Chapitre 4, partie 1

34 4 0

NDA: Bonjour mes chats, pardon pour le retard sur la MAJ, j'ai beaucoup de travail cette année et j'ai l'intention d'avoir ma deuxième année, j'espère que vous comprendrez :)

____________________

Semaine -1

J'ai décidé de parler à Cole, de refaire une sortie comme on faisait auparavant, il a accepté qu'on se retrouve à notre endroit habituel, en centre-ville il y a un parc et au centre un arbre centenaires, majestueux, on se retrouvait toujours là quand on décidé de sortir. On avait décidé que cet arbre symboliserais notre amitié : forte, solide et à l'épreuve du temps, qui résisterai envers et contre tout.

Même si je pense de plus en plus qu'elle ne résistera pas à ce que je suis devenu. Il fallait sans douter, après tout, ce que je suis n'est pas « naturel ». C'est même inquiétant.

Je suis partie tôt, et j'ai quinze minutes d'avance, je commence à être nerveuse, j'ai toujours été nerveuse de le voir, mais là ma peur est doublée car j'ai peur qu'il ne se comporte pas naturellement avec moi. J'ai essayé de me faire « belle », en mettant la robe qu'il aime tant, écrue avec de légères fleurs rosées, et de la dentelle sur le col. Elle a des manches trois-quarts, ce qui ne convient pas au temps qu'il fait, alors j'ai mis des collants épais, un gros manteau, et mon écharpe, cependant je sens encore le vent frais qui s'insinue autours de moi. Je sens mon corps frissonner, l'attente va être longue.

Dix minutes de retard, aucun message sur mon portable. Ce n'est pas la première fois qu'il est en retard, j'ai l'habitude. A chaque fois il arrive en courant, le souffle court et il s'excuse une dizaine de fois et finis par me payer quelque chose à boire ou à manger pour se faire pardonner.

Trente minutes de retard, il commence à pleuvoir, quelques gouttes s'écrasent sur le sol. Déjà qu'il faisait froid. Je n'ai pas pris de parapluie, je ne pensais pas en avoir besoin. Je ressers mon manteau contre moi, je ne veux pas m'éloigner trop de l'arbre alors je m'adosse contre son tronc, son faible feuillage m'abrite à peine. Lui est-il arrivé quelque chose ? Je lui envois quand même un message pour savoir si tout va bien, pas de réponse.

Deux heures et demi de retard, je n'ai pas bougé, l'averse est plus forte que tout à l'heure, je suis trempée, mes cheveux collent contre mon front, mes joues et jusque dans mon cou. J'ai froid, et je commence à éternuer. Je lui ai envoyé une dizaine de messages, sans réponses. Je m'inquiète pour lui.

Quatre heures de retard, je suis officiellement enrhumée, j'appelle Harry pour qu'il vienne avec un parapluie, il ne répond pas. Je commence donc à rentrer à pieds.

Il pleut toujours à grosses gouttes, mon portable n'a plus de batterie, je le range dans une poche intérieure, mais mes vêtements ont pris l'eau.

Je m'imagine déjà dans mon bain chaud, sauf que pour le moment je suis toujours sous la pluie et j'ai vraiment froid. Les trottoirs sont pleins d'eau, ça glisse. Plus jeune j'avais peur de me noyer, en glissant dans les bouches d'égout, je refusais toujours de sortir en ville quand il pleuvait. Mais j'adorais sauter dans les flaques d'eau. J'avais des bottes en caoutchouc orange, elles m'étaient trop grandes mais je ne mettais qu'elles.

J'adore la pluie, depuis toujours, l'eau me fascine mais je déteste être humide et encore plus être trempée comme maintenant.

J'arrive enfin, je tremble. Je décide de poser mon manteau, mes collants et mes chaussettes dans l'entrée, sur le carrelage, je rangerais plus tard.


_____________

Merci de laisser vos avis, cela compte beaucoup pour moi et je m'excuse pour mes fautes !


N'oublie JamaisLisez cette histoire GRATUITEMENT !