Chapitre 26 - Discussion entre père et fils

Depuis le début

- C'est insensé...

- Vu son état, je ne pouvais pas la laisser rentrer en voiture, alors je l'ai déposée à l'hôtel. Mais j'ai fini par y rester moi aussi. Ce fut la seule et unique nuit que j'ai passée avec elle, mais nous ne nous étions pas protégés. Mais jamais je n'aurais pu imaginer qu'elle serait toujours avec ce Steven, et encore moins qu'elle avait eu un enfant de moi. Et surtout, je n'ai plus jamais entendu parler d'elle, avant de te rencontrer.

Tout se bouscule dans ma tête. Ma mère avait voulu rompre avec Steven, avant même leur mariage, et du coup, elle s'était retrouvée saoule dans un bar. Et pour couronner le tout, même si elle était enceinte d'un homme qu'elle n'avait vu qu'une nuit, elle s'était mariée avec Steven. Franchement, comment j'ai pu passer d'une vie, avec des emmerdes, mais tranquille, à... Ça ?

- Je sais que cela fait beaucoup à croire, mais crois-moi Austin, si j'avais été sûr que tu avais été mon fils, je te l'aurais dit. Mais je ne voulais pas créer un bordel pas possible dans ta vie, sans la moindre preuve...

- Je sais... Et je comprends mieux ton choix... Mais... Tout ça, c'est vraiment énorme, je... Qu'est-ce que je suis censé faire ? Je suis perdu... J'ai l'impression que ma vie a fait un virage à cent quatre-vingt degrés ces derniers mois...

- Je ne peux pas te conseiller pour le reste. Mais pour ce qui est de moi, j'aimerais te connaître. Plus que ce que je sais déjà. Je voudrais, si tu l'acceptes bien sûr, et ce n'est pas obligé d'être tout de suite, mais je voudrais vraiment avoir une relation père/fils avec toi. Évidemment, rattraper le temps perdu, ce sera très long, mais maintenant que je sais que j'ai un fils, je voudrais vraiment faire le maximum.

- Je ne sais pas vraiment ce que c'est, une relation père/fils... Alors...

- Ce n'est pas grave, moi non plus, je n'ai pas eu d'enfant, enfin à par toi. Mais déjà, nous pourrions passer du temps ensemble, tu pourrais me raconter ton enfance. J'ai toujours voulu avoir un fils, alors crois moi, quand tu m'as montré ces papiers l'autre jour, même si je sais que tu as du avoir mal, moi, j'étais très heureux. C'est un peu comme si l'un de mes rêves, venait de se réaliser.

Ses paroles me touchent, et je sens une larme couler sur ma joue. Je la fais disparaître rapidement, et je lui souris. Même si c'est un peu tard, je vais peut-être avoir un vrai rapport père/fils. Je n'ai jamais eu ça avec Steven, mais maintenant, j'ai une seconde chance. Alors même si ma vie est vraiment bousculée dans tous les sens ces derniers temps, je suis heureux de savoir que j'ai un père, et qu'il m'accepte pour ce que je suis.

Nous passons l'après-midi à discuter. J'ai d'ailleurs appris qu'il vivait avec un chien, un Husky, du nom de Snow. Nous avons un peu discuté de sa vie, mais aussi de la mienne. Je lui ai parlé de mes études, et je lui ai dit que je ne savais pas encore quoi faire plus tard. Bien sûr, j'évite les sujets qui se rapportent à Steven, à ma mère, ou encore à Shawn. Je ne pense pas que je puisse dire à qui que ce soit, à part à Nick, ce qui s'est passé.

Vers dix-neuf heures, je pars enfin. Je n'ai pas vu le temps passer. J'aurais dû venir bien plus tôt, je le sais, mais j'avais peur... Maintenant, je suis rassuré, et puis au fond, c'est une bonne nouvelle. Je pourrais, normalement, avoir un vrai lien avec au moins l'un de mes parents. Même si c'est tardif, cela me va.

Sur le chemin allant jusqu'à chez-moi, je croise Laure. Et comme souvent, elle m'invite à manger chez elle. J'hésite... Dans un sens, je suis tenté de dire oui. Après tout, je pourrais revoir Shawn. Mais dans un autre sens, j'angoisse, car je ne sais pas comment réagir face à lui. Je suis trop long à répondre, ma sœur prend ça pour un oui, et elle m'emmène jusqu'à son appartement. Au fond, pourquoi pas, je n'ai qu'à agir normalement, comme avant.

Quand nous entrons dans le salon, Shawn est là. Il était en train de regarder la télé, mais quand il nous voit, il se lève. Il embrasse ma sœur, et il vient me saluer. Je pense que j'ai rougi quand il s'est approché de moi, mais Laure n'a rien vu, alors tout va bien. Juste avant le repas, mon téléphone sonne, alors je vais dans une autre pièce pour répondre.

- Hey ! Comment ça va, Darling ?

- Orlando ?! Salut ! Ça va super bien. Et toi ?

- Moi aussi. Ça fait pas mal de temps que tu ne me donnes plus de nouvelles, alors je viens à toi. Enfin à travers un téléphone, mais c'est déjà ça. Aha.

- C'est vrai. Et je suis désolé, en plus j'aurais pas mal de chose à te raconter, mais là, je ne peux pas. Je suis chez ma sœur, on peut se prévoir une soirée sur Skype demain, si tu veux.

- Ça me va. Je te réserverais ma soirée Darling. Je ne vais pas te déranger plus longtemps. Et passe le bonjour à ta sœur et à Shawn de ma part.

Orlando, il est vraiment toujours de bonne humeur. À lui, je pourrai lui raconter. Et peut-être qu'il pourra même me conseiller. Après tout, je ne sais toujours pas trop comment réagir. Je sursaute quand je sens deux bras encercler ma taille.

- À qui réserves-tu ta soirée demain ?

- Tu es jaloux ?

- Très ! Au vu de la situation, je sais que je peux te perdre à n'importe quel moment, pour un autre. Alors...

- Tu n'as rien à craindre. C'était Orlando, d'ailleurs, il te salue.

- Hmm... Est-ce que je n'ai vraiment rien à craindre ? Je vous ai quand même trouvé dans une situation... Embarrassante, je dirais.

Mon teint vire au rouge à l'entente de cette phrase. Et mon cœur s'emballe encore plus, quand il embrasse délicatement mon cou. Sa main passe sous mon haut, alors que ses lèvres migrent vers les miennes. Quand elles se rejoignent enfin, je lâche un léger gémissement, qui se perd dans notre baiser.

Il finit par s'éloigner de moi, malheureusement, et nous retournons au salon. Ma sœur ne se demande même pas pourquoi nous avons était si long. Merci mon Dieu, je n'aurais pas su quoi répondre.

Le dîner est fini, et je ne dis plus rien depuis une bonne demie heure. Laure a parlé de Steven, et je n'arrête pas de me demander si je devrais lui parler de Vincent. Elle est ma sœur. Enfin... Demi-sœur. Alors elle a le droit de savoir. Du moins, je crois.

- Laure, il faudrait que je te dise quelque chose... Voilà, en fait...

Je n'ai pas le temps de finir, car son portable se met à sonner. Je soupire, mais je ne sais pas si c'est de désespoir, ou de soulagement.

- Tu allais lui dire quoi ?

- J'ai été voir Vincent aujourd'hui. Laure reste ma sœur, alors... Enfin, je me suis dit qu'elle devait au moins le savoir.

- C'est bien que tu aies été le voir. Vous avez pu parler au moins, tu vas mieux ?

- Oui, et c'est grâce à toi Shawn. Sincèrement, je ne pense pas que j'aurais eu le courage d'affronter ça, si tu ne m'avais pas encouragé, et si tu n'avais pas été là pour moi.

- C'est normal, et je serais toujours là pour toi. Je t'encouragerai à chaque fois que tu en auras besoin. Je te réconforterai toujours si tu vas mal. Et je serais aussi là, pour te voir sourire.

Sa déclaration me fait rougir. Je ne fais que ça aujourd'hui... Il pose ses lèvres sur les miennes quelques secondes, puis nous discutons de tout et de rien. Histoire d'attendre Laure.

La soirée est terminée, je suis rentré chez moi. J'ai fini par oublier de parler à Laure... Je le ferais la prochaine fois. Quand j'arrive, Steven était encore au travail, donc je n'ai eu aucune remarque. Je prends mon portable, et je décide d'envoyer un message. J'aurais dû le faire, bien plus tôt...

« Salut Dan... Je sais que cela fait un moment que je ne t'ai pas parlé. Je suis désolé... J'ai réfléchi à tout ça, même s'il y a eu pas mal d'autres trucs dans ma vie qui m'ont chamboulé... Bref... On pourrait se voir ? Comme ça, nous pourrons parler un peu. Tiens-moi au courant. »

Impossible Love [BxB]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !