♠ Chapitre 31-

2.6K 112 5

J'avais l'impression qu'une décharge électrique traversait mon corps,de fond en comble jusqu'à mes entrailles. Les poings serrés,et sourcils froncés, je serrais les mâchoires. Mon regard n'était pas rivé sur cette personne mais sur Harry. Je tournais mon buste en sa direction pendant qu'il saluait son invité d'une poignée de main, tout sourire.

- Tu es sérieux la? Grognais je.
- Quoi? Demanda Harry, ne laissant que l'ombre de son sourire qui s'était figé sur ses lèvres.

Je le fusillais du regard.

- De quel droit tu as été prévenir mon frère avant moi? Sifflais je
- Ju' c'est rien. Tenta Sam ,une main rencontrant mon épaule.

Je me dégageais de son emprise brusquement.

- Ce n'est que par principe ,de ne pas avoir attendu mon accord.
- Mais tu l'as donné! S'écria Harry surprit.
- Non , j'ai suivi ton plan pour pouvoir en parler. Je comptais y réfléchir!
-Il n'y a rien à réfléchir Julia, je suis concerné aussi. Lança Sam d'un ton des plus calme. Alors... Sa voix s'était adoucie,devenant presque un murmure. Il me regardait quelques instants avant de refermer sa bouche préférant racler sa gorge douloureusement à la place, massant sa nuque.

La pluie se faisait plus abondante ,nous trempant jusqu'aux os. Je commençais à trembler légèrement, le vent frais passant comme sous mes vêtements pourtant collés a ma peau. Remarquant mes tremblements, mes lèvres prenant une dangereuse teinte bleutée et mes dents claquant l'une contre l'autre, je sentis le bras de mon frère entourer mes épaules. Il penchait doucement sa tête vers moi, ses mèches blondes retombant que légèrement sur son front. Ses cheveux étaient plus court que ceux d'Harry qui lui, n'avait pas jugé nécessaire d'aller faire un tour au coiffeur depuis notre escapade dans le lycée.

- On va aller se mettre au calme et a l'abri. Déclara ce dernier blondinet, relevant ses yeux ,paraissant plus sombre avec ces nuages grossiers au dessus de notre tête ,tous aussi sombres.

J'hochai la tête en même temps que Jons avant de nous mettre à nouveau en marche. J'étais silencieuse tout le long du chemin. Sam avait couvert mes épaule de sa veste ,se faisant trempé aussitôt. J'avais refusé dans un premier temps ,lui tendant sa veste mais mon frère avait pesté contre moi a nombreuses reprises avant de me laisser céder en un soupir. On essayait de se glisser sous les tentes des magasins, nous abritant quelques secondes. Je sentais l'eau froide glisser sur ma peau. Elle caressait mon visage, le perlant de quelques gouttes. Et malgré ces deux vestes, j'avais mon dos tout moite ,ma veste embrassant ma peau, mouillant également mon haut.

Une bonne douche ,et être au sec. C'était ma seule envie en ce moment. Mon frère et Harry discutaient entre eux pendant que j'étais mise un peu plus en retrait. Ils ne parlaient pas de leur vacances, de ce qu'ils devenaient depuis le temps, leur cours etc. Non, ils parlaient d'aujourd'hui ,de ce qu'ils feront du week-end , ce qu'ils ont fait le week end dernier . J'en avais conclu qu'ils avaient gardes contact et qu'ils s'étaient déjà vu plusieurs fois avant cette rencontre.

De mon coté je pensais. Je restais silencieuse et laissais mes yeux vagabonder au sol et se relevaient de temps en temps pour m'assurer de suivre ces deux pipelettes. Ils étaient pire que des meilleures amies qui se voyaient après 6 mois à ne plus s'être vues.

Meilleures amies... Je me mis a réfléchir à Clémentine. Pourquoi m'avait-elle encouragée à quitter le lycée sans me poser de question? Et devant cette secrétaire , elle avait fait comme si j'allais m'effondrer, pourquoi? Je veux dire, il n'y avait aucunes raisons ,je ne feignais même pas avoir un malaise. Quand j'avais énuméré mes symptômes, mes maux, je n'avais pas donné tout pour faire croire à un malaise, ou une baisse de tension. Et.. Cette expression sur son visage. Ça ne lui était pas habituel. Ce qui me titillait le plus, c'était sa remarque entre Harry et moi. D'ailleurs, je n'arrivais pas a croire que j'avais fais ça. Je ne l'ai pas embrasse mais, le principe était la. J'étais mal à l'aise pour le regarder après ça, et j'ignore pourquoi. Peut être parce que je sais, au fond de moi, que le sujet reviendra avec lui.

Coincée au lycée.Lisez cette histoire GRATUITEMENT !