Chapitre 3 : Evolution

213 14 15

Hmm... Quelle heure est-il ? Ma main tâtonne sur la table de chevet, à la recherche de mon smartphone. Ah, enfin !, j'ai mis la main dessus. 10H30. Je pense qu'il est grand temps de se lever. Hop, hop, hop, on se bouge ! Direction la salle de bain. Une bonne douche, rien de tel pour se réveiller en douceur.

L'eau coule sur mon corps, déliant mes muscles, me revigorant... Agréable sensation matinale. Agréable... jusqu'au moment où, posant mes mains contre le mur, je me rends compte que ce dernier s'effrite ! Non, le mur ne s'effrite pas, il fond ! Quelle est ce phénomène ?!? La marque de mes mains y est apposée profondément. Je tremble. Que m'arrive-t-il ? Suis-je sujet à une hallucination ? Un flot de questions submerge mon esprit. Je suis en proie à la panique ! J'ai du mal à respirer ! L'air me manque !

...

Paupières lourdes... Maux de crâne... Muscles endoloris... Du sang. Du sang macule la douche... Je recherche un appui, pour me relever. Mon corps me fait souffrir le martyre. Mes pensées sont chaotiques. Après quelques tentatives ratées, je parviens à me hisser. Je titube... Mon vieux, encore un effort, tu y es presque ! Courage ! Au lavabo, j'observe péniblement le miroir. Que m'est-il arrivé ? J'aperçois une blessure à la tempe. Sûrement la cause de mes maux de crâne. Soigner, il faut soigner cela. Je me rends difficilement à l'armoire à pharmacie, me munis d'alcool modifié et d'une compresse. De retour au lavabo, je tente de nettoyer tant bien que mal la plaie. Avec stupeur, alors que j'ai pratiquement achevé de désinfecter la plaie, je note que celle-ci se résorbe progressivement. Après plusieurs minutes, nulle cicatrice. Mieux, la douleur s'estompe. Je ne suis, bien entendu, pas au sommet de ma forme, néanmoins je me sens capable d'effectuer le trajet entre la salle de bain et la chambre à coucher.

Ma chambre. Table de chevet. Smartphone. 11H30. Merde ! Une heure s'est écoulée ! Je m'assois sur le lit. Je tente vainement de reconstituer la scène : à quel moment ai-je été victime d'un malaise ? Je me souviens clairement d'avoir pris une douche et... oh bordel !, le mur ! Je me précipite - où trouve-je la force de courir ? - vers la salle de bain, tire le rideau de la douche et... Mes mains, mes mains sur le mur ! Enfin, inexacte : les profondes traces de mains dans le mur. Fondu, le mur a fondu sous la pression de mes mains ! Oh, oh, oh, calme-toi ! Ressaisis-toi ! Récapitulons : tu provoques involontairement la fonte d'un mur, par la simple pose de tes mains sur ce dernier. Tu perds connaissance. Tu te réveilles douloureusement, suite à ta chute, une heure plus tard. En te soignant, tu remarques que ton corps guérit rapidement de violentes blessures. Merde ! Que m'ont-ils fait subir ?!? Que suis-je en train de devenir ?!?

Appeler le Centre, ce foutu Centre !

Je suis au bord de la crise de nerfs ! Je hurle au téléphone, vocifère !

« - Demain, vous dis-je ! Demain, un rendez-vous d'urgence !!!

- Monsieur, je vous prie, s'il-vous-plaît, de vous ressaisir...

- Me ressaisir ?!? Vous foutez-vous de moi ?!?!? Bande d'ordures, que m'avez-vous infligé ?!?!?

- Monsieur, quitte à me répéter, je vous prie, s'il-vous-plaît, de vous ressaisir. J'ai bien pris en compte l'urgence de la situation et vous ai fixé un rendez-vous demain matin. Cela vous convient-il ? »

Long silence...

« - Monsieur ?

- Oui, cela me convient...

- Parfait ! Je vous souhaite une bonne journée, Monsieur. A demain.

- ... »

Les EvoluesLisez cette histoire GRATUITEMENT!