Quand je retourne vers la salle d'étude un peu mieux maquillée et les  sentiments allégés je vois que Nathan n'est plus à son bureau. Tant mieux  ça m'évitera de discuter avec lui.

Je pense avoir parlé trop vite puisqu'il revient avec un cahier à la main, son nez plongé à l'intérieur.

- Ah, Marilys. Dis-moi... Tu avais trois rendez-vous avec le psy du lycée et tu n'y est jamais allée.

C'est pas vrai il va vraiment me suivre jusqu'au bout celui-là !

- Arrête ! Stop ! Lâche-moi un peu t'es lourd !

Ses  yeux se posent sur mon bras dénudé et il remonte son regard  interrogateur vers moi. Je remets ma veste et pars de la salle énervée.

- Marilys !

~

Fin  de journée de cours,  je pars pour aller en direction du cabinet de mon  psy qui est à une quinzaine e minutes du lycée. Je traverse la route et  bizarrement, c'est Nathan à l'intérieur de la voiture. Je lui esquisse un  faible sourire et un signe de la main pour le remercier de me laisser  traverser, il lève la main de son volant en souriant également. Je ne  comprends pas vraiment ce qu'il veut ce gars. On dirait qu'il me suit et  qu'il veut m'aider mais je n'ai pas besoin de cela. Je parviens enfin  au bas de l'immeuble où se trouve le cabinet et monte pour venir  m'installer dans la salle d'attente où je suis bien évidemment seule et  m'évade sur mon téléphone en attendant que le psy finisse sa séance  d'avant.

J'entends la porte qui s'ouvre, et des voix résonnent  dans le couloir avec un blond d'à peu près son âge et quand il se  retourne je me fige.

- Marilys ?

- Nathan ? C'est toi mon psy ? Mais c'est une blague ?

Il ne me détache pas du regard quand il parle à son patient :

- Morgan, on se voit la semaine prochaine. Rentre bien.

Je  me lève d'un coup et m'approche de lui. Il est hors de question que je  parle avec lui, je ne veux pas détaler ma vie à un surveillant du bahut,  non jamais.

Le blond nommé Morgan me regarde puis salue Nathan avant de quitter la pièce.

- Jamais. Refusé-je

- Quoi ?

- Jamais je me confierai à toi, je suis désolée mais non.

- Prends au moins le temps de rentrer et de te poser cinq minutes.

- Non. Laisse-moi sortir.

- Marilys, tu as des problèmes, tu n'es pas bien et je le vois.

- Tu vois très mal alors.

- S'il te plaît.

- Laisse-moi passer !

Mon  ton commence à monter, Nathan m'insupporte, de quel droit m'empêche-t-il de  partir ? Si je n'ai pas envie de rester c'est mon choix et mon droit. Je ne veux pas qu'il divulgue ma vie dans l'établissement si quelqu'un  apprend que c'est mon psy, personne n'est au courant de mes vrais  problèmes, pas même Marilys. Son corps bloque la sortie de la salle  d'attente alors quand j'essaie de me faufiler entre lui et le mur, je me  retrouve coincée entre l'encadrement de la porte et son corps. Nos  regards se croisent et je ne dis plus rien. Je reste figée sous son  regard et je baisse la tête. Mon regard arrive au niveau de son cou et  sans le vouloir une larme roule le long de ma joue. Nathan relève mon  menton de son index et me tire le bras vers son bureau et me fait  asseoir sur un fauteuil rouge face à lui.

Amour interditLisez cette histoire GRATUITEMENT !