Chapitre 8

2.6K 146 4

« Le vrai philtre, je vais te le dire : ce n'est pas la beauté, ce sont nos qualités qui plaisent au compagnon de notre lit » de Euripide, Tragédies complètes.

Les deux mois qui suivent tout ce qui vient de se passer se déroulent avec des journées, des semaines quasiment identiques. Je ne quitte pas notre chambre, ni même le lit, sauf pour me laver et pour aller aux toilettes. Cela peut paraitre ennuyant, il faut dire qu'au bout d'un moment oui.

David me réveille avant de partir travailler. Souvent nous prenons le déjeuner ensemble et il m'habille pour ma journée avec ses vêtements de maison. Au fils du temps, je m'habitue à ma nudité devant lui, même s'il détourne le regard. Mes blessures disparaissent peu à peu, ce qui laisse place à mon ancien corps.

Quand il part travailler, Fred vient me tenir compagnie, souvent plus le matin que l'après-midi. Effectivement, l'après-midi, je l'envoie faire quelques courses pour David et moi comme je n'ai pas le droit d'y aller moi. Lorsque nous sommes tous les deux, il me raconte un peu comment était David après mon départ. Ce qui montre encore plus combien je lui ai manqué. Il en profite pour me dire aussi qu'il a dû me suivre et me protéger durant ces derniers mois. Il a tout dis à David pour le rassurer, même s'il n'y avait rien de super passionnant dans ma vie.

David avait peur qu'Emilien vienne m'embêter. Fred me raconte alors comment il a dû le menacer pour ne pas qu'il m'approche sans mon consentement. Cela me fait bien rire surtout qu'il fait des grands gestes quand il raconte une histoire. Je trouve cela génial.

J'en apprends aussi beaucoup sur sa vie personnelle. Je sais maintenant qu'il partage sa vie avec une femme qu'il adore, qui n'est autre que Linda. Ils vont se marier et ils seraient heureux si je pouvais venir avec David, ce que j'accepte volontiers. D'ailleurs, sa petite femme, comme il l'appelle, est en congé maternité. Ils attendent cet heureux événement pour dans cinq mois. Avec gentillesse, David lui a donné du temps pour elle, pour eux.

Je suis ravie que Fred soit complétement heureux et épanoui dans cette nouvelle relation. Il a l'air totalement adorable avec Linda et elle a l'air de l'adorer. Ils sont tellement choux. En tout cas, c'est ce que je ressens quand j'entends parler de leur couple par Fred.

Fred me parle aussi de la remplaçante de Linda. Il ne comprend pas comment David a pu embaucher une personne aussi stupide. Il pense aussi que je ne vais pas m'entendre avec elle et qu'elle n'a pas le droit de mettre les pieds dans notre chambre de toute façon. Fred me prévient aussi qu'elle espère pouvoir coucher avec David.

A ce sujet, il m'explique que David n'a vu aucune fille, y compris des connaissances depuis que je suis partie. D'ailleurs, il n'est rentré que trois jours dans sa famille pour les fêtes, alors que d'habitude, il passe une semaine et demie à deux semaines. D'après Fred, il était complétement déprimé à l'idée de plus jamais me revoir.

Fred m'explique alors que depuis qu'il le connait, il n'a jamais vu une fille auquel il tenait autant. Il dit aussi qu'il a toujours été beaucoup plus posé et moins violent quand j'étais là avec lui. Mais que quand je suis partie, il n'imaginait pas voir ou coucher avec une autre fille. Il était en colère contre lui et il est devenu extrêmement violent de n'avoir pas réussi à me récupérer.

Fred montre que je suis unique pour lui. Je regrette juste d'être parti. Aujourd'hui, je me dis qu'il me doit peut-être une explication, mais que je n'aurai pas dû m'enfuir avec une telle colère et ne plus lui adresser la parole. J'aurai pu attendre qu'il me donne une justification... Je regrette vraiment tout ce qui s'est passé...

Liaison dangereuse 2. Un amour de prof...Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant