•CALUM

Mon visage pâlit à la simple mention de l'incident qui avait complètement démoli notre amitié de longue date. J'avais sut que ce que j'avais fait était affreux, la seconde après avoir ouvert la bouche à la table du déjeuner, et que je regretterais ce moment pour le reste de ma vie. Mais une fois que j'avais commencé à parler, je n'avais plus put m'arrêter. C'était comme si quelque chose était en moi. J'avais l'impression de ne plus avoir de contrôle sur mon corps.

J'avais menti à Cassidy, et à mes amis, et cela m'avait pris des années pour réaliser que je ne voulais plus jamais être malhonnête. Je me détestais pour avoir ruiné notre amitié, mais je n'avais jamais trouvé ça aussi grave que Cassidy le faisait. J'avais espéré pouvoir aller chez elle le soir, avec ses bonbons préférés et lui dire que j'avais menti pour qu'on en rie ensembles. Mais elle ne m'avait pas laissé entrer et ne m'avait pas non plus dit au revoir quand elle avait déménagé aux États-Unis.

J'avais été tellement heureux quand Cassidy m'avait laissé être sa première fois, pas pour le fait que j'avais fantasmé sur ça depuis longtemps, mais parce que je ne voulais pas qu'elle le fasse avec quelqu'un qui ne l'aimait pas et ne s'intéressait pas à elle. Ce n'était pas horrible comme je l'avais clamé et je ne voulais pas non plus juste passer entre ses jambes. Elle était mon amie la plus proche au monde entier, la dernière chose que je voulais faire était l'éloigner de moi. Mais je pense que je l'avais mérité pour avoir menti à son propos et l'embarrasser devant Joey.

C'est peut être pour ça que j'avais fais cette connerie. Peut être que c'était tout simplement à cause de Joey. Je ne peux pas nier le fait que j'étais jaloux de la façon dont elle le regardait comme s'il était un supermodel. Je ne peux pas non plus nier le fait que j'avais toujours eu un petit mini riquiqui béguin pour Cassidy, ce qui est une information top secrète dont personne n'était au courant. Peut être que je voulais tout simplement me débarrasser de Joey, parce qu'une partie de moi espérait qu'après avoir passé une nuit inoubliable ensembles, Cassidy me voies comme plus qu'un ami. Mais elle ne l'avait pas fait. Elle était juste retourné avec son stupide crush.

Peut être qu'une autre raison pour laquelle j'avais fais ça était que je savais que nous allions être éloignés l'un de l'autre sous peu. Je changeais d'école et je ne voulais réellement pas que notre amitié s'affaiblisse parce que nous n'aurions plus de cours ensembles desquels parler. Cela m'aurait trop blessé que la gêne ronge notre amitié. Peut être que je l'avais fais pour avoir une raison de nous séparer avant que la distance ne le fasse.

Peut importe le nombre de théories que j'avais sur la raison pour laquelle j'avais brisé toutes mes promesses, je n'avais toujours aucune idée du pourquoi mes excuses ne venaient pas. Je m'étais excusé pour lui avoir renversé de l'eau dessus, pour mon attitude quand j'étais saoul, et j'étais incapable de dire que j'étais désolé pour nous avoir séparés. J'avais trop peur de le faire, principalement parce que je redoutais la vitesse avec laquelle les pleurs s'échapperaient de ma bouche. Je détestais pleurer, surtout devant une fille qui me détestait plus que tout et qui pouvait très facilement utiliser toute ma faiblesse contre moi.

"Tu comptes dire quelque chose? Au moins quelque chose?" Cassidy siffla, me fixant sévèrement.

"Non," je répondais doucement, baissant la tête et focalisant mon attention sur mes doigts.

Cassidy se leva avec colère du matelas et tourna autour, comme si elle allait exploser à chaque seconde. Elle avait toujours eut des problèmes pour contrôler sa colère et j'avais toujours trouvé ça irritant, mais je pense que la plupart de mon dégoût pour Cassidy était tout simplement parce que je m'en voulais de l'avoir laissé partir.

Elle passa les doigts dans ses cheveux blonds, en tiraillant les pointes avec frustration. "T'es sérieux? Tu n'as rien à me dire? Tu ne penses pas que je mérite des excuses?"

Roommates // Calum Hood (vf)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !