♠ Chapitre 30-

2.3K 110 6

Un rire s'était échappé de mes lèvres. J'étais ,dans un premier temps restée bouche bée, la mâchoire à la limite de tomber par terre. Mes prunelles avaient détaillé le visage, l'expression d'Harry afin d'y déceler une quelconque marque de plaisanterie qui le trahirai. Mais il n'en était rien. Pourtant j'avais ris. Et de bon cœur.

Quelques secondes s'étaient écoulées et le jeune brun me dévisageait sans avoir changer son expression dure et sévère. De quoi m'avoir calmée. Je me pinçais les lèvres soudain mal a l'aise tandis que je déposais de nouveau mes yeux sur ce dernier qui était réduit au silence, muet.

- Tu.. Tu ne plaisantes pas ?! Avais je demandé pour m'assurer mes pensées.
- Je ne vois pas pourquoi je plaisanterais la dessus. Avait sifflé le jeune homme. Je déglutis difficilement.
- Mais, vous vous en étiez occupé pourtant ,non? Je veux dire, tu m'as dis que vous aviez fait en sorte de n'avoir aucuns problèmes avec eux pour justement éviter la situation actuelle...
- Et c'est ce que l'on avait fait. Ou du moins je pensais avoir fais... Appartement on s'est trompé ou on a oublié quelqu'un... Me répondit Harry sur un ton perplexe.

Je vis ses prunelles perdre leur brillances ,elles ne pétillaient plus comme d'habitude, ni de malice, de moquerie ,d'admiration ou d'amusement. Rien. Il était pensif. Perdu dans ses pensées, sûrement occupé à chercher une réponse et à trouver sa solution.

- Il faut que l'on en discute. Annonça-t-il d'une manière qui ne lui ressemblait guère.
-Bawi ,on en parle la, non?

Le garçon leva les yeux au ciel ,cependant je cru voir un léger sourire lui étirer les lèvres.

- Oui mais pas comme ça. Je veux dire, pas juste tout les deux. Ça concerne également d'autres personnes Julia. me répondit il alors. Son regard était devenu insistant ,tout comme ces derniers mots.

'' D'autres personnes''

- Quoi? Non! Non non non non. Hors de question de mettre Sam au courant! M'emportais je. Entre lui et moi c'est déjà étrange. On ne se parle presque plus. Il m'observe tout le temps sans un mot comme un psychopathe et moi je le vois comme un vulgaire criminel sans cœur. Il a du sang sur les mains Harry! Je veux pas qu'il soit mêlé à nouveau à ça, lui rappeler ces souvenirs. Ça doit déjà être pénible pour lui de se rappeler de cette événement à chaque fois qu'il pose les yeux sur moi. Je suis pas d'accord de rouvrir cette plaie déjà trop profonde. poursuivis-je, essoufflée.

Coincée au lycée.Lisez cette histoire GRATUITEMENT!