Chapitre 47

1.6K 106 5

« Le regard désespéré de Revel lui rappela que les enfants ne grandissent jamais dans le cœur de leurs parents » de Danielle Thiéry.

Il nous dit alors de nous assoir dans le canapé et qu'ils vont en discuter deux minutes. David me prend la main, alors que je commence à trembler. Il me dit à l'oreille de ne pas m'inquiéter, que ma Maman est de notre côté.

Quelques instants après, mes parents se placent devant nous dans le second canapé pour nous parler. Ils nous expliquent qu'ils ont réfléchis et que je suis assez grande pour savoir quoi faire, mais qu'ils doivent quand même avoir cette conversation avec nous.

- Il faut vous protéger d'accord ? Je suppose que David a déjà eu des conquêtes et puis avec ton viol Alexie...

En entendant ce mot, je baisse la tête pour regarder mes mains. Pour me rassurer, David passe ses mains autour de la taille pour me caresser lentement tout en continuant à écouter attentivement mes parents.

- On est sérieux. Et puis, nous ne voulons pas non plus être grands-parents tout de suite. Tu as encore beaucoup de choses à vivre ma Puce, continue ma Maman. Je ne veux pas que tu sois coincée.

- Si je peux me permettre... Commence David avant d'être coupé par mon père agacé.

- Non, je ne vous le permets pas Monsieur.

- Papa !

- John ! Nous crions en même temps ma Maman et moi. Laisse le parler, poursuit ma mère.

- Je pense que je prends soin d'Alexie... Je fais attention à elle et son avenir que ce soit avec moi ou sans moi. Je lui en laisse le choix.

- Avec toi, je murmure en trifouillant mes mains comme si je n'arrive pas à m'arrêter de stresser pour cette nuit.

Mes parents me regardent alors que David arrête de me caresser le dos. Ils me demandent alors de voir si je veux ou pas David. Je le réponds que je le veux toujours, mais eux, est-ce qu'ils lui font assez confiance ? Après quelques minutes d'hésitation et de silence pesant, ils acceptent qu'il dorme avec moi.

Je lâche un soupir de soulagement et prend David dans mes bras, qui me passe doucement ses mains sur mon dos. Il semble lui aussi soulagé de rester à mes côtés, ses muscles se détendent peu à peu.

Nous nous séparons pour aller chercher nos affaires restées dans la voiture. Sur le chemin, j'entreprends d'embrasser David, qui est agréablement surpris par ma démarche. Il me prend alors la main. Sur le retour, je vois mes parents sourirent à la fenêtre comme s'ils comprenaient mieux le couple de leur fille.

Je prends la main de David pour le faire monter les escaliers en bois foncé. Il me sert, je sens son souffle dans ma nuque. Cela me donne un petit frisson dans le dos. Nous arrivons dans une pièce, avec du parquet au sol, une bibliothèque sur un des murs blancs, qui dessert toutes les chambres.

Je le fait alors rentrer dans ma chambre, une assez grande pièce avec de la moquette bleue, les murs avec des petits cupcakes, fruits et autres aliments avec des yeux et des bouches. Cela fait beaucoup rire David. Je lui indique une commode pour poser ses affaires et les miennes.

Ma Maman lui propose de se doucher s'il le souhaite. Il prend alors ses affaires et s'en va, tandis que je range nos affaires. Au fond de mon sac, je vois qu'il a pris deux cadres de nous. Cela me fait terriblement plaisir et je les pose sur la commode et la table de nuit.

Quand, il revient, il est en short et en T-shirt de nuit - je ne savais même pas qu'il en avait. Je file prendre une douche pour revenir en pyjama en forme douce qui me couvre de la tête aux pieds. Je rencontre alors que David et ma Maman sont en grande conversation. Je rentre doucement dans la chambre. Ma mère se tourne vers moi pour me dire :

Liaison dangereuse 2. Un amour de prof...Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant