Merci à Layla87 pour m'avoir aidé à faire ce chapitre ❣

/!\ Attention, chapitre à caractère sexuel, nous sommes responsable de ce qu'on n'écrit mais pas de ce que vous lisez /!\


Pendant tout le repas nous avons parlé, rigolé, et ce jusqu'à minuit. Je l'aide à débarrasser la table malgré ses protestations, puis nous sommes montés, et nous nous sommes arrêtés devant ma chambre. Son regard brûlant me déshabillait, ses lèvres s'approchaient des miennes, puis s'y sont posées sauvagement. Depuis, je me sens étourdie et ce moment dure depuis... je ne sais plus. Je pose mes mains dans ses cheveux soyeux. Jamie presse nos hanches l'une contre l'autre et mon dos percute la porte de ma chambre, je perds la tête à mesure que le baiser devient de plus en plus torride.

Sa bouche prend l'assaut de mon cou pour y parsemer une multitude de baisés fiévreux... Un gémissement s'échappe de ma bouche, il remonte vers mes lèvres. J'attrape sa lèvre inférieure avec mes dents, puis l'embrasse. Sa main droite qui était sur ma hanche,descend sur ma cuisse en me caressant, je sens la chaleur monter en moi. Sa main remonte sous ma robe... La panique se mélange au désir. Ses caresses me donnent des frissons de plaisir encore inconnus pour moi. A vingt-trois ans, je suis encore vierge, n'ayant jamais eu de relation sérieuse... Jamie s'en doute-t-il ? Comment trouver la force de lui balancer ça comme ça avant que ça n'aille trop loin ? Je meurs d'envie de lui offrir ma première fois... Ses doigts qui effleurent mon intimité à travers mes sous-vêtements me mettent dans un état d'hypnose mais mon cœur qui bat de plus en plus vite me ramène sur terre. Je panique :
- Jamie... Jamie... Stop...

J'ai dû mal à reprendre mon souffle et à freiner ses ardeurs mais lorsque je le repousse doucement par les épaules, son regard se fige dans le mien. Je suis folle, folle de repousser un homme si parfait...
-Je... je ne peux pas.

Le rouge me monte aux joues et je perds les pédales. J'ouvre la porte de ma chambre et la referme sur un Jamie complètement décontenancé.
J'ai du mal à réaliser ce que je viens de faire. Je viens de le planter,là, devant ma chambre... Je reste figée devant la porte pendant de longues secondes, attendant qu'il se manifeste pour réclamer des explications. En vain. Mon cœur se serre lorsque j'entends ses pas s'éloigner et le son d'une porte qui claque.

J'hésite à aller le voir mais finalement, je me ressaisis... J'ai flippé, voilà tout. Il a de l'expérience alors que moi... Pas du tout.J'ai eu peur qu'il me prenne pour une gamine en découvrant qu'aucun garçon n'avait encore foulé le chemin qu'il s'apprêtait à prendre.

Je souffle un bon coup et me met en pyjama sans pouvoir réussir à calmer mes hormones en ébullition, sans parler du sentiment de gène qui pulse dans mes veines. Après m'être démaquillée et brossée les dents, je me couche, complètement étourdie par ce qui vient d'arriver. Malgré le sommeil qui menace de me gagner, cet incident me force à garder les yeux ouverts...

Après quelques minutes de torture intérieure, la porte de ma chambre s'ouvre doucement. Oh mon dieu. C'est lui. Je me redresse d'un coup. Il... Il est en caleçon. Mon excitation reprend le dessus. Le voir, là dans ma chambre, torse nu me fait perdre tous mes moyens.La vue de ses tablettes de chocolat bien dessinées me met dans tousmes états.
- Je suis désolé pour tout à l'heure...

Moi aussi...
-  C'est pas grave, c'est juste que...
-Tu es vierge, me coupe-t-il en s'avançant près du lit.

Comment a-t-il su ? La lumière du couloir pénètre dans la chambre mais heureusement, il fait suffisamment sombre pour qu'il ne puisse pas voir la couleur de mes joues et l'intensité avec laquelle je tremble.
- Oui...
-Emily... J'ai envie de toi... Et de savoir que je pourrais être ton premier, je t'assure que ça n'arrange pas les choses...

Je suffoque, je halète ne sachant pas quoi répondre. Je vais m'évanouir s'il continue à me fixer comme ça.
- Emily... Si tu veux m'arrêter, fais-le... Parce que dans dix secondes, je vais me jeter sur toi, déclare-t-il d'une voix hachurée.

Mon cœur s'affole d'un coup. J'ai envie de lui moi aussi et malgré la peur, je ne bouge pas, je ne dis rien. Au fond de moi, je sais qu'il sera doux avec moi. Après moins de dix secondes, il met à exécution sa « menace ». Il se jette sur moi avec une sensualité sans limite. Nos bouches se percutent et sa langue vient caresser la mienne avec ardeur. Il ne lui faut pas plus de trente secondes supplémentaires pour me déshabiller. Je me retrouve complètement nue dans ses bras. Son odeur délicieuse m'enveloppe toute entière et ses mains sur mon corps me lancent dans le point de non-retour. On va le faire... Je me cambre sous la douce morsure qu'il inflige à mes tétons pendant que ses doigts caressent lentement mon intimité...
-Tu es si douce...
-Je suis folle de toi.
-Moi aussi Emily...

Pendant qu'il m'embrasse encore, j'entends le bruit du déchirement d'un emballage en aluminium. Il savait que j'allais finir par céder... Mon cœur s'emballe et ma vision se brouille. Je me sens étourdie et des acouphènes prennent l'assaut de mes oreilles. Jamie s'allonge sur moi et m'embrasse tendrement dans le cou, sur les joues, la bouche... Il pousse sur mon intimité avec une douceur déconcertante... Plusieurs fois, lentement,s'invitant en moi de plus en plus profondément. La sensation est étrange mais sa langue dans ma bouche maintient le désir brûlantque j'éprouve pour lui... Entre deux lents va-et-vient, il s'approche de mon oreille.
-Je t'aime Em...

J'en avale ma salive de travers.
-Je t'aime aussi.

Il me pénètre un peu plus fort et mon cœur saute sous la sensation.Je sursaute et me redresse d'un coup, lâchant un petit cri au passage. Quoi ?? J'ouvre les yeux sur ma chambre plongée dans la pénombre. Non c'est pas possible... Jamie n'est pas là...Mon front est inondé de sueur et mon portable affiche quatre heures du matin. Alors je me suis endormie lorsque je me suis couchée dans mon lit ? Je sens mon cœur cogner si fort dans ma poitrine que jesens mes tempes vibrer... Je l'ai vraiment repoussé et il n'est pas venu dans ma chambre... Je me rallonge en me rendant à l'évidence...Ce n'était qu'un rêve... et... Je suis amoureuse de lui... Bien plus que je ne le croyais.





Hey Hey,
Voici mon chapitre 16, pas trop déçu que ce soit un rêve ?
Avec Layla, nous avons pensé que c'était une bonne idée le rêve érotique, qui fait la suite de ce qui s'est VRAIMENT passé !
Bref, j'espère que ce chapitre vous aura plus, n'hésitez pas commenter et à voter !

May.

The Jamie Sitter {TERMINÉ}Lisez cette histoire GRATUITEMENT !