Ça sonne dans quelques minutes alors Nathan se lève pour ranger rapidement la salle de retenue et je reste assise à mon siège à le fixer soulever les chaises pour les mettre sur les tables.

- Tu dînes avec tes parents ce soir ?

- Oui, il y a ma famille.

- Passe un bon moment...

Il a de la chance d'avoir une famille réunie. Je baisse les yeux et Nathan le remarque vite. Il vient s'approcher de moi et il commence :

- Marilys... je sais que c'est dur, sois forte et un jour tu arriveras à être heureuse, construis la vie que tu veux et tu verras que tout ira bien.

Je roule des yeux et me lève à l'entente de la sonnerie. Je m'approche pour lui dire au revoir et lui faire la bise mais quand j'approche mon visage du sien il recule.

Je le regarde surprise de sa réaction. Pourquoi a-t-il réagis comme ça ? Je ne voulais pas l'embrasser, un simple geste amical.

- Bonne soirée. Lâche-t-il en me regardant et en attrapant des feuilles lui appartenant.

- Bonne soirée ? Répété-je.

Il se retourne mais baisse les yeux pour continuer de ranger ses affaires alors je quitte la salle et me retourne pour lui demander une dernière chose :

– Tu rentres maintenant ?

– Non, j'ai encore un peu de travail à finir.

– OK.

Il ne dis rien d'autre et reste concentré dans le rangement de ses feuilles. J'aurais aimé au moins un contact amical, on a peut-être arrêter un lien qui n'avait pas tout à fait commencé entre nous mais il n'était pas obligé de réagir comme cela.

Il est dix-sept heures et le soleil commence déjà à descendre. Je n'ai pas vraiment envie de rentrer maintenant, je vais attendre une petite heure avant de revenir chez moi, comme ça mes tuteurs seront partis chez leur amis et je n'aurais pas à subir leur vacarme vocal jusqu'à ce qu'ils partent. Je pourrais prendre soin de moi dans le calme et sans être dérangée ni interrompue.

Je passe la grille du lycée et monte la rue pour tourner à gauche et m'installer ici tranquillement pour lire mon livre que j'avais pris au cas où j'en aurais l'utilité ce qui est le cas. Je passe mon écharpe autour de mon cou et me plonge dans ma lecture.

Quand je remarque que la nuit est quasiment tombée, je regarde l'heure et cela fait déjà une heure et quart que je suis installée à l'abri du vent dans cette impasse et que je suis à deux chapitres de la fin de mon bouquin. Je range mes affaires que j'avais sorti et jette les papiers des deux barres de céréales que j'ai mangé qui traînaient dans mon sac puis me lève.

- Marilys.

Je me retourne à l'entente de mon prénom et le porteur de cette voix si familière arrive dans la ruelle très étroite pour me faire face. Ethan ?

– Qu'est-ce que tu veux ?!

– Me divertir. Tu ne m'as pas balancé à ton cher surveillant j'espère ?

– Je dois y aller, laisse-moi passer s'il te plaît.

Ethan me bloque le passage en écartant son bras pour l'appuyer contre le mur. J'aimerais qu'il me laisse tranquille pour que je puisse enfin rentrer, je n'ai pas vu l'heure. Je devrais déjà être dans mon bain.

– Non.

– Ethan, s'il te plait. Je dois rentrer.

Il s'approche dangereusement de moi et me fait reculer contre le mur. Sa main s'appuyant contre le mur saccadé et son autre main qui descend vers ma hanche me bloque de toute fuite. Je ne sais pas où il veut en venir et quelle sont ses intentions mais il commence à me faire peur.

Amour interditLisez cette histoire GRATUITEMENT !