Chapitre 41

10.1K 524 19

Je commençais mes brouillons sur des feuilles blanches, c'étaient la 12ème que je chiffonnais et mettais à la poubelle.
Nous étions au moins d'accord sur le titre de l'article qui ferais le buzz : "un jeu sexuel dégradant couvert par le proviseur"
Ça devrait faire le buzz rapidement mais pour ça il fallait que nous trouvions le texte qui va avec ce titre.
Au lycée *******, nous avons récemment découvert un jeu....
Je jetai celui ci au bout de 2min face aux reproches de Kevin. J'étais sur mon lit, assise comme pour le yoga. Kevin me sauta dessus, il s'approcha pour m'embrasser, il mit une main dans mon dos et la deuxième sur ma nuque.
- Kevin ! On bosse là !
- Je m'en fout ! Je me fous de ce jeu, juste un petit temps de pause.
Il fit un de ses sourires malicieux qui me faisait rire.
- Tu ne devrais pas me regarder comme ça, dis je
- Toi non plus ! Je vois ton désir dans tes yeux !
Je partis à rire et l'embrassai, enfin il se tut. Il me rendit mon baiser, il était torse nu ce qui ne gâchait rien. Puis je me retournai et repris mon stylo.
- Tu rigole la ?
Je lui souris, il faisait la moue d'un garçon de 5 ans, je lui sautai dessus.
- Très bien je suis à toi pendant 30 min et après je me remet au travail
Il souri de toutes ces dents, me retourna sur le lit, au moment où il passait ses main sous mon t-shirt et ou sa bouche s'approchai enfin de la mienne la porte s'ouvrit en coup de vent sur mon cousin qui venait de débarquer. En le voyant je me dégageait de Kevin mais je savais bien qu'il avait compris. Il se frotta la nuque, gêné, et marmonna un "désolé" avant de refermer la porte.

- Benji ! Hurlai-je sous le regard d'incompréhension de Kevin.
Il fit dépasser sa petite tête de l'encadrement de la porte
- Dis moi ce que tu voulais dire !
- Je suis au courant pour la campagne contre le jeu et je venais voir si je pouvais aider mais je vois que vous étiez ... Hum... Occupés ?
Je souris et il repartit, sûrement en direction de sa chambre.

Je finis le post assez fière de moi, nous avons décidé de retirer la complicité de la proviseur, ce qui doit marquer c'est avant tout ce jeu pas l'insouciance d'un directeur ! Je le poste sur internet et avec Kevin on décide de se mettre la télé jusqu'à s'endormir...

Virginity GameLisez cette histoire GRATUITEMENT !