Chapitre 11 - La sensation de ses lèvres

7.3K 669 123

PDV Austin

C'est peut-être stupide, mais quand je le vois, je n'arrive pas à détourner le regard. Deux semaines que je ne l'ai pas vu, et je suis toujours autant atteint... Mais il est, encore une fois, très sexy. Il a un jean noir, assez moulant et une chemise bleue, légèrement ouverte. Il avance rapidement vers moi, et il me demande à plusieurs reprises ce que je fais ici.

— Je travaille ici, c'est tout.

Bon, techniquement, je suis en essaie, mais ça ne le regarde pas vraiment. Il a vraiment l'air énervé... Il sort son téléphone, et comme je me doute que c'est pour appeler ma sœur, je l'en empêche. Il essaye de m'expliquer qu'il doit le faire, car elle était vraiment inquiète quand je suis parti, mais je lui demande de ne pas le faire. Pour le moment, je ne veux pas à avoir à faire avec ma famille, et puis vu le peu de nouvelles qu'elle a essayée de prendre, je doute fort que ce soit vrai.

— Austin... C'est ta sœur, et ma femme, je te le rappelle, alors je refuse de lui mentir.

J'ai un pincement au cœur quand il prononce la fin de sa phrase. C'est bon, je suis au courant, pas besoin de me le rappeler... Je sers mes poings, mais je baisse la tête pour qu'il ne voie pas que je me sente mal.

— Alors ne lui mens pas. Dis-lui simplement que tu ne m'as pas vu.

— D'accord, mais à une seule condition.

— Laquelle ?

— Demain, tu travailles ?

— Du matin, oui.

— Alors de l'après-midi, on se retrouve dans un café. Il faut vraiment que l'on parle. Si tu acceptes, je ne dirai rien à Laure, pour le moment.

J'hésite, mais comme je ne veux pas voir ma sœur pour l'instant, j'accepte. Et puis cela me permettra de le revoir lui, sans personne pour nous gêner. On se donne donc rendez-vous le lendemain, dans un café qui se trouve à quelques rues d'ici. Ensuite, comme je suis un employé ici, il me demande un conseil pour une guitare. Si j'ai bien compris, c'est pour offrir, parce que lui ne sait pas en jouer. Je lui montre nos modèles et il en repère deux qui lui semblent bien.

— Tu as l'air de bien t'y connaître.

— Oui, j'en joue depuis que je suis plus jeune, alors on peut dire que je me suis renseigné sur le sujet.

Il finit par prendre la meilleure guitare que l'on vend, il la paye et juste avant de partir, il me demande, encore une fois, de me promettre de venir demain. Je lui dis que de toute façon, je n'ai pas le choix, mais au fond de moi, j'ai vraiment hâte d'y être.

Une fois qu'il est parti, mon patron me demande si nous pouvons nous parler. C'est normal, vu ce qui s'est passé...

— Tu m'as dit que tu avais quelques problèmes avec ta famille, mais c'est plus que ça n'est-ce pas ?

— Oui... Je ne m'entends pas du tout avec mon père, et il y a quelques semaines, nous étions en vacances. Suite à quelques détails, que je voudrais garder pour moi, j'ai fini par revenir ici, mais sans les prévenir...

Il ne dit rien au début, mais il me fait comprendre que mon comportement est assez irresponsable. Je le sais déjà, mais bon ce n'est pas comme si mes parents, c'était inquiété, ou quoi que se soit.

— Est-ce que je peux te demander, pourquoi est-ce que ça ne va pas avec ton père ? Tu n'es pas obligé de me répondre, c'est toi qui vois.

— Je veux bien le dire, ça ne me dérange pas, mais je ne sais pas trop. En fait pour lui, rien ne va avec moi, peu importe ce que je fais, il trouve quelque chose à redire.

Impossible Love [BxB]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !