Prologue

421 24 42

*******

J'ai décidé d'ajouter ce court prologue a posteriori, suite à vos suggestions.
Je ne suis pas encore totalement convaincue de son opportunité, bien que j'aie pris plaisir à l'écrire. Je me permets donc de vous poser cette question, chers lecteurs : préférez-vous entrer dans le récit par ce prologue, ou le premier chapitre in medias res vous semble-t-il constituer une meilleure entrée en matière ?

********

Le vide total n'existe pas. Le vide total n'est qu'un concept humain, il n'a rien de réel. Le vide réel est rempli de lumière... Il est rempli de la lumière originelle. Il est rempli d'Éther.

La lumière des origines nage en elle-même, jusqu'à ce qu'elle déborde et s'alourdisse, qu'elle se divise en lumières secondaires de différents types. Puis elle s'alourdit encore, elle se cristallise, elle gèle. Elle gèle en protons, en hydrogène, en étoiles, en galaxies. De la lumière liquide sculpte et fait danser les amas de galaxies, en étirant sa propre trame spatiale.

La lumière gelée côtoie la lumière en fusion, en surfusion ou en ébullition. Parfois même, de la lumière en sublimation. Sur Terre, des êtres animés portent en eux tous ces états simultanément.

Des gouttes d'huile divaguent dans l'océan terrestre primitif. Elles s'améliorent, deviennent plus complexes. Bactéries, cellules végétales, animales ; algues, méduses, pandas, loulous de Poméranie et taupes à nez étoilé.

Les Umanas font partie de cette innombrable famille, famille que ceux-ci tentent justement de dénombrer et de classifier. Les Umanas, assez doués pour trouver et tracer des schémas, s'amusent ainsi. Grâce à la justesse de leurs schémas, ils parviennent à se répandre dans leur galaxie. Ils sont alors de plusieurs sortes.

Il y a les Radumanas, c'est-à-dire les Umanas originels, dont certains sont restés sur Terre ; ceux dont le mode de vie demeure traditionnel et la technologie rudimentaire. Il y a les Eloïvens, Umanas génétiquement modifiés pour vivre sur une exoplanète assez similaire à la Terre, dont ils ont su faire un havre de paix et de justice. Il y a les Neoïvens, Eloïvens "augmentés" grâce aux nanomachines, qui s'adaptent facilement à la vie extraterrestre et peuvent vivre jeunes durant des siècles, mais dont la santé mentale est précaire. Les Neoïvens, contrairement aux Eloïvens, ont le goût de la compétition et de l'inégalité. Ces derniers oppriment les Cyborgs tandis que les Protéïannes, à la fois animales et végétales, goûtent une indépendance et une liberté totales.

Cette première Fédération Umana ne fait pas long feu : il suffit d'un seul Neoïven, tourmenté par un chagrin d'amour, pour la détruire presque entièrement. Deux Eloïvens rescapés s'échouent sur la Terre. Tout est à recommencer : c'est le début de l'ère obscure de la Chrysalide. L'humanité a tout oublié de la Fédération Umana. Elle menace la biosphère terrestre par son activité industrielle, par ses délires économiques... Jusqu'au jour où la Chrysalide est ouverte. La mémoire de leur passé glorieux revient aux humains, tandis qu'une onde de lumière sublimée parcourt le globe. À l'origine de l'onde, trois personnes : l'une pour pardonner, l'une pour se repentir et l'autre pour en être le témoin. Ces trois êtres vertueux sont appelés Bodhisattvas.

C'était il y a 790 années terrasolaires. Aujourd'hui, les Radumanas, les Eloïvens, les Neoïvens et la Fédération Umana sont de retour, sous une forme légèrement différente... Comme si l'humanité s'était engagée dans une drôle de spirale.


Wermob-pilotes - tome 1 : L'Ethéroscope (ancienne version)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !