♫ « Happy »- C2C ♫


△▲△
Ava
_

Voilà quasiment une heure que je ne parviens plus à fermer l'œil. Je crois que la perspective de me lancer dans la vie active pour de bon m'angoisse quelque peu. L'équilibre bancal entre mon stress et mon excitation fait que je me sens dans un état très particulier. Mais cela me motive davantage à me surpasser pour mon premier jour chez Bread Collective. D'ailleurs, trouver la tenue appropriée n'a pas été aussi compliqué que je ne l'aurais pensé. Et pour une fois, je suis confiante dans mon choix.

Sachant très bien que je ne me rendormirai pas, je passe le temps en parcourant des blogs mode sur mon smartphone. Depuis quelques jours, je me suis découvert cette nouvelle manie. Elles sont tops ces petites bottines. C'est tout un art de savoir coordonner ses tenues. Il existe maintenant tellement de plate-formes pour s'inspirer. Moi qui étais loin d'être une accro au shopping, ma colocataire a su réveiller en moi une envie d'être aussi branchée qu'elle. Et je ne cache pas non plus que ma relation avec Louis y est sans doute pour quelque chose aussi.

Six heures trente pétantes. Comme une vieille habitude, un vacarme résonne depuis la pièce de vie quand Joy pousse la porte de sa chambre contre mon mur. C'est la même histoire à chaque fois qu'elle se lève pour aller travailler. Sauf que, quand elle ne la retient pas derrière elle, c'est qu'elle ne s'est pas levée du bon pied. Il ne manquerait plus qu'elle se cogne l'orteil dans...

- Aïe ! S'exclame ma colocataire, à peine cette pensée me traverse l'esprit.

Voilà, c'est fait. Elle va être d'une humeur massacrante ce matin. Tant pis, un peu de gaîté ne va pas la tuer. Et puis, j'aime bien la taquiner. Je sors de mon lit pour la rejoindre dans le salon qui est toujours plongé dans le noir complet. J'enclenche l'interrupteur, ce qui provoque chez Joy un mouvement de recul lorsque la lumière vient agresser ses yeux encore endormis. Elle finit par s'habituer à la luminosité et d'un geste de la main, me fait signe de reculer.

- Mais ! Retourne te coucher. T'as encore deux heures devant toi. Profite au moins ! Me chuchote-t-elle à voix basse en replaçant sa chevelure ébouriffée.

Je murmure à mon tour.

- Pourquoi tu parles tout bas ? Y a un mec dans ton lit ? Il n'est pas parti celui de samedi soir ?

- Hein ? T'es dingue ! Je ne fais pas garderie moi. Répond-t-elle avec la même intonation.

- Ben alors pourquoi on parle comme ça ?

- Je préserve mes oreilles c'est tout. Je vais entendre des sonnettes toute la journée au boulot.

- Ah c'est juste pour ça !

Je reprends une voix normale. Joy fronce les sourcils.

- Tu me fatigues Miller. Et tu sais que tu vas épuiser tes nouveaux collègues dès ton premier jour avec tant de dynamisme ?

Je sais très bien qu'elle ne me dit pas ça méchamment, d'où mon sourire niais au moment où je passe devant elle. Joy lève les yeux devant mon obstination à lui montrer que je suis déterminée à faire de cette journée une réussite dès le réveil, et de lui communiquer ma bonne humeur.

- Allez, un peu de motivation pour ta reprise !

- Tu as vu ma tête ? Me demande-t-elle en désignant son minois blasé de l'index.

L'expression de son visage suffit à traduire sa joie de reprendre son boulot après sa suspension de quelques jours pour absentéisme. Mais depuis qu'elle m'a tout avoué sur son passé difficile, j'ai comme une envie constante de la mener vers le haut. D'autant plus que j'ai remarqué que ça fonctionnait plutôt bien.

YOURS. // Tome 1Lisez cette histoire GRATUITEMENT !