{55}

1K 97 10
                                                  

J'alla voir Zahra, pour lui donner une dernière chance.
Lotfia:-Tu vas comprendre comment qu'on te le donnera pas?
Moi:-Peut-être que vous changerez d'avis
Lotfia:-Je te l'apporte pour que tu le vois après je veut plus jamais te voir si tu complète pas la condition
Moi:-D'accord
Je leva mon niqab et elle apporta l'enfant.
Je l'embrassa, il avait grandit. Je le quitta avec un dernier sourire et rentra chez moi.
Je passe en soirée puisque je faisais que le ménage.
Pendant que je cuisinais, quelqu'un frappa à la porte. Je mis un hijab et ouvra puisque c'était Abou Tiben.
Il rentra et s'assis sur le fauteuil Lina dans les bras. Je servis la nourriture sur la table à manger et il viens manger.
Abou Tiben:-Je peux te demander une faveur?
Moi:-Oui
Lui:-Tu pourrais me trouver une femme bien pour me marier
Moi:-Mes amies les plus proches sont des femmes biens. Mais une est morte, l'autre est kidnappé, j'ai plu de nouvelle d'une autre et celle qui reste à 3 enfants
Lui:-Shahrazed t'es la seule qui sais à quel point je kiff les enfants
Moi:-Mdrr je sais
Lui:- Tu pourrais lui parler alors?
Moi:- Bien sur
Je servis le dessert.
Lui:-T'a appeler tes parents?
Moi:-Juste ma sœur
Lui:-Et tes frères?
Moi:-Non, j'ai trop honte de leur parler. Mes parents vont biens. Mais un de mes frères veut me faire revenir. En tout cas tu veut boire quelques chose?
Lui:-Non tranquille, explique moi, tu quitte quand?
Moi:-Aucune idée
Lui:-Honnêtement tu devrais rester ici. T'es là pour Allah
Moi:-Je peut juste plu rester et tu le sait très bien.
Il me salua pour quitter la maison.
Lui:- Au passage, demain matin on attaque la maison des proxénètes.
Je lui souris et appela Yosra après avoir fermer la porte. Je lui demanda de pas se rendre à leur appartement demain, pour qu'elle ne se fasse pas tuer.
Moi:-T'aimerais pas te remarier? J'ai un mec bien pour toi
Yosra:-Non, Abou Slimen c'était le seul que j'aimais. J'étais avec lui avant la hijra. Et c'est pas d'aussi tôt que je vais le remplacer.
Moi:-Je te comprends mais regarde t'as dû faire quoi pour subvenir à tes besoins et ceux de tes enfants. Un mari pourra vraiment t'aider financièrement et surtout éduquer tes garçons.
Yosra:-Je sais pas... C'est qui l'homme?
Moi:-Abou Tiben, le chef du quartier
Yosra:-Je vois. Il est jeune et mignon, donc je crois pas qu'il accepterait mes enfants.
Moi:-C'est mal le connaître ça! Il adore les enfants.
Yosra:-Tu me laisse réfléchir alors et je te réponds demain.
Moi:-D'accord, bonne nuit
_____________________________
Je veux vous faire participer un peu à l'écriture de l'histoire.
Donc suggérer moi des noms pour Abou Tiben et le fils d'Aicha.

L'autre cheminLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant