2.

4.4K 212 20
                                                  

Finalement le début commençait par la fin. Louis venait de sortir de l'appartement qu'il occupait avec son copain, ou plutôt ex petit-copain désormais, avec cette étrange impression que peut-être ce n'était pas une si mauvaise chose. Après tout, ils avaient vécus cinq belles années, avec Harry. 

Cette soirée-là, Louis marcha pendant de longues minutes avant de s'arrêter au bord de la Tamise. Il repensa, avec un certain sourire nostalgique, à ses meilleurs mais aussi pires moments, passés en compagnie d'Harry. Ce garçon lui avait apporté tellement. Il lui avait tout d'abord donné énormément d'amour. Il avait aussi réussit à soigner nombre des blessures émotionnelles du mécheux rien qu'avec son sourire. Harry était un îlot de bonheur et de joie à lui tout seul.

Louis se remémora avec une certaine pointe d'amertume comment il avait rencontré le grand et beau bouclé, un certain soir d'hiver. Tout c'était passé très rapidement en fait. Il avait repéré Harry derrière le comptoir d'une boulangerie depuis quelques jours quand il avait simplement prit son courage à deux mains. Il avait débarqué dans le commerce et avait balancé sans préambule qu'il souhaitait l'inviter à dîner. Harry avait refusé. Premier échec. Et il avait dû réitérer sa demande pendant encore deux semaines avant que le concerné n'accepte. 

Pas de doutes possible. Harry resterait le premier véritable amour de Louis. Même dans quarante ans. La mélancolie dans l'âme il leva le regard vers le ciel étoilé cette nuit là pour sourire aux étoiles. 

"Ok, Harry, j'ai pas pu résister à l'idée de retourner à notre ancien appartement. Tu me manques tu sais ? Déjà six mois que nous a quittés. Maman t'embrasse. Ta mère va bien, ou du moins aussi bien que pourrait aller une mère en deuil de son fils. J'ai retrouvé ta montre derrière le meuble de la télévision, en passant. Pardonne moi, je n'ai pas encore réussi. Je n'ai toujours pas tenté de refaire ma vie, bouclette. J'y peux rien si t'es le seul que j'aime."

Oui, cette nuit là, Louis sentit au fond de lui la présence de celui qu'il aimait à ses côtés. C'était une certitude. Presque mathématiques. Parce que Harry lui avait promit qu'il serait toujours auprès de lui qu'importe la manière. Et Louis croyait Harry. Parce qu'il n'avait jamais faillit à ses promesses. 

O.S - LARRY STYLINSON. l.sLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant