J'arrive à la maison, les yeux bouffis et rougis, en entrant Jamie se lève du canapé.
-Où étais-tu ? J'étais inquiet ! Je t'ai appelé, tu ne me répondais pas ! Dit-il en s'approchant moi.
-J'étais au parc et je n'avais pas mon portable avec moi. Dis-je un peu sèchement.

Il se rapproche encore de moi pour me prendre dans ses bras, je le repousse et cours dans ma chambre, Jamie me suit, je m'enferme dans ma chambre, il tambourine à la porte.
-Emily ouvre-moi ! Qu'est-ce qu'il se passe ?! Parle-moi!
-Vas-t'en Jamie !
-Non, ouvre-moi maintenant.
-Je ne veux pas te parler laisse moi tranquille ! Il soupire et décide enfin de me laisser

~

Je suis restée dans ma chambre toute la fin d'après-midi, à pleurer en silence, réfléchir, dormir et encore pleurer, je me sens tellement conne, je n'ose pas redescendre, je sais qu'il sera en bas à m'attendre. Je me lève, me rends dans la salle de bains pour prendre une douche et me mettre en pyjama, j'ai le ventre qui grogne de faim. Je descends jusqu'à la cuisine, j'essaye de faire le moins de bruit possible, je me prépare une soupe à la tomate avec des vermicelles, je verse la soupe dans un bol et m'installe a table, quand je vois Jamie appuyé contre l'embrasure de la porte, les bras croisés contre le torse.
-Il faut qu'on parle. Dit-il sans aucune expression au visage.
-Je mange. Dis-je en goutant ma soupe.
-Tu peux parler et manger, tu sais. Répond Jamie en s'installer sur la chaise en face de moi.
-C'est malpoli de parler et manger en même temps. Dis-je d'un ton froid.
-Pourquoi es-tu comme ça avec moi Emi' ?
-Qui suis-je pour toi Jamie ? Un passe-temps ?
-Quoi? Mais non voyons...
-Tu aimes encore Amélia ? Demandais-je en baissant les yeux.
-Je ne sais pas, huit ans ne s'oublient pas comme ça en claquant des doigts, mais...
-Pourquoi avoir divorcé si vous vous aimez toujours ? Les larmes me montaient aux yeux.

       

Il l'aime encore et je suis un pu*ain de bouche-trou. Je prends ma soupe et les mets au frigo, je n'ai plus faim.
-Qu'est-ce qu... DemandeJamie en se levant.

Je sors de la cuisine, vite rattrapé par Jamie.
-Attend...
-Lâche-moi Jamie !
-Non, temps que tu ne m'auras pas écouté, je ressens quelque chose pour toi Emily ! Dit-il plutôt sincère.
-Je ne veux pas être un bouche-trou, Jamie, je refuse. Dis-jed'une petite voix.
-Mais on pourrait essayer ?
-Non. Dis-je sèchement. Temps que tu as encore des sentiments pour Amélia, il ne se passera plus rien entre nous.

       

Je me dégage de son emprise, et remonte les escaliers quand je l'entends.
-Mais s'il ne se passe rien, les sentiments ne partiront pas.

Je m'arrête, je baisse la tête et il reprend.
-Laisse-moi te prouver que j'ai des sentiments pour toi, ayons des rendez-vous comme hier dans des endroits différents, laisse-nous une chance Emily.

Les larmes me sont montées aux yeux, je remonte rapidement dans ma chambre, pour m'écrouler, encore une fois, sur mon lit. Je ne sais pas ce que je dois penser, je décide d'envoyer un sms àAnthony pour lui demander qu'on se voie demain, je vais tout lui expliquer. Puis je me rendors jusqu'au lendemain matin. Je me lève vers onze heures et demie, je vais dans la salle de bains et prends une douche bien chaude, je sors les cheveux et le corps enroulé dans des serviettes, et je vais dans mon dressing, enfile des sous-vêtements puis j'enfilai un jean slim bleu foncé, un débardeur blanc et un long et chaud gilet bleu marine, je retournedans la salle de bains, me sèche les cheveux et les relève en un chignon négligé, j'applique ensuite du mascara et un peu de rosefoncé sur mes lèvres, me vaporise d'un peu de parfum, et je retourne dans ma chambre, prend une paire de bottines avec un talon haut en cuire noir, met un collier en or avec un triangle.

J'attendais Anthony devant le Starbucks Coffee où on s'est rencontré, il arrive cinq minutes après moi, il me serre fort dans ses bras, on va commander un chocolat pour moi et un café pour lui,il paye avant que j'ai pu sortir ma carte de crédit, je lui tape gentiment l'épaule pour lui monter mon mécontentement. Onrécupère ensuite nos boissons et nous nous installons à près de la vitre.
-Alors qu'est-ce qui se passe ? DemandeAnthony légèrement inquiet.

Je décide de tout lui déballer, en commençant par dire pour qui je travaille, sa fille, son divorce, les premières semaines, les baisés échangés, ce qu'il s'est passé hier, mes inquiétudes. Il m'écoute sans m'interrompre, puis je finis mon récit.
-Mily, je pense qu'il est sincère, il n'a pas l'air d'être un mauvais gars, et je pense surtout que tu devrais lui laisser une chance, ne va pas trop vite avec lui, mais s'il a toujours des sentiments pour son ex-femme, mais aussi pour toi, et qu'il veut enlever ces sentiments pour son ex-femme, pour vivre amplement son histoire avec toi, tu serais une sorte de thérapie pour lui,comme il t'a dit, ayez des rendez-vous, amusez-vous, apprenez à vous connaître.
-Je... Je ne sais pas, et si ... Commençais-je.
-Mily avec des "et si" on refaisait le monde et on agrandi les inquiétudes, alors fais-le !

  ~

Anthony m'avait déposé devant la maison, je lui embrasse la joue en le remerciant. J'ouvre le portail avec le bipeur que m'a donner Jamie et rentre dans la longue allée pour arrivée jusqu'à la maison.
Je rentre, me déchausse et me dirige vers les escaliers quand je vois Jamie adosser au bar en train d'écrire un sms sûrement. J'hésite à lui parler.
-B-Bonjour. Dis-je en souriant timidement.
-Bonjour. Dit-ilen faisant un sourire trop craquant.

       

Je monte directement dans ma chambre les joues en feu. Je dépose mes affaires sur mon lit, puis je redescends, Jamie était toujours là.
-Tu veux manger quoi ? Luidemandais-je.
-N'importe, tout me va.

Je décide de préparer des petites patates en carrée avec un steakhaché, pendant que ça cuit, Jamie est allé prendre sa douche, je mets la table et le beau brun revient quelque seconde après, il m'entoure de ses bras musclés.
-Je ne veux pas qu'on s'éloigne Emily, je tiens à toi. Dit-il dans mon oreille.
-Je... J'ai parlé avec mon meilleur ami ce matin et il m'a donné de bons conseils, je crois.
-Et ? Demande-t-il curieux.
-Je vais les suivre. Répondis-je en rougissant.

Je me retourne toujours dans ses bras.
-Je veux bien essayer... Pour "nous".
-Vraiment?! Ses yeux pétillent.

Je hoche de la tête en souriant timidement, puis je sens ses lèvres se poser contre les miennes. Anthony m'a conseillait de ne pas aller trop vite, mais ce n'est qu'un baisé et puis on s'était déjà embrassé avant.
-Alors que dirais-tu qu'on aille se promener dans la capitale ? Propose Jamie.
-Avec plaisir. Dis-je en posant mes mains à plats au niveau de ses pectoraux.
-Alors on part directement après mangé ma belle. Il m'embrasse le bout de mon nez puis ma bouche tendrement.

Je rigole en rougissant, me sépare de lui a contre cœur puis nous allons manger, après nous débarrassions la table ensemble et je vais dans ma chambre pour me remettre un peu de parfum et de mascara et enfin me brosser les dents. Je retourne en bas avec mon mentaux, mon bonnet sur ma tête, mon écharpe enrouler autour de mon cou et mes lunettes de soleil sur le nez. Il arrive avec son manteau noir très classe et ses lunettes qui ressemblent un peu aux miennes.
-Allons-y le taxi nous attends. Me dit-il en m'embrassant la joue.

Je remets mes talons, même avec je suis plus petite que lui. On sort de la maison, la main dans la main,on rejoint le taxi.

       






Coucou mes chatons, je reviens avec un nouveau chapitre, pas très long, mais l'inspiration revient petit à petit.
J'espère que le chapitre vous plaira, n'hésitez pas à commenter et à voter !
May

The Jamie Sitter {TERMINÉ}Lisez cette histoire GRATUITEMENT !