Il faut que je dorme. Je ne me sens vraiment pas bien et si le sommeil pouvait me faire passer mon mal de tête ça serait assez bien.
Je me redresse avec difficulté à cause de mes blessures et place le coussin correctement pour m'allonger et prendre un sommeil – si possible – réparateur.

~

– Alors, Mari'. Décidément tu tends le bâton pour te faire battre, n'est-ce pas ?
– Q-Quoi.. ?

Mais d'où vient cette voix ? Pourquoi je suis ici ? Il fait si sombre et si froid. Je m'assieds pour me recroqueviller et plonger ma tête dans mes genoux. Je vois une silhouette apparaître ce qui me glace le sang.

E-Ethan.. ? Mais...

Sa main se forme en poing et s'écrase contre ma joue. Je reste allongée pour ne pas en demander encore car si je me redresse il me frappera à nouveau.

– Laisse-la ! Crie une voix que j'aime particulièrement.
N-Nathan.. ? Bafouillé-je.

Il s'avance vers nous et tient tête à Ethan. Il ne sait pas comment il est. Nathan va prendre cher s'il le provoque. Je trouve la force lointaine pour venir l'aider, du moins le prévenir. Je me redresse et m'appuie sur un coude dans ces graviers mais je retombe directement. Le chemin est remplie de bout de verre qui me rentrent dans la peau dès que je m'appuie contre le sol. Je montre ma souffrance en laissant échapper des cris de douleur dès que ma peau est en contact avec cette substance coupante.

N-Nathan... éloigne-toi... il a un flingue...

Ethan vient me donner à nouveau un coup pour que je me taise mais trop tard. Nathan le sait et il se met sur ses gardes.

– Laisse-la tranquille. Elle ne t'a rien fait. Pourquoi tu lui fait ça ?
– Je me défoule sur qui je veux, ferme ta gueule.
– Ah, la violence gratuite. Tu vas te faire chopper petit con ! Si tu recommences je te jure que ce sera toi au sol ! Menace Nathan.

J'entends leur voix en écho et mes yeux se ferment seuls. Quand j'entends un bruit de feu et que je sens quelqu'un qui me touche je me réveille en sursaut.
Je suis encore dans le lit de Nathan et lui à côté de moi, je recule de surprise et m'assieds contre le mur évitant tout contact tactile avec lui sans que je ne sache pourquoi. J'ai l'impression de faire cela à chaque fois.

– Mari', calme-toi. Ça va, tu faisais encore un cauchemar...

Quand je réalise que le coup de feu que j'ai entendu au loin était l'orage je suis vraiment soulagée mais encore plus quand je vois que Nathan est assis sur le bord de son lit. J'ai dormi toute la journée ? Peu importe. Je mets fin à l'espace que j'avais mis entre nous et enlace mes bras autour de sou cou pour lui faire un câlin et des larmes s'échappent de mes yeux sans que je commande cela.

N-Nathan... tu es là...
– Oui... calme-toi... Tu veux boire ?

Je me redresse et fait un hochement de tête négatif. Je suis encore essoufflée de mon cauchemar et j'ai très chaud.

– De quoi as-tu rêvé ?

Il vient s'allonger à côté de moi et je me rapproche de lui encore tremblante. Je soupire et commence dans un souffle :

Ethan me hante... il m'agressait encore, je sentais les douleurs et tu venais m'aider mais il te menaçait et te tirer une balle. Tu mourrais sous mes yeux et moi j'étais dans le même état que... là... j'ai cru que le bruit de feu était vrai mais c'était l'orage...

Amour interditLisez cette histoire GRATUITEMENT !