Chapitre 3, partie 2

42 3 0

Finalement, ce n'était pas une si mauvaise idée de venir ici, je suis étrangement à l'aise mais c'est sans doute dû au fait que je ne suis pas seule et qu'Harry me tiens fermement la main.

L'air et frais et une odeur de cannelle et de pain d'épice flotte, ça sent l'hiver. J'aime l'hiver, pour le froid, la neige et les diverses odeurs de chocolats et autres gourmandises qu'on déguste près du sapin ou au coin d'un feu.

Harry a les joues rosies par le froid et essaye de cacher son nez dans son écharpe verte sapin, je dois aussi avoir les joues et le nez rouge, sans compter le bout de mes doigts.

Il m'entraîne avec lui de stands en stands avant de s'arrêter devant un petit chalet, il entre à l'intérieur et ressort quelques minutes plus tard avec deux gobelets entre les mains.

- Pour te réchauffer. Tu semblais avoir un peu froid. Il me tend un des gobelets, du chocolat chaud avec une guimauve !

Je lui souris, je dois avoir l'air d'une enfant mais le chocolat chaud est ce que je préfère. J'enroule mes deux mains autours de la boisson chaude dans le but de réchauffer le bout de mes doigts. Je bois une gorgée et le liquide chaud se répand dans ma bouche puis dans ma gorge. C'est bon.

Je lève la tête pour regarder Harry, il a du chocolat sur les lèvres. Je me mets à rire et il me regarde comme si j'étais devenue folle.

- Tu as du chocolat sur les lèvres. Je lui dis après avoir calmé mon rire.

Il l'enlève délicatement avant de me sourire pour une énième fois. On reprend notre balade, en observant les guirlandes accrochées aux maisons.

- Tu sais ce que j'aimerais Harry ?

- Dis-moi.

- Un Noël blanc. C'est tellement beau et agréable. J'ai toujours rêvé de ça, souvent il neige après Noël voir pas du tout, ou seulement une neige superficielle. Je voulais te demander une chose. Dis-je après un temps.

- Oui ?

- Comment tu fais pour accepter ce que l'on est ?

Il ne me répond pas de suite, il m'entraîne jusqu'à un banc à l'extérieur du marché. Comment supporte-t-il l'idée qu'on soit des meurtriers ? Comment arrive-t-il à me parler naturellement après tout ce que j'ai fait ? Même Cole n'y arrive pas réellement alors qu'on se connait depuis plus longtemps.

- Qu'est-on, pour toi ? Me demande-t-il.

- Tu sais, ces princes et princesses, ces meurtriers...

- Je ne vois pas les choses comme toi, pour moi, on est différent, bien sûr, mais on n'est pas des meurtriers comme tu le dis, ils sont destinés à mourir.

- Je ne te parle pas d'eux... Je murmure. J'ai plus de sang sur les mains que tu n'en aura jamais dans ton corps.

- Tu as fait ce qui te semblais le plus juste, on t'a donné le pouvoir de décider ce qui est mieux.

Comment je peux décider de ce qui vaut le mieux ? Je suis qui pour décider ça ? Ce n'est pas parce qu'on m'en a donné le pouvoir que je le mérite ou que je sais ce qui est le mieux. Ce n'est pas juste.

Je place ma tête entre mes mains, mes coudes appuyés sur mes genoux. Je réfléchis, tout ça me prends la tête, mes oreilles bourdonnes et je sens quelque chose couler sur mes joues et le long de mon nez, je pleurs.

Silencieusement je l'espère, mais je n'entends pas à cause du bourdonnement, il s'intensifie et s'insinue dans ma tête, j'enfonce mes ongles dans la peau de mon crâne pour que ce bruit s'arrête. Mes caches-oreilles tombent sur le sol, et je m'arrache les cheveux, des mains forcent dans le sens contraire pour que je ne m'approche pas de ma tête. Harry s'agenouille face à moi en attrapant fermement mes poignets qu'il tire vers lui. Il semble me parler, je n'entends plus rien et mes larmes s'intensifie. Je ne sais même pas si je hurle, si je hoquète ou si je reste silencieuse.

Il m'approche vers lui, et dépose ses lèvres sur mon front, il m'entoure de ses bras, et cale ma tête dans son cou. « Il sent bon », voilà ce que je me dis, et je reviens doucement à moi. Le bourdonnement diminue peu à peu pour laisser place aux discutions des passants, aux musiques qui se jouent dans les haut-parleurs, à ceux qui parlent et rient. Puis aux murmures d'Harry au creux de mes oreilles.


_______________NDA

Coucou mes petits poissons, j'ai décidé de publier la seconde partie du chapitre 3, il y en aura deux autres.

J'ai aussi décidé de publier le chapitre 3 entièrement avant de définitivement abandonner, mais j'hésite encore, parce j'ai eu une idée pour la suite, alors je n'arrive pas à décider si j'abandonne ou si je continu.

J'aimerais savoir ce vous en pensez, j'attends vos avis avec impatience. 

Vous préféreriez que je continu ou que j'arrête définitivement ?


Bisous les poissons ! 

N'oublie JamaisLisez cette histoire GRATUITEMENT !