♠ Chapitre 33-

1.6K 80 6

- Julia. Ju' vient ici. me chuchotaient-ils.

Mon cœur palpitait, il était prêt à sortir de ma poitrine. J'avais l'impression qu'il résonnait tellement fort dans cet endroit.

Je me dirigeais vers leur chuchotements , à tâtons. Il faisait sombre, trop pour que je puisse me diriger où je veux et comme je veux. À peine avais-je fais quelques pas que je sentis mon bras se faire agripper et tirer en arrière. Je me retrouvais collée à un mur froid et rugueux. Ma tête ne pouvait pas s'empêcher de passer pour pouvoir percevoir quelque chose ou quelqu'un. Au loin on y voyait une légère lumière ,faible et clignotante , éclairant assez pour pouvoir nous aider à nous déplacer dans les bureaux.

- Les gars, j'ai peur... soufflais-je ,la voix tremblante.

J'avais la tête plaquée contre ce mur frais, et ça me faisant un bien fou. J'avais une certaine excitation qui montait en moi, l'adrénaline.

Je perçu un mouvement non loin, je me braquais, me figeais. Plus un mot ne sortait de ma bouche, bouche soit dit en passant pâteuse et sèche. Je vis une silhouette passer pour entrer dans l'un des bureaux sur notre gauche. Alors que je m'apprêtais à soupirer de soulagement, je venais plaqué Sam et Harry avec moi contre le mur. Quelqu'un venait de passer à nos côtés, à quelques centimètres. Je manquais de tomber dans les pommes.. Lorsque je penchais la tête pour risque un oeil devant moi, je ne vis plus personne.

- Harry, arrête de me souffler dans mon cou. C'est très désagréable. grognais je,un peu plus fort que prévu.

Juste derrière moi, le bouclé soufflait comme si il était essoufflé et la chaleur de sa respiration venait caresser ma nuque tout comme son parfum venait chatouiller mes narines. Je grimaçais légèrement. Le parfum du jeune homme était un mélange de vanille et de bois , lointain mais assez pour agresser mes narines sensibles à ce genre de chose. C'était souvent pour cette raison, cet odorat sensible que je mettais du parfum sur mes poignets avant d'en glisser quelques gouttes sur mon cou. J'avais d'ailleurs initié Tom à faire de même au risque de me faire éternuer toutes les minutes.

- T'es tombé dans ton flacon ou quoi? lançais-je finalement sans quitter le couloir des yeux.
- C'était histoire que tu t'imprègne de mon odeur et que tu puisse renifler tes vêtements tranquillement à la maison. rétorqua le concerné.

Je levais les yeux au ciel et je savais pertinemment qu'Harry souriait à cet instant, ce qui valu un soupir de ma part.

-On a pas le temps pour vos prises de bec maintenant. grogna Sam derrière nous. Julia, t'as réussi à prendre la clé? ajouta-t-il.

Je tendais ce bout de fer vers mon frère qui l'agrippait aussitôt.

- Ça fait quoi d'avoir une sœur si géniale ,douée en vol et encore beaucoup plus? demandais-je fière de moi.
- Je préfère éviter de dire de vilaines choses.
- Moi je suis curieux de savoir ce que le '' Beaucoup plus'' représente.
intervint Harry.

Au même moment, Sam et moi nous étions tournés vers le jeune homme pour le frapper aux épaules, ce qui lui valu un léger gémissement.

- Vous êtes pas frères et sœurs pour rien. marmonna-t-il.
- OK, la voix est libre,on y va. ordonna le blondinet en un murmure.

Et sans dire mot contraires, nous le suivions de près, baissés le plus possible et marchant à pas de loups. Mon cœur tapait dans mes tempes. J'avais les mains engourdies par le stress et les jambes flagada qui menaçaient de me lâcher n'importe quand.
Le couloir était assez petit, plusieurs portes s'y dessinaient de part et d'autre avant de mener dans une pièce plus grande où des ordinateurs s'y logeaient. Le couloir se poursuivait après cette pièce, pour arriver devant la porte d'entrée et également se diviser en deux. À gauche et à droite. Notre fantastique trio arrivait vers cette première grande pièce non loin de là où nous nous étions cachés. On s'arrêtait, profitant de chaque renfoncements pour se cacher et s'assurer que notre présence n'était pas découverte.

Coincée au lycée.Lisez cette histoire GRATUITEMENT !