimanche, il faisait étranger dans ce bar de Chicago aux allures de motards barbus et tatoués.

Et pourtant, il était là pour les affaires. Ou non. Peut-être était-il dans ce bar miteux pour noyer son chagrin. Il releva la tête et ses yeux furent à la portée de chacun. Des yeux gris, gris comme la tempête ravageuse, gris comme la tornade destructrice... Oh, ce gris... Un putain de gris.

Il laissa un pourboire généreux, très généreux, sur le buffet. Il finit son verre d'un trait puis sortit sans mot dire. Il marchait sur le goudron mouillé qui, quelques heures auparavant était brûlant, ce qui rendait le sol brumeux. Il était seul dans cette rue non éclairée. Une personne normalement constituée aurait, à chaque grincements de portes, à chaque petits bruits, sursauté... Mais lui, non. Il souriait.

Pourquoi avoir peur ? La peur c'est lui. La chose qui terrifie le plus les Hommes, c'est lui. Alors de quoi, lui, devrait-il avoir peur ? Lui, ayant la vie éternelle ce qui, d'ailleurs, est étonnement étrange pour le régent des morts, non ?

- Tu devrais avoir peur de notre Père. Dit un homme sortant de nulle part.

Il n'avait pas besoin de regarder qui lui parlait car il n'y a qu'une seule personne pour oser lui parler ainsi. Ah...

- Michel, mon frère, ça fait un bail ! Répond le ténébreux en se retournant.

- En effet, Lucifer. Mais je suis ici, sous ordre de Père : tu dois retourner en Enfer.

- Ah, et comme tu le sais, je suis le fils le plus obéissant qui a existé à travers les Âges. S'exclama-t-il sarcastiquement.

- C'est un ordre de Père. Tu ne peux refuser, Lucifer.

Un rire franc s'échappa des lèvres du Diable.

- Tu devrais savoir mieux que quiconque, que je fais seulement ce que je veux, frérot.

L'ange, se transforma peu à peu... Des ailes blanches poussèrent dans son dos, sa chemise se déchira laissant apparaître le torse divin du fils de Dieu. Et d'une voix paradoxale : haute, forte, rauque, féroce presque animale, l'ange cria :

- Ne m'oblige pas à me battre avec toi, Lucifer. Obéis. Maintenant.

Comme riposte, Lucifer se métamorphosa à son tour : Ses yeux devinrent comme de la braise chaude, de petites cornes fourchues et écarlates sortirent de son crâne. Et un trident noir apparu sur une queue rouge sang dans le bas de son dos.

- On veut jouer au vilain, Michel ? Tu as, devant toi, le Mal incarné alors vas-y : montre ce que t'as dans le bide, frérot.

- Tu m'y oblige, Lucie.

Puis, il battit des ailes, faisant apparaître un vent d'une force phénoménale qui fit vaciller Lucifer qui dû reculer de quelques pas sauf que...

- Il en faut, bien plus pour m'abattre !

Et de ses mains, le feu jaillit et il lança ce qui ressemblait à une boule de feu dans les ailes immaculées de son frère. Ses plumes commencèrent à fondre sous la puissance des flammes. Elles n'arrivaient plus à supporter le poids de l'archange. Ce qui le fit chuter de toute sa hauteur. Il s'écrasa contre le sol.

- Quand tu seras de taille, appelle moi, frangin. Se moquait Lucifer. Sur ce... Rigolait-il tout en finissant sur une révérence.

Lorsqu'il se retourna et commença à partir, Michel lui lança un sortilège avec le peu d'énergie qui lui restait.

- Bon retour en Enfer, mon frère. Chuchota-il.

Un boule lumineuse, comme un flash, rentra en contact dans le dos du Diable. Puis il disparu.

Mais où ?



Le Diable à ta porteLisez cette histoire GRATUITEMENT !