Chapitre 38

8.5K 524 11

***PDV de Kevin***

Benjamin se trouvait derrière moi et me hurlai d'arrêter, s'en suivit une leçon de morale dont je n'écoutait même pas la moitié des mots.

Mon écoute se réveilla quand j'entendis le nom d'Elodie. Je relevai la tête et le regardai attentivement.
- Il s'est passé quoi ? Tu crois que ça m'amuse de la voir rentrée dans un état second. Tu es malade, tu veux la tuer ?!
Je ne savais pas quoi répondre. Évidemment que je ne voulais pas la tuer, mais j'étais en colère pour ce qu'elle m'avait fait. Mais est-ce qu'il vient de dire qu'elle se sentait mal après notre dispute ? Je rentrait chez moi chercher les clés de ma voiture et ressortit sous le regards choqués de Ben.

- Je te ramène ? Je proposais gentiment, mais il n'arrêta pas de me regarder avec son air choqué.
- Tu as écouté se que je t'ai dit ?!
Je lui fit signe de la tête que oui et monta dans la voiture, il me suivit.

Lorsque j'arrivais chez lui, il descendit et j'attendais qu'il soit à la porte pour monter à la fenêtre de la chambre d'Elodie. Après avoir escaladé le mur plein de branches et m'être coupe un bon nombre de fois j'arrivais à la fenêtre. Elle était dans son lit, dos à la fenêtre, dos à moi. Je tocquai a la porte mais elle ne réagissait pas, peut être qu'elle dormait. Je tocquait plus fort mais ce fut son frère qui vint à la fenêtre.

- Tu sais que tu pouvait rentrer par la porte avec moi ?
- Je savais pas si tu me laisserais entrer, avouais-je
Il partit à rire et se dirigea vers Élodie.
- Réveilles toi ma belle, tu as de la visite, il se tourna vers moi, je vous laisse mais pas de bêtises.
Il me dit un grand sourire, l'air amusé par ce qu'il venait de dire.

Élodie en me voyant me fusilla du regards. Hé chérie ! Tu sais que ça fait mal ? On se regarda pendant un long moment, puis son regards resta bloqué sur mes mains. Je les regardai alors et vis l'état déplorable de mes phalanges.
- j'ai frappé Dylan et mon punching-ball, qui faisait office de Dylan.
Elle rigola, j'adore son rire.
- Pourquoi ?
- Parce que j'étais en colère et jaloux, mais surtout parce qu'il s'est servie de toi et qu'il s'en vante.
Je l'approchait d'elle, elle ne recula pas, c'était déjà un miracle.

- Amis, me dit- elle en tendant sa main fièrement.
Mais qu'est ce que les filles ont avec leur amitié ?! Je ne suis pas ton ami, tu comprends, je t'aime. Mais j'acquiescai tout de même.

- Je suis tellement en colère contre tout le monde, enfin tous les membres du jeu !
- Tu veux te venger ? demandai-je
- Tu m'aiderais ?
Elle faisait une tête d'enfant, elle avait l'air terrorisé, enfin avec beaucoup de colère aussi.
Je lui dis que oui et la prit dans mes bras. Qu'est ce qui ne va pas bien chez moi ?
J'ai utilisé le seul moyen que j'avais de me rapprocher d'elle....

Virginity GameLisez cette histoire GRATUITEMENT !