-Chapitre 1-

17.4K 894 267

Médias : Maison Alexia

~PDV Alexia~

Il fait noir, les animaux nocturnes grouillent autour de moi, les feuilles des arbres grincent, le vent souffle fort dans mes cheveux. Il fait froid dehors mais je n'y prête pas attention. Je m'y suis habituée maintenant. Je rentre dans ma "maison" si on peut l'appeler comme ça. C'est une vieille cabane en bois que j'ai trouvée abandonnée dans la foret quand je cherchais un refuge pour dormir. Je rentre dans mon lit, bien au chaud en allumant le foyer et m'endors facilement quand je suis en pyjama.

J'ai fugué de chez moi il y a 5 ans, quand j'avais 13 ans. À partir de ce jour, je me suis toujours débrouillée seule, j'avais de l'argent que j'avais réussi à économiser les années précédentes et l'argent que j'avais volé à mon père alors je me suis fait un sac avec le strict minimum. Je suis sortie en douce de chez moi pour échapper à ma vie de merde et surtout à mon père.

Cet homme est violent, il nous maltraitait moi et ma mère. Il nous battait quand il rentrait à la maison en nous disant que nous les femmes ne servions à rien, que nous étions juste ici sur Terre pour nous soumettre aux hommes, accomplir leurs moindres désirs, pour leur faire une descendance...

J'ai dit à ma mère que c'était un enculé de première, qu'il nous faisait vivre un enfer depuis plus de quatre ans maintenant, mais elle l'aimait malgré tout. Elle l'aimait éperdument. Elle essayait de prendre le plus souvent possible ma place -évidemment- quand il me battait, mais il la giflait ou autre et se ruait sur moi.

Il a failli me violer une fois, mais ma mère est intervenue et le pire c'est qu'il m'a forcé à regarder. Il m'a forcé à la regarder se faire violer par lui. Elle criait de douleur, les larmes avaient coulé à flot ce jour là.

Il est finalement parti en nous laissant là, comme des merdes sur le sol du salon. J'avais vite aidé ma mère et étais allée la border dans le lit.

À chaque fois qu'il faisait ça, il ne revenait pas avant quelques jours.

Le lendemain, je m'était réveillée avec un mal de tête horrible. Je sentais un énorme trou dans ma poitrine, un immense vide qui me déchirait de l'intérieur. Ma poitrine me faisait mal, mon ventre se tordais de douleur. J'accourus dans la chambre de ma mère et me jetai sur elle en la suppliant de se réveiller...

Elle ne l'a jamais fait, elle est morte dans son sommeil. Cet enculé qui lui servait de mari et que j'étais sensé appeler "papa" l'avait tuée... Il m'avait enlevé la personne la plus chère au monde.

J'avais embrassé tendrement ma mère sur le front deux jours plus tard en sentant le corps moisir. J'avais la ferme intention de quitter cet enfer et c'est ce que j'ai fait. J'ai volé le coffre de mon père, pris mon argent de poche, sac à dos et tout puis j'étais parti sans aucun remord.

Une nouvelle vie allait débuter pour moi ce jour là même si j'aurais aimé que ma mère m'accompagne.

Je m'étais rendue à l'aéroport en prenant un taxi et j'avais pris le premier vol qui allait partir.

Oregon me voici, m'étais-je dit.

Voilà un résumé de ma situation.

Ah et je suis une louve. Mes parents en étaient alors génétiquement moi aussi. Ma mère était une oméga et mon père un Alpha.

Oui, je sais sûrement ce que vous vous dites. Mais il n'était pas un alpha honorable comme tout le monde le pensait. Il est un enfoiré, un menteur, un manipulateur, un arrogant, une personne sournoise, diabolique et je le déteste.

J'ai quitté ma meute, je suis devenue une louve solitaire ce qui est très rare pour les femelles, nous avons besoin de nous sentir protégées, en sécurité, pour la plus par en tout, mais quand j'étais avec ce bâtard c'était tout le contraire.

Alpha Possessif [ En Pause ]Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant