Chapitre 1 - Qu'est-ce que je fais là ?

Depuis le début

— Alors petit frère, tu t'amuses bien ?

— Comme un petit fou, dis-je ironiquement.

— Qu'est-ce qu'il y a ? Tu sais, tu aurais pu inviter ta chérie, cela t'aurait évité de rester seul dans ton coin !

Tout en me disant cela, elle me donne de petits coups de coude amical. Évidemment, je n'ai rien dit à personne au sujet de mon homosexualité. Pour dire vrai, je pensais le faire au début, mais j'ai vite oublié... Principalement à cause — ou grâce, j'hésite encore — à un ami à moi. Il s'appelle Dan, et il assume totalement le fait d'être homosexuel. Un jour alors qu'il était chez moi, il en a parlé, et bien sûr mes parents l'ont entendu. Leur réaction ne m'a pas aidé à les aimer : ils ont mis Dan dehors et m'ont interdit d'avoir encore un contact avec lui.

C'est vraiment injuste cette réaction ! Juste parce qu'un homme aime d'autres hommes, il faudrait le rejeter ? Non, j'ai beau faire tous les efforts du monde, je ne comprends pas ce genre de raisonnement absurde ! Enfin, je m'entendais déjà mal avec eux, alors je me suis fait une joie de les contredire. Et je suis toujours très ami avec Dan.

Nous sommes même ce que l'on peut appeler des sexfriends. Il nous arrive de le faire, mais seulement quand aucun de nous deux n'est en couple. Si ce n'est le cas, alors on reste des amis proches.

— Je n'ai pas de copine, et tu le sais très bien.

Mon ton est plutôt blasé même si ce n'est pas mon intention.

— Je demande, au cas où. Après tout, tu aurais pu garder ça pour toi. Au fait, tu ne m'as pas dit : comment me trouves-tu dans cette robe ?

Elle tourne sur elle-même pour que je la voie bien. Je ne peux rien dire : après tout ma sœur Laure est magnifique. Elle a le même teint que moi et depuis quelque temps, elle a fait une teinture blonde qui lui va à ravir. Cela fait ressortir ses yeux vert clair. Sa robe est blanche, avec de la dentelle sur le bustier et au bout des manches. Il y a aussi quelques détails noirs, mais cela reste discret, et puis c'est original. Ça change de la robe entièrement blanche.

— Tu es superbe Laure, lui dis-je en lui souriant, mais en même temps, tu l'es toujours, non ?

— Merci, petit frère !

Comme nos parents approchent pour parler avec elle, je lui dis que je vais me chercher à boire. Mais elle me connaît : elle sait que c'est parce que je ne veux pas rester avec eux. Ils ne me font que des reproches, et toutes les excuses sont bonnes. Parce que je sors trop à leur goût. Parce que mes notes ne sont pas assez bonnes. Parce que je ne suis pas assez poli, d'après eux. Parce que je ne leur ai pas encore présenté de fille. Parce que mes amis ne sont pas fréquentables. Etc. À force, je sature, donc je les évite au maximum.

Quand j'arrive devant la table où sont disposées plusieurs boissons. Je ne cherche pas longtemps, et je me verse simplement un verre de Coca-Cola. J'ai déjà bu de l'alcool en début de soirée, et je voudrais éviter de finir saoul. Quelqu'un s'approche de moi et se sert un verre. Je ne m'en occupe pas trop, pourtant il entame la conversation.

— Toujours à éviter tes parents ?

— Shawn ! Oui en effet...

Il m'a surpris. Même si maintenant je le regarde, c'est à sa voix que je l'ai reconnu. Le genre de voix grave mais un peu cassée qui me fait rêver. Je profite qu'il soit là, mais qu'il ne me regarde pas, pour le détailler un peu. Je n'aime pas les hommes trop musclés — je trouve ça laid quand un homme est trop musclé — or lui est parfait. Enfin, je ne l'ai jamais vu torse nu, mais rien qu'à travers ses vêtements, je le devine. Il n'est pas maigre, non, il a des muscles, mais pas trop. Juste ce qu'il faut pour que je fantasme sur lui régulièrement. Mais là, je m'égare...

Je le vois rire un peu avec son témoin puis il se tourne à nouveau vers moi. Il ne dit rien, et se contente de me tendre un verre.

— Je vais éviter.

— Tu vas me dire que tu ne bois pas d'alcool, Austin ?

— Si, j'en bois. Mais j'en ai déjà bu pas mal, et je voudrais vraiment éviter d'être saoul. Et puis c'est ton mariage, alors profite.

— Tu vas ne me laisser boire tout seul !

Il fait mine de bouder, ce qui le rend encore plus sexy.

— Donne-moi ça !

Je prends le verre qu'il me tendait, et je le bois cul sec. Je sais que c'est absolument puéril de penser ça, mais je l'ai vu boire dans le même verre, du coup, c'est un peu un baiser indirect. Il faut vraiment que je me retrouve un mec, pour arrêter de penser à Shawn !

— Eh bien ! Jolie descente !

— Tu ne m'en croyais pas capable ?

— Je suis juste surpris.

Je continue à parler avec lui, et je ne me gêne pas pour le reluquer dans le même temps. Mais en toute discrétion. Il part ensuite rejoindre ma sœur à leur place et je fais de même. Étant le frère de la mariée, j'ai la chance d'être en face d'elle, et comme elle est à côté de Shawn, j'ai la chance de le voir tout le long du repas. Et là, comme le gâteau vient d'arriver, j'ai de nouveau le plaisir de l'admirer.

Enfin cette table n'a pas que des avantages : je suis à côté de mes parents. Mais je prends sur moi, et je me concentre sur Shawn plutôt que sur eux. Tout le monde a presque fini sa part, et certains sont même de nouveau en train de danser. J'en profite pour me retrouver avec les amoureux et leur dire le mini-discours que mes parents m'ont obligé à écrire.

— Je suis vraiment content pour vous. Vous formez un couple génial, et je suis sûr qu'entre vous ça va durer. Laure, tu es une fille super, et je suis vraiment heureux d'être ton frère. Et toi Shawn, tu as intérêt à la rendre heureuse !

— C'est bien mon intention.

Je finis mon discours après son intervention. Sincèrement, je serais incapable de le redire. Déjà parce qu'il n'était pas de moi, je me suis contenté de prendre des phrases toutes faites sur internet. Mais aussi parce que je ne le pense pas. Qui le penserait de toute façon ? Devoir souhaiter le bonheur de sa sœur avec l'homme que l'on aime... Si une personne comme ça existe, je veux bien des conseils de sa part.

Je commence à me déhancher sur la piste de danse, quand mon père demande à me parler. Je le suis jusqu'à un coin plus tranquille.

— Qu'est-ce qu'il y a ?

— Toujours sur la défensive...

— Je n'ai pas de raison de me comporter autrement. Mais ce n'est pas pour ça que tu as demandé à me parler, si ?

— Non, en effet. Je voudrais te parler de ton ami, euh... Comment est-ce qu'il s'appelle déjà ?

— Dan ?

— Oui, voilà lui !

Logique... Pour qu'il veuille me parler de quelqu'un, c'est de lui. Il doit, encore, avoir des reproches à me faire.

— Je vous ai vu ensemble l'autre jour. Je pensais que tu avais coupé les ponts avec lui.

— Non je ne l'ai pas fait.

— Mais...

— C'est vous qui avez voulu ça. Pas moi. Dan est mon ami, vous ne l'acceptez pas, c'est votre problème, pas le mien !

— Austin... Ce garçon est...

— Il aime les hommes et alors ? C'est un drame ? Franchement papa, les temps ont évolué !

Je repars en direction de la piste de danse, sans écouter ce qu'il veut ajouter. Il m'énerve quand il est comme ça ! Je ne peux même pas avoir les amis que je veux !

Je me défoule sur la piste puis, commençant à être fatigué, je retourne m'asseoir à ma place. Je regarde Shawn, qui danse. Il est tout simplement magnifique ! Je sais que je me répète, mais je n'arrive pas à penser à autre chose quand je le vois comme ça.

Je m'oblige à détourner les yeux quand je sens mon portable vibrer dans ma poche. C'est un message de Dan :

« Mec, j'ai vraiment besoin de te voir, c'est urgent... »

Impossible Love [BxB]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !