Partie 1

4K 167 14
                                    

— Putain ! s'écria Eddy. La batterie est à plat.

Son passager et ami, Archibald Tutbury grommela :

— Une idée fumante de s'être arrêté au bord de la route.

— C'était la tienne, je te rappelle. Avec cette fichue pluie, on n'y voyait pas à un mile.

— Oui. En attendant, on ne va pas dormir ici. Il y a sûrement un hôtel ou une chambre d'hôtes dans le coin.

Eddy lui jeta un regard de biais : « Tu rigoles ! Le prochain bled est à des kilomètres. Me taper des heures de marche à pied sous la flotte, merci bien.

Le jeune trader de la City se rencogna sur son siège de cuir pleine fleur d'un air maussade. Sa réputation d'élégance lui importait par-dessus tout. Pas question de ruiner ses Weston et son costume de Savile Row. « Ce ne sera peut-être pas la peine, le rassura Archibald. Je vois une lumière, là-bas.

Il désignait une tache claire au milieu des arbres sombres. « Oui, ouf ! fit Eddy. Ces culs-terreux ne refuseront pas l'hospitalité à deux gays bien sous tous rapports.

— Il y aura peut-être une belle paire de fesses dans la maison.

Eddy haussa les épaules : « Je peux te certifier qu'il n'y en a pas une potable dans ce trou pourri.

— Ta dernière visite à ton grand-père remonte à cinq ans. Il a pu y avoir du changement.

— Possible. En ce cas, rien ne dit que le mec me tomberait dans les bras.

— Allons donc ! Aucun ne te résiste quand moi je me prends râteau sur râteau, soupira Archie.

À trente-deux ans, Eddy Merindale tenait de Brad Pitt jeune. Six pieds, cent soixante livres de muscles entretenus à grands renforts de muscu, les cheveux blond vénitien, les yeux verts en amande, le teint bronzé par un récent séjour à Hammamet, il ne comptait plus ses succès masculins. Des aventures furtives, pour la plupart, conclues dans les saunas et les back-ground des clubs de luxe qu'il fréquentait assidument. À l'inverse d'Archibald, toujours empêtré dans des histoires d'amour impossibles, Eddy ne s'attachait jamais à ses partenaires.

Son orientation sexuelle avaient été à l'origine de sa brouille avec son grand-père qui lui avait longtemps fermé sa porte. Puis, la semaine dernière, Eddy avait eu un coup de fil lui demandant de venir. Lui enjoignant, plutôt ; lord Lyme avait son caractère.

— Plains-toi, dit-il à son ami. Mon dernier se cramponne, c'est aussi pour ça que je n'étais pas fâché de m'éloigner.

— Lilian ?

— Oui : une vraie sangsue, celui-là. Je me demande ce que le vieux a à me dire, Si c'est pour me faire rentrer dans le rang, il peut toujours se fouiller.

— Non, à mon avis, il veut juste se réconcilier. On en saura davantage demain.

Abandonnant la Jaguar, les deux hommes galopèrent sous l'averse en direction de la source de lumière.


Mets-moi en émoiLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant