Chapitre 56

Depuis le début

Je tombe alors sur le côté en mettant mes genoux au niveau de mon visage. David s'approche de moi et pose sa tête près de la mienne pour que juste nos fronts se touchent. Je passe alors mon bras par-dessus son épaule comme pour lui dire que j'ai finis.

- Alexie, commence-t-il en caressant mon visage. Je sais qu'il t'a fait tout cela. C'est la première fois que tu reconnais cela, que tu penses à cela... Je te félicite. Je suis là pour toi, je ne pars pas.

- Tu penses qu'il m'a aimé ? Je questionne à bout de souffle.

- Je ne vais pas te mentir. Il voulait juste une bonne petite femme soumise à lui, à ses colères, à son bon vouloir... Donc non, je ne pense pas mon Ange.

Je plonge mon visage dans mes genoux comme pour me protéger de l'extérieur. David passe alors une couverture autour de mon corps tremblant. Il me caresse doucement le bras pour me rassurer.

- J'ai... Jamais... Eté... Aimé... Pendant...

- Stop, me coupe-t-il. Je t'aime et je t'aimerai toujours mon Ange. Tu ne sais même pas comment je suis accro à toi ! Je suis... Je n'ai pas de mots pour décrire ce que je vis à tes côtés. Mais sache que tu es la première à laquelle je dis : je t'aime, et tu seras la dernière.

- Merci... Tu sais... Je n'ai jamais dit : Je t'aime à quelqu'un.... Même à Emilien.

Je me sens toujours coupable quand il me le dit, alors que je ne lui ai jamais dit et que je ne m'en sens pas encore capable. Il va peut-être se lasser que je n'y arrive pas, que je ne m'engage pas sentimentalement.

- Mon Ange. Savoir que je compte beaucoup pour toi me suffit. Et je sais que ce n'est pas facile, surtout après ce que tu as vécu. Alexie... S'il te plait, ne m'en veut pas d'avoir besoin de le dire.

Je hoche la tête pour essayer de lui montrer que je comprends, même si je me sens toujours aussi coupable. Il passe son bras pour soulever mon corps contre le sien. Je me laisse faire, tandis qu'il commence à me caresser tendrement.

- David ? Je commence à le questionner en me retournant sur son corps.

- Tu ne veux pas avoir de relation charnelle ? Me demande-t-il alors que je mets à nouveau à pleurer. Je comprends. Ne pleure pas, l'on peut vivre sans. Je sais que j'en suis capable à tes côtés.

- Je suis désolée... Je voudrais juste ne pas reproduire la même chose que ce soir... C'était... Juste horrible.

- Eh ! Mais normal, me rassure-t-il.

- Merci mon Dou... Tu me comprends comme personne.

Il a l'air un peu fier de lui et vient coller ses lèvres sur ma joue. Je tourne un peu ma tête pour lui faire un baiser. Il va pour s'éloigner surement par peur que je le rejette. Mais je passe mes mains sur sa nuque pour lui dire que j'ai envie de le faire.

Il me penche en arrière pour placer sa tête au-dessus de moi. Il pose ses lèvres sur moi en passant sa langue entre les miennes. Elle rencontre la mienne pour se toucher délicatement comme si c'était la première fois qu'elles se voyaient.

Lentement, il retire ses lèvres pour me regarder droit dans les yeux. Il me caresse le visage pour retirer toutes traces de mes pleurs, qui se sont arrêtés. Je caresse le sien avec tendresse pour lui montrer que je suis aussi là pour lui.

- Alexou ? Je sais qui t'a aimé pendant cette année-là.

Je le regarde en bizarrement, je le questionne. Je hausse les sourcils en ne comprenant pas. Je sais que mes parents et ma famille m'aimeront toujours, mais je sais qu'il ne parlera pas de cela, vu ses relations familiales.

- Steph ? Elle t'adore ! Rigole-t-il en tombant en arrière.

Je rigole à mon tour sachant très bien qu'elle m'aime. Je ne me pose même plus de question à ce sujet. Steph et moi, c'est pour la vie. Et même quand l'on se dispute, nous finissons toujours par nous entendre, par nous réconcilier.

- Merci encore Dou... Je ne sais pas...

- Tu me remercies en étant toujours auprès de moi déjà, me coupe-t-il comme s'il lisait dans mes pensées. Je t'ai dit Alexie : Une relation se construit à deux. Tu n'as pas à me donner des choses quand je fais un truc pour toi. Tu comprends ?

Je hoche la tête. C'est toujours un peu nouveau pour moi, même si je pense avoir un peu changé depuis que je sors avec lui, depuis mon accident et le renouveau de notre couple. Enfin, je ne sais pas vraiment, mais j'espère.

- Tu peux être sincère avec moi ? Je lui demande, alors qu'il hoche la tête pour me dire que oui. J'ai changé depuis que je suis avec toi ?

- Oui. Tu es plus libre, tu t'affiches quand tu es avec moi, tu t'adaptes à ma vie plus que je m'adapte à la tienne. Mais au fond de toi, je retrouve toujours la Alexie timide et gênée en dehors de sa zone de confort.

Je me penche pour l'embrasser sur le coin des lèvres. Il me rend ce baiser en disant que tout ce qu'il dit vient du fond de son cœur, qui m'appartient complétement. Cela me fait lâcher quelques larmes de bonheur. Il est tellement romantique quand il parle, que je suis complétement sous son charme.

Il repasse de son côté en passant sous les couvertures. Je me place contre lui alors que je suis entourée par une autre couverture, tandis qu'il passe ses bras autour de mon corps. Il m'embrasse sur le front et commence à jouer une mélodie avec sa bouche pour m'endormir. Ce qu'il réussit au bout de quelques instants.


Liaison dangereuse 2. Un amour de prof...Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant