POINT DE VU DE NATHAN

Je n'ai pas du tout aimé la façon dont Marilys m'a parlé. Je veux bien qu'elle soit en colère ou qu'elle ne veuille pas se confier mais elle n'était pas obligée d'être désagréable à ce point-là. Cette fille est tout de même mystérieuse, elle peut être adorable comme vraiment ingrate à certains moment et je comprends son comportement. Je range vite mon bureau pour aller manger un morceau dehors et j'en profiterai pour aller me balader. Quand j'entre dans le snack qui a ouvert il y a déjà un moment au coin de la rue, la pièce est vide et j'entends juste Josh, le vendeur me lancer un « bonsoir » Je réponds d'un mouvement de tête et fronce les sourcils quand je vois une petit tête aux longs cheveux noirs dos à moi, le visage enfouit dans ses bras. Quelle est la probabilité que que cette fille qui est au fond de la salle soit Marilys ? J'espère que ce n'est pas elle, je n'ai pas envie de m'en prendre plein la gueule à nouveau.

- Josh, la fille au fond, tu connais son prénom.. ? Chuchoté-je pour ne pas qu'elle m'entende, au cas ou je l'énerverai à nouveau.

- Oui, elle s'appelle Marilys, elle n'a pas l'air dans son assiette.

- Très bien... Dis, hum... Je vais lui payer son sandwich. C'est combien ?

- Cinq euros cinquante.

- Tiens.

Je sors le billet et la pièce de ma poche et rajoute la pièce de cinquante centimes. Je la regarde et souffle un coup.

- Qu'est-ce qu'il se passe ? Demande-t-il.

- Une petite engueulade, rien de bien... méchant.

- Tu veux aller lui porter ?

Il me tend le sandwich enrobé d'un papier dans un petit panier et me propose d'aller le porter à Marilys. Je ne sais pas si je dois y aller parce qu'elle va à nouveau s'énerver contre moi et je n'ai pas envie de vivre cela à nouveau. Peut-être que j'ai été un peu loin dans mes questions mais elle aussi dans ces propos. Je me lance et attrape le panier après lui avoir demandé de me préparer également quelque chose.

- Marilys ?

Elle se redresse doucement et son visage rouge de larmes se tourne vers moi. Elle me lance son regard noir qu'elle m'a également donner avant de quitter le cabinet et se tourne à nouveau dos à moi. Je m'assieds face à elle et je sais bien qu'elle fait semblant de regarder son téléphone pour combler le malaise qu'il y entre nous.

- Tu vas mieux ?

- Après ce que je t'ai dit tu insistes encore ? Et tu me suis en plus ?

Je pose le pain garnit sur la table face à elle et commence :

- Mange. Je te l'ai payé.

- Pourquoi ?

- Je ne sais pas. Pour m'excuser, je suppose.

Elle ne dit rien et j'attends qu'elle aussi présente des excuses pour sa conduite déplacée envers moi. Elle renifle et ne détache pas des yeux la nourriture et pique une frite avant de la joindre à sa bouche.

- Je suis désolé d'avoir été trop loin dans mes questions mais il faut que tu saches que rien de ce que tu me diras sortira d'ici, c'est qu'entre nous et personne du bahut saura, si c'est la chose que tu te demandes.

Elle ne dit rien et ouvre le papier dans lequel se trouve son sandwich.

- Ok... Je pense que je dois aussi m'excuser ? Je ne pensais pas ce que j'ai dit, je suis juste... à bout.

- Je te comprends




Amour interditLisez cette histoire GRATUITEMENT !