La Mercedes.

6.9K 378 43
                                    

Pdv Olivia (Julian Lewis en média)

Mes yeux s'ouvrirent lentement. Je pris conscience du bain dans lequel j'étais et, lentement, je me levai. Nous étions samedi. À ma longue liste se rajoutait de changer mon numéro de téléphone pour éviter que ma famille puisse rentrer en contact avec moi.

Je pris, dans ma valise, un short troué et un débardeur menthe qui s'agençait parfaitement ensemble. Je mis une paire de sandale cognac avec un collier en chaîne or. Je gardai mes cheveux naturellement ondulés et pris mes clefs en direction du lobby.

Un autre problème; je n'ai pas d'autos. Finalement, c'était peut-être plus simple de rester en France... Je sortis à l'extérieur du bloc appartement et fis signe de main à un taxi qui s'arrêta automatiquement.

-Ikea, s'il vous plaît, dis-je en m'assoyant.

Il démarra son compteur et se remit dans la rue.

Lorsqu'on arriva, je regardai dans mon porte-feuille. J'avais mes deux cartes de crédit et 5000$ en papier. J'avais l'intention de me trouver un travail bientôt pour pouvoir subvenir à mes besoins, mais là, c'était urgent. Je rentrai au Ikea et magasinai rapidement, car je détestais le magasinage. J'y trouvais tout ce dont j'avais besoin en moins d'une heure: un sofa trois places gris, une table basse, ma télévision murale, une table à manger avec 4 chaises, une lampe sur pied, mon matelas, mon lit double, mes tables de nuits, etc. J'avais payé un supplément pour qu'il aille les livrer chez moi et qu'il les construisent. Un 500$ bien investit, cependant, cela m'obligeait à être chez moi pour 15h00. Pour ce qui est des accessoires, ça pouvait entendre. Tous les murs étant blancs, j'avais pris des meubles dans les teintes de blanc et de gris. Ça m'avait coûté un bras, mais je n'étais toujours pas dans le rouge.

Maintenant, le téléphone. J'allais au Verizon pour leur demander de me donner un nouveau forfait et un nouveau numéro.

. . .

Ça y est! J'ai mon nouveau numéro et mon nouveau forfait. Ça me coûte le même prix qu'avant, donc ça me va.

Maintenant, je dois régler l'auto... Je n'ai pas les moyens pour m'acheter une voiture de l'année. Je crois que je vais en prendre une usagée. Je tapai dans la barre de recherche Google ''voiture à vendre''. Le premier résultat fut une Mercedes 2013 E350. Elle était bleu marin et l'intérieur en cuir beige. Elle était magnifiquement jolie et ne coûtais 4550$. C'était ridiculement petit comme prix. Je décidai d'aller voir cette voiture au cas où ce serait une arnaque. J'appelai au numéro indiqué.

-Bonjour, dit un jeune homme.

-Bonjour, j'appelle, car je suis intéressée par la Mercedes, dis-je. Quand est-ce que je pourrais passer?

-Maintenant, dit-il.

-Euh... D'accord, dis-je. Votre adresse?

-587 rue Perkinston.

-Parfait, j'arrive, dis-je.

-À tantôt.

Il ferma la ligne. Je pris, cette fois-ci, le transport en commun. Je déteste le métro, mais à coût de 20$ avec un taxi, ça finit par être cher. J'arrivai une trentaine de minutes plus tard. La maison était clôturée par du fer forgé. Deux têtes de lions ornaient une une barrière où on devait se présenter. J'avais affaire à une famille extrêmement riche. Je m'avançai vers la machine et pesai sur le bouton blanc.

-Qui est-ce? demande une voix féminine.

-Je viens pour l'auto, dis-je timidement.

-Ah oui, attendez un moment s'il vous plaît.

Un amour new-yorkaisLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant