Chapitre 1

5.5K 273 4

Je me souviens des ordinateurs toujours plus performants, des robots qui nous servaient, de l'invention de la première voiture volante, des médicaments capables de soigner toutes les maladies puis il y a eu la Troisième guerre mondiale, une guerre nucléaire. 》

Voici un extrait d'un des seul témoignage qui nous parle du passé avancé et robotisé d'Avant la guerre, maintenant on essaye de recréer ces technologies, on a des téléphones, la radio, tous ce qui est pour la médecine, les ordinateurs, les appareils de cuisine...

On a décidé de ne pas avoir de voiture dans notre "pays"- qui ressemble plus à une grande ville qu'à autre chose-. Seuls les commerçants et le gouverneur et sa famille en ont une, question d'écologie voyez-vous.

《 A ce qui paraît, m'avait un jour chuchotée une amie de l'école élémentaire il y avait un truc qui s'appelait la démocratie durant l'Avant, c'était nous qui choisissons qui mettre au pouvoir »

« Nous? Avais-je alors demandé »

« Les personnes qui étaient majeures donc celle de 18 ans et plus votées et celui qui avait le plus de vote devenait alors président et gouvernait le pays »

« Un peu comme les Novateurs sauf que nous ont les choisis pas »

« Après c'est qu'une rumeur que j'ai entendu, rajoute-t-elle indifférente »

Je sors de la petite épicerie de la ville, mon sac rempli de pâtes, de riz et de boites de conserves en sortant cette amie, que je n'aie plus vue depuis qu'elle peut travailler avec ses parents, de ma tête. Mes sens aux aguets, je marche rapidement, le sac à dos collé contre mon ventre que je tiens à deux mains car se sont les seuls aliments du mois pour moi et ma mère à cause des maigres gains que ma mère arrive à gagner en travaillant comme une folle cinquante heures par semaine.

J'introduis la clé dans la serrure et ferme la porte en soupirant de soulagement, je pose les provisions sur la table de la cuisine et commence à les ranger.

Je vais à ma chambre et découvre une robe rouge, à bretelle, serrée au niveau de la poitrine et un peu bouffante en bas. Je la caresse du bout des doigts le tulle, j'en avais jamais vu, la matière est rêche. En dessous de celui-ci, un morceau de tissu de soie pour éviter que ça frotte les jambes. J'entends ma porte de chambre s'ouvrir et ma mère vient à mes côtés.

The Game SelectionLisez cette histoire GRATUITEMENT!