Chapitre 22

2.2K 134 6

« Les matins brumeux ou les après-midi quand le soleil se reflète sur l'eau du nord-ouest, j'essaie d'imaginer où tu en es dans ta vie, ou ce que tu es en train de faire pendant que je pense à toi » Robert James Waller.

Le matin, je me réveille dans ses bras. La lumière extérieure nous éclaire à travers les rideaux. Dou dort encore paisiblement. Je sens son souffle sur la peau de mon visage. Cela me fait frissonner. Je commence à caresser doucement son visage. Il lâche un petit râle, qui me fait complètement fondre.

Doucement, je me lève pour descendre dans la cuisine. Pour une fois, je vais lui faire un plateau pour le petit déjeuner. Je commence à sortir le plateau en bois clair. Je prends deux tasses - la bleu pour David et la violette pour moi - pour mettre dessus avec du café, j'ajoute à cela trois tartines de Nutella et une pomme. Je place un petit post-It bleu sous la tasse de Dou avec un petit cœur noir.

Je remonte les escaliers doucement pour ne rien faire tomber. Je rentre dans la chambre et place le déjeuner sur une table ronde en verre que je mets au bout du lit. J'ouvre délicatement les rideaux blancs transparents.

Je me recouche à côté de lui. Je le regarde se réveiller, il a l'air si paisible. Ses yeux bougent un petit peu, sa bouche fait des petites mimiques. J'en rigole beaucoup en le caressant doucement encore un peu.

Il finit par ouvrir les yeux. Quand il croise mon regard, il sourit et passe une de ses mains dans mes cheveux. Je pose un rapide bisou sur sa joue pour lui dire bonjour. Il me rend le bisou. Il me demande alors :

- Tu es debout depuis longtemps ?

- Juste assez pour t'observer, je rigole.

Je lui montre alors ce que j'ai préparé pour ce matin. Il a l'air content. Il prend le plateau d'une main pour le mettre sur le lit. Il attrape sa tasse d'une main et voit le petit mot en dessous. Il le regarde et m'embrasse sur les lèvres. Je suis contente de son effet. Il pose délicatement le mot sur le portrait de nous deux, placé sur sa table de nuit.

Nous commençons à manger calmement. On se retrouve, je suis vraiment ravie. Je le caresse et j'ai des gestes intimes avec lui. Je n'ai jamais fait cela en temps normal. J'attends toujours le soir, que l'on soit dans un instant intime, sinon je me comporte comme une amie, une colocataire. C'est-à-dire que je n'ai pas de gestes sur des parties trop intimes. Et je ne me laisse pas non plus toucher. C'est différent en compagnie de David. C'est mon Dou à moi.

Tranquillement, nous finissons le déjeuner. Il pose le plateau sur la table et m'embrasse sur la bouche. J'entrouvre mes lèvres pour le laisser venir en moi. Sa langue au gout de café rencontrera mienne. Elle joue délicatement avec la mienne. Je passe mes mains dans ses cheveux transpirants.

- Oh mon Ange... J'aimerai... Commence-t-il.

- Alexie ? Crie Fred depuis le hall.

David s'éloigne brusquement de moi. J'ai complétement oublié Docteur Martin... Je le vois chaque mardi. Je ne suis pas encore préparée. Je me lève rapidement en déposant un baiser au coin de la lèvre de David.

J'attrape un débardeur, une jupe, un collant et des sous-vêtements dans le dressing. David me rejoint, il sourit en voyant mon choix. J'ai fait exprès, je sais qu'il aime les tenues un peu sexy. Il choisit juste un jean et un T-shirt noir.

Nous courrons jusqu'à la salle de bain, il se lave et s'habille très rapidement. Il pose un baiser au coin de ma lèvre alors que je commence à me maquiller et me dit qu'il va aller lui parler quelques minutes pour passer le temps. Je le remercie et me remets au travail.

Liaison dangereuse 2. Un amour de prof...Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant