Chapitre 7 - Une chanson particulière

7.6K 663 73

♫ Sorry - Sleeping With Sirens

*  *  *

PDV Austin

Ma tête est soudainement sur le côté, et au même moment, je ressens une vive douleur sur ma joue gauche. Un autre bruit me fait sursauter. Je comprends alors que ma sœur m'a donné une claque, mais qu'elle en a aussi mise une à notre père. Je ne l'avais jamais vu aussi énerver, et je ne sais pas si c'est contre lui, ou contre moi. Mais dans tous les cas, c'est la première fois qu'elle s'en prend à lui, moi non, mais jamais aussi violemment.

— Papa, franchement là, tu dépasses les bornes ! Et toi Austin ne reparle jamais de te suicider !

Elle me prend dans ses bras en me disant ces mots. Je n'ai pas vraiment réfléchi quand j'ai parlé de mettre fin à mes jours. Certes, j'y avais déjà pensé, mais je sais que jamais je n'aurais le cran pour le faire, alors quand je l'ai dit, c'était surtout pour le faire réagir. J'ai bien eu une réaction, mais pas celle que j'attendais. Je repousse délicatement ma sœur, pour la rassurer, et je quitte la pièce. J'ai besoin d'être seul, sans voir mon géniteur, sans qu'il me blesse encore, et sans inquiéter ma sœur.

Comme il n'y a pas si longtemps, je longe la mer, à cette heure-ci il n'y a personne, alors je prends mon temps. J'arrive assez loin et je vois un rocher un peu en hauteur. Un peu comme là où j'ai été le premier jour de notre arrivée ici. Je monte doucement, en faisant attention à ne pas tomber, et je m'installe face à la mer. Je me relaxe, et surtout, je ne pense à rien, un certain temps. Puis je regarde l'heure qu'il est, au même moment, je reçois un message de ma sœur. Je la rassure, mais lui explique aussi que je n'ai pas le cœur à rentrer pour le moment. Elle insiste, mais encore une fois, je rejette l'idée de rentrer. Je préfère être ici, loin de tout problème. Enfin, c'était ce que je croyais, jusqu'à ce que quelqu'un vienne s'asseoir contre mon dos. Nous sommes dos à dos, et il prend la parole en premier.

— Jolie cachette. C'est la deuxième fois que je te retrouve sur ce genre de rocher.

— C'est vrai, je ne vois pas quoi lui dire de plus, alors je me contente de cela.

— Tu parlais sérieusement tout à l'heure ?

— Quand je parlais de me tuer ?

— Oui.

— Je ne sais pas trop...

— Tu sais Austin, j'ai un ami qui a fait une tentative un jour. Sa mère l'a trouvé à temps, mais il aurait vraiment pu y rester. On dit souvent que ce genre de moment, c'est pour les faibles, moi, je ne crois pas cela.

— Qu'est-ce que tu crois alors ?

— Je crois que ceux qui passent à l'acte, ce sont ceux qui ont vraiment vécu quelque chose de grave. Où alors des gens qui sont mal dans leur peau. Il faut un grand courage pour passer à l'acte. Mais, pour ces gens-là, je me doute qu'il leur en faut encore plus pour garder la tête haute et rester en vie.

Je ne dis rien, mais une larme coule sur ma joue. Suivi bientôt de beaucoup autre. Je deviens beaucoup trop sentimental ces derniers temps. Et c'est souvent quand Shawn est là, c'est mauvais pour moi. Mais ce qu'il a dit m'a vraiment touché. Je sais que beaucoup de gens ont une vie bien pire que la mienne, et donc que par conséquence, je n'ai pas le droit de me plaindre, mais parfois, je n'en peux plus.

Quand je pensais au suicide, j'étais un peu plus jeune, j'étais encore au lycée. Mon père était comme maintenant, il me criait dessus à longueur de journée, il me rabaissait, etc. Et puis il y avait Shawn, que je n'osais même pas approcher. À cette époque, un garçon de ma classe a appris mon homosexualité et m'a souvent fait des coups tordus. Je rentrais souvent avec plusieurs bleus. Alors j'avais pensé à cette solution. Mais je ne l'ai pas fait. Je n'en ai pas eu le courage, car bêtement, je me suis dit que cela aller changer. Ce n'est pas vraiment le cas, mais aujourd'hui encore, je ne le ferais pas. Pour les quelques personnes qui tiennent à moi, c'est seulement pour eux que je ne passerais pas à l'acte.

Impossible Love [BxB]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !